24/07/2010

Les soldes

« Mesdames, aujourd’hui 24 juillet, les tombes soldent sur la fin, pardon ». « Mademoiselle De Vogelaer (en Belgique ça se prononce Veau gueulard), c’est qui ce type ? Nous ne vendons pas de pierre tombale que je sache ». « Excusez-moi, il y a de la friture sur la ligne. Je disais que les soldes tombent sur leur fin. Boum ». « Pourquoi boum, mademoiselle De Vogelaer ? ». « Peut-être Prosper, monsieur le directeur ». « Prosper ? ». « Mais oui, monsieur le directeur. Prosper, youp, la, boum, c’est le roi du pain d’épice ». « Pour la fin des soldes les chaussettes sont vendues par deux, une gauche et une droite mais c’est comme en politique, la chaussette gauche ne vaut pas plus que la chaussette droite ». « Ah non, pas de politique dans mon supermarché. Et encore moins du cul ». « Monsieur le directeur, on a retrouvé le client. Il se cache dans une cabine d’essayage avec un des micros de l’accueil ». « Ici, votre directeur. Retrouvez-moi cet énergumène, ficelez-le et offrez-lui un séjour dans les surgelés Je vous fais dix pourcent sur les sardines décongelées ». « Aïe, paf, non, pas là ou je lèche toutes les crèmes glacées. Brrrrr. J’ai froid. Chères clientes, pas de crème glacée aujourd’hui, je les ai lèch. Paf ». « Heuuu ».

07:30 Écrit par Fanny | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Heuuu

Voilà pourquoi dans les pays anglo-saxons le jour des soldes s'appelle "Boxing day"...

Écrit par : Rafaël | 26/07/2010

Les commentaires sont fermés.