17/07/2009

Enigme résolue par un spécialiste !

J’aurais du m’en douter, Rafaël de http://carpe-diem-lbsp.skynetblogs.be/post/7147748/Enigme-n-128 (voir cette page et les commentaires, en commençant par le bas, vaut le détour) a trouvé. Ce type m’énerve. Il a toujours le bon mot où il faut quand il faut. Son blog est un florilège (j’ai entendu ce mot dans le discours d’un politicien mais je ne sais ce que ça veut dire. Parterre de fleurs ? Bouquet multicolore ? Bain-mousse florilège aux senteurs méditerranéennes ?) de découvertes. Tout ce que je sais de lui c’est qu’il aime le poisson de rivière puisque son blog est intitulé carpe diem et que diem veut dire frais du jour. J’adore le poisson frais bien cuit, avec une sauce à l’aneth, au fenouil ou à l’estragon. Au restaurant parce que, dans l’appartement, ça sent le poison pendant quinze jour. J’ai essayé une fois. Deux truites, une pour le gamin et une pour moi. Bon, me dis-je devant les bestioles, il faut couper la tête mais jusqu’où. Si je coupe trop loin je n’aurai plus que la queue. Or, on ne mange pas la queue. Dans certaines espèces on la suce mais on ne la mange pas. Comme les pinces de homard.  Terrible, le regard d’une truite quand vous allez lui trancher la tête. Et la queue. Je n’ai pas pu. J’ai laissé la truite sur le plan de travail me disant qu’une fois desséchée je pourrais en faire une composition florale avec les coquilles de moule du mois dernier qui sèchent sur le dit plan. Les mouches en ont décidé autrement : elles y ont élu domicile. On dit de certaines espèces qu’elles envahissent nos pays à cause des allocations de chômage, de la mutuelle ou des avantages réservés aux émigrés. Les mouches, c’est la même chose : tu te dis « OK, j’en accueille deux mouches histoire de mettre un peu de vie dans l’appartement », tu vas dormir et, le lendemain, il y en a cinquante. Pas seulement sur les truites. Aussi sur l’écran se l’ordi. Elles signent leurs passages en mettant de petits points noirs sur l’écran. Alars, jr colfondt les littres sor la cluvier prace qu’ellez chient ausso sue le clovier mais en poants blencs. Prouquoi las pouches chient-elles joir sur le boir et vlanc dur le clanc ? Danc, le répanse da l’anigma atait paraploi.

07:30 Écrit par Fanny dans petites annonces | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

c'est comique en tout cas moi un voisin m'a un jour donné des truites bine vivantes seigneur je savais qu'en faire surtout pas les couper et encore moins les approcher ......... marrant on sazit lire à travers les (cacas) des mouches (lol)

Écrit par : ln | 17/07/2009

Les commentaires sont fermés.