20/12/2009

Cherche la bonne aiguille

« Tu essayes de faire quoi, papa ? ». « Gamin, si tu savais ce que c’est compliqué ! ». « Tu as perdu le mode d’emploi, papa ? ». « Il n’y en a pas, gamin. C’est ça qui est terrible ». « Tu aurais du en acheter un fabriqué en Chine, papa ». « Gamin, ça va pas la tête. Rien de tel que le naturel de nos campagnes ». « Papa, chez Cédric ils en ont un qui se déplie comme un parapluie mais à l’envers ». « Dis, gamin, je ne me vois pas mettre le petit Jésus en dessous d’un parapluie, voyons ». « Mais, papa, si tu dois coller toutes les aiguilles au sapin de l’année dernière que tu as remonté de la cave, j’ai l’impression que nous allons fêter Noël à Pâques ». « Gamin, aligne-moi les aiguilles par ordre de grandeur, parce que, vois-tu, pour l’esthétique, les grandes aiguilles sont près du tronc et les petites devant ». « C’est pas comme dans les voitures, hein, papa. Les petits sont à l’arrière ». « Gamin, si tu pouvais te taire deux minutes, je dois réfléchir ». « Ah ! C’est nouveau, ça. Youppie, j’ai un papa qui réfléchit. C’est la magie de Noël. Tu te prends pour un miroir, papa ? ». « Gamin, prends mon porte-monnaie et file à la superette acheter douze tubes de colle à prise rapide ». « Papa, douze tubes de colle à prise rapide, c’est plus cher que le prix d’un nouveau sapin ». « Heuuu ».

Commentaires

T'as pourtant de quoi faire une forêt de sapins bonsaï...

Écrit par : Rafaël | 20/12/2009

Les commentaires sont fermés.