26/08/2010

Le confort de Robert

Quel confort ! Petit déjeuner au lit, pression du pneu avant gauche au lit, repas de midi au lit, sudoku au lit, thermomètre au lit, sieste au lit, découverte de feuilletons débiles dont Robert ignorait l’existence (car Robert avait choisi une chambre d’agents doubles) au lit, repas du soir au lit, pipi caca à 60 cm, distance le séparant de la porte coulissante donnant accès au salon de toilettage d’où il peut entendre les gémissements de son partenaire vacancier en crise de constipation. Il lui rend l’appareil quand il entonne le début de la cinquième de Beethoven avec son instrument à vent. Robert peut faire un jogging à du 2,5 km/h en slalomant entre les promeneurs de perches à perfusion, les remorques à balais et à détergent et les armoires qui maintiennent tièdes les repas chauds et l’espace fumeur. Génial, l’espace fumeur. Pour l’oxygénation des poumons des fumeurs ceux-ci sont obligés de se fournir en oxygène naturel, dehors. Gros progrès de la médecine : le thermomètre ne se fiche plus dans le cul. On le met sous le bras et il fait bip bip quand on est cuit à point.

Commentaires

Hé ! t'as oublié les infirmières qui se disent pute...

Écrit par : Rafaël | 26/08/2010

Hé Robert !

Je profite que ton visiteur est parti pour te refiler du KIRIGOL 250 (ça c'est pour toi) et du CHIDUODUMA 500 (ça c'est pour lui - tu le mettras dans la soupe...)

Ne te trompes pas, hein. Le KIRIGOL est rose et le CHIDUODUMA est blanc.

Fais de beaux rêves.

Écrit par : Rafaël | 26/08/2010

Les commentaires sont fermés.