14/08/2009

Cherche d'où vient la chenille

Je me promenais dans le jardin d'un collègue normal quand, soudain, il mis sa main sur mon épaule. Voyant mon étonnement, il me murmura : " Souris pour ne pas l'effrayer ". Moi, calme en toutes circonstance, je lui répondis : " Effrrai, fraifrais, effraifrais kiki ? ". Son calme était plus olympien que le mien quand il dit : " Je sens que c'est une grosse ". Je n'ai plus su répondre, me demandant comment il savait ça rien qu'avec sa main sur mon épaule. Aurait-t-il été radiologue précédemment dans une autre firme ? A-t-il fait du spiritisme dans les spiritueux ? A-t-il fait partie d'une secte black ou de white spirit ? Ou de black and white ? Puis je l'entend qui murmure : " C'est la queue. C'est la queue que je dois attraper avant qu'elle ne se recroquville ". J'ai failli lui dire que j'avais un bus à prendre, histoire de dire quelque chose et de détourner son attention et ses attentions, mais j'étais venu en voiture et je l'avais garée dans son allée. Il y a des jours, pensai-je, où il vaut mieux prendre le bus. Je me disais aussi en moi-même : pourvu qu'il ne dise pas qu'elle est poilue. Et bien si, il la dit. " Ben, dis donc, elle est poilue. Ne bouge surtout pas que je t'enlève la grosse chenille à poils blancs que tu as sur l'autre épaule ". J'ai racheté à des touristes japonais qui, étonnés, nous avaient photographiés, leur appareil photo rien que pour vous montrer celle-ci :

057 - Copie

Commentaires

Super ! Tu es vraiment photohygiénique...

Écrit par : Rafaël | 14/08/2009

Les commentaires sont fermés.