14/05/2010

Désespoir d'un père

Oh râge, Oh désespoir, a dit je ne sais plus qui. D'ailleurs je m'en fiche de qui l'a dit. Tout le monde s'en fiche. A part certains enseignants sadiques qui font étudier par coeur la suite à leurs élèves. Hier j'ai donné des smarties au gamin en lui demandant d'en faire quelque chose. Voici ce qu'il en a fait :

057

07:30 Écrit par Fanny dans petites annonces | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Salut mon pote ! Alors ? Tu as oublié tes classiques !

Ô rage ! ô désespoir ! ô vieillesse ennemie !
N'ai-je donc tant vécu que pour cette infamie ?
Et ne suis-je blanchi dans les travaux guerriers
Que pour voir en un jour flétrir tant de lauriers ?

Extrait de "Le Cid" de Pierre Corneille.

C'est l'histoire d'un jardinier qui voulut récolter quelques feuilles de laurier pour faire un bon rata et vit ses lauriers sauce décimés par les cochenilles.

Écrit par : Rafaël | 14/05/2010

heuuu, merci pour ces précisions. Je confonds souvent ce type avec le kid de Sorneille. C'est quand même incroyable ce qu'un jardinier peut déconner dans son jardin. Il aurait pu dire " didju, sales bêtes " comme tout le monde, non.

Écrit par : Biglodion | 14/05/2010

Les commentaires sont fermés.