05/07/2010

Cherche à ne pas changer

Je reviens d’avoir été consulter mon médecin. Catastrophe. Il veut que j’arrête de boire. « Ah bon ? » lui dis-je. « Oui », répondit-il. « Docteur, dites-moi tout ». « L’alcool contient des hormones féminines ». « Ah, heuuu, je vais avoir des seins, docteur, ou perdre ma bistouquette ? ». « Non ». « Chouette. Je ne vois pas où est le problème, docteur ». « Voyez-vous, quand on boit trop, on parle trop, on dit des conneries, on rit pour tout et n’importe quoi, on pisse dans sa culotte, on s’assied sur les genoux de n’importe qui, on se laisse faire pouêt pouêt sur les doudounes, on oublie le gigot qui est dans le four, on suce les olives comme si on y était, on dit qu’il faut jouir de la vie et que c’est le bon jour pour le faire et, au retour, on conduit mal ». « Docteur, tout mais pas ça. Ecraser un chat, un chien, un politicien, ce n’est pas grave mais une limace qui traverse, un escargot, une autruche, un policier, un facteur, ça, jamais. Même pas un témoin de Jéhovah. Que faire pour bien conduire, docteur ? ». « Ne pas boire avant de prendre le volant ». « M’en fous, j’irai à pied ».

07:30 Écrit par Fanny dans petites annonces | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Na ! Bien envoyé !

Comme les coureurs du tour de France, il suffit de carburer à l'E.P.O : Eau - Pastis - Olives.

Mais bon, je ne te conseille tout de même pas de prendre le guidon...

Écrit par : Rafaël | 05/07/2010

Les commentaires sont fermés.