22/07/2010

L'énigme de tonton Alphonse

« Papa, il y a longtemps que tu n’as plus vu tonton Alphonse ? ». « J’essaye de passer le voir tous les quinze jours, gamin. Le pauvre, il est seul dans sa maison de retraite, complètement aveugle, et il doit prendre chaque jour deux comprimés quasi identiques sauf la couleur. Il y a des blancs et des bleus. Comme il perd un peu la mémoire ça lui arrive de se retrouver avec quatre comprimés dans la main ». « Des comprimés bleus, papa ! Tonton Alphonse prend du viagra ? ». « Je le lui ai déjà demandé, gamin. Il répond en rigolant que c’est pour ne pas qu’il fasse pipi sur ses pantoufles. En fait c’est pour sa tension ». « Je savais qu’il se retourne souvent dans son lit la nuit. Je pensais qu’il prenait du viagra pour ne pas tomber du lit ». « Soyons sérieux, gamin. On verra quand tu auras son âge ». « Hé, hé, tu l’auras avant moi, papa. Alors, comment fait tonton Alphonse, aveugle, pour ne prendre que deux comprimés blancs et deux comprimés bleus quand il se retrouve avec quatre comprimés dans la main ? ». « Il prend les quatre et ça compte pour deux jours, papa ». « S’il fait ça, gamin, il est mort ». « Alors je ne sais pas, papa ». « Hé, hé, tu as jusqu’à demain, gamin ».

07:31 Écrit par Fanny | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Il est peut-être aveugle, mais il n'est ni sourd ni muet...

Écrit par : Rafaël | 22/07/2010

Eurêka !

Il les écrabouille, les mélange bien et fait 2 tas identiques. Il aura ainsi 2 doses identiques : une pour aujourd'hui et l'autre pour demain.

yavéka !

Écrit par : Rafaël | 22/07/2010

Les commentaires sont fermés.