15/08/2008

C'est le quinze août

C’est le quinze août tagada tagada

Qu’on met les bouts tagada tagada

Qu’on fait les fous les gros matous les sapajous

C’est l’été les vacances le soleil doux, doux, doux, doux

Dans ma cave je m’en fous

Comme un fou, fou, fou, fou, fou

Ah le petit vin blanc

Qu’on boit à la bouteille

Parce que les verres

Sont restés au cinquième

Une deuxième bouteille

Pourquoi me nargue-t-elle

Chef, un p’tit verre on a soif

Chef, deux p’tits verres, j’ai encore soif

Même si je dois remonter à quatre pattes

M’en fiche j’prendrai l’ascenseur

Je m’admire car j’ai trouvé un truc

Remonter des bouteilles vides

Est moins lourd que remonter des bouteilles pleines

Surtout que j’en ai aperçu deux autres

Muscadet Roussel a trois maisons

Qui n’ont ni poutre ni chevron

C’est pour loger les hirondelles

Heuuu, dommage, y a pas de saucisson

Ach, les zix rontelles de zaucisson

Non, non, non, j’irai pas chez ma tante

C’est pas beau et ça sent l’pipi d’chat

Je sais, maintenant je sais

C’est cette bouteille qui a trop d’âge

Le rouge se conserve mieux

Comme ma tante, bien conservée

Cette vieille chouette qui boit que du tilleul-menthe

Et qui est rance comme un biscuit de soldat

Ca se voit bien qu’elle est moche elle ressemble à papa

Elle filerait les chocottes à Dracula

Hé, ça me rappelle un carré avec quatre coins

Dans trois coins il est écrit Dracula

Et, dans le quatrième, presque noir, Drac

Parce qu’il manque ula dans un coin sombre

Il faudra que je la raconte à Gérard, celle-là

A propos de coin sombre, hop, deux bouteilles

Encore du blanc !

J’ai du être raciste dans ma jeunesse

Gewürstraminer, oulala, ça se boit facilement

Mais ça se prononce comment

Je wouchtra mineur, Gué vurstre à minère

Il ne sait pas s’appeler blanc de blanc comme tout le monde, hein

Du blanc de blanc, du blanc qui n’a pas bronzé

Parce qu’il range sa cave, à l’ombre, sans chemise, sans pantalon

Ce soir, nous irons danser, sans chemise, sans pantalon

A poil, tout le monde à poil

Les petits les grands les bons les méchants

On a largué nos caleçons, nos fanfreluches en nylon

Nos frocs en accordéon, nos sandwiches en saucisson

Et zut, revoilà les six rondelles

J’ai faim

Je fais du délirioum très mince

Saucisson toujoooooooooours, prêt

Et dire que le cinquième c’est juste au dessus de la cave

Mais plus haut

Hisse c’est haut, santia   a   no,

Dix-huit nœuds, quatre cents tonneaux

Je suis fier d’y être ma   te   lot

Tiens bon la barre et tiens bon les flots

Allez hop, n’aie pas peur

De prendre l’ascenseur

Pousse sur le bon bouton

Pour avoir du saucisson

Commentaires

Eh bien, mon pote ! T'en tiens une sacrée... de forme ! Alors voici pour toi une petite chanson de circonstance :

Si jamais une coquette
Vous demande un jour
Quelle saison est la plus chouette
Pour rêver d'amour
Ne dites pas qu'la meilleure date
C'est mars ou fin septembre
L'époque la plus adéquate
C'est celle que chantent les chattes :

"A la mi-août
C'est tell'ment plus romantique
A la mi-août
On fera les quat' cents coups
A la mi-août
Tous les cœurs sont en pique-nique
A la mi-août
Les filles n'ont pas peur du loup"

Et si la belle vous dit soudain :
"J'adore les fourrures
Quand donc aurais-je mon ragondin ?"
Chantez d'un air badin :
"A la mi-août
C'est bien plus économique
A la mi-août
Y a d'la joie pour les matous"

Je m'souviens lorsque naguère
J'ai passé mon bac
Comme j'étais pas une lumière
J'avais plutôt l'trac
Le prof d'histoire me demande
Quand donc est né l'shah d'Perse ?
Dès l'instant qu'on parlait du shah
J'ai dit : "Eh bien voilà :

A la mi-août
C'est tell'ment plus romantique
A la mi-août
Y a d'la joie pour les matous
A la mi-août
On se sent plus dynamique
A la mi-août
On s'amuse comme des fous

Je connais une Auvergnate
Qui aime un bougnat
Quand elle dit : "A bas les pattes"
Il s'écrie : "Fouchtra
Quand ch'est-y que tu me donn'ras
Tout ché que tu pochèdes ?
- Pour l'inchtant répond-elle au gars
Y est pas quechtion de cha.

- A la mi-août
Che chera plus romantique
A la mi-août
On fera les quat' cents coups
A la mi-août
On che chent plus dynamique
A la mi-août
On ch'amuse comme des fous"

Dans la plupart des guinguettes
On n'a pas le choix
C'est toujours de l'omelette
Ou bien du veau froid
Et si l'on demande au patron
Quand f'rez-vous une gibelotte ?
Souvent d'un petit air fripon
Le patron vous répond :

"A la mi-août
C'est beaucoup plus romantique
A la mi-août
Y a d'la joie pour les matous
A la mi-août
Tous les cœurs sont en pique-nique
A la mi-août
Les filles n'ont pas peur du loup
A la mi-août
A la mi-août
A la mi-a mi-a mi-a mi-a mi-a mi-a mi-août
{crié} mi-août

Écrit par : Rafaël | 15/08/2008

Oh là là... Viens faire un tour à Liège....C'est là que ça se passe !
Kisss et bonne fête de Marie....

Écrit par : Chadou | 15/08/2008

eh ben c'est toute la revue qui y est passée...tout de même l'effet que ça fait le vieux vin
bizzzzzz

Écrit par : nays | 15/08/2008

et celle là! Allez, viens boire un p'tit coup à la maison
Y a du blanc, y a du rouge, du saucisson
Et Gillou avec son p'tit accordéon
Vive les bouteilles et les copains et les chansons!

un grand moment non?
c'est ma fête aujourd'hui, je crois que je vais pouvoir lever le coude en toute impunité moi!

Écrit par : mimi | 15/08/2008

*oo* Dit comme ça, ça ne fait aucun doute que le vin d'ici est meilleur que l'au-delà ;-))

Belle soirée !

Écrit par : Loo | 15/08/2008

Hips ! C'est à boire, à boire, à boire,
C'est à boire qu'il nous faut.
Oh ! oh ! oh ! oh !
C'est à boire, à boire, à boire,
C'est à boire qu'il nous faut !

Hips !

Écrit par : Rafaël | 15/08/2008

Les commentaires sont fermés.