11/07/2010

Cherche les crevette grises

« Chers clients, pour mieux vous servir nous ouvrons la caisse douze ». « Gamin, vite, suis-moi ». « Papa, papa, la caisse douze c’est de l’autre côté ». « Et meeerde, ils sont déjà cinq ». « On fait quoi, papa ? ». « On attend ici, gamin, et dès qu’il y a une annonce, vroum vroum, on y va ». « Oui, papa ». « Chers clients, ». « Gamin, gamin, vite, vroum, vroum ». « Aujourd’hui, une offre spéciale pour les daltoniens : les crevettes grises sont au prix des crevettes roses ». « Gamin, gamin, vite, aux crevettes ». « Papa, ça fait deux heures que tu fais des vroum vroum et on se fait baiser à la caisse à chaque fois ». « Gamin, sais-tu ce que coûtent les crevettes grises quand elles sont au prix des crevettes grises ? Non. Moi, oui ». « Papa, si tu achètes des crevettes, tu dois aussi acheter des tomates ». « Gamin, tu es une mère pour moi, je n’y avais pas pensé ». « Et des croquettes au fromage, papa, pour y bourrer des crevettes ». « Di dju, gamin, tu m’époustoufles ». « Tu veux dire que je t’emmerde, papa ? ». « Non, gamin, c’est l’inverse ». « Je te constipe, papa ? ». « Gamin, vite, plonge dans le frigo, il reste encore une vingtaine de paquets, renverse la vieille si nécessaire, chipe lui sa canne, tape dessus, nom di djo, des crevettes grises au prix des crevettes roses, ça ne se rate pas ». « Je les ai, papa ». « Youpie ». « Papa ». « Oui, gamin ». « A la caisse, papa, n’oublies pas de dire que tu es daltonien parce que, sans cela, avec le nombre de barquettes de crevettes grises qui débordent du caddy on va croire que tu es un restaurateur qui achète au noir pour ne pas déclarer ». « Heuuu ».

07:30 Écrit par Fanny dans petites annonces | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Salut mon pote,

N'oublie pas de râler sur la caissière en lui disant que les tomates vendues ne sont pas mûres... On ne sait jamais qu'elle teste ton daltonisme...

Écrit par : Rafaël | 14/07/2010

Les commentaires sont fermés.