21/08/2010

Le pet qui mouille

Je viens voir Robert tous les jours en clinique pour voir son évolution. « Salut Robert. Alors, tu pètes le feu, aujourd’hui ? ». « Hé, Hé, Hé, le KIRIGOL fait son effet et ses effets secondaires. On dirait un bulletin météo en lisant la notice : risque de grands vents ». « Et ça veut dire quoi, ça, Robert ? ». « Je pète ». « Tu pètes sec ou tu pètes mouillé ? ». « Je pète sec, ça gaze pour moi ». « Sans trace de freinage dans le slip ? ». « Rien, que du gaz ». « Mais le gaz c’est explosif, non ? ». « C’est peut-être pour ça que c’est interdit de fumer dans les chambres ». « Explique-moi, Robert. Après tu as l’impression olfactive d’avoir mangé des moules pas fraîches, du maroilles, des flageolets ? ». « Rien, je ne fais que du vent ». « Et bien, Robert, tu dois te sentir ici comme au bureau, ne faire que du vent, hein ». « A demain ». « Quoi, déjà ». « Oui, le KIRIGOL ne fait plus d’effet ». « Heuuu. A demain, Robert ».

Commentaires

Heuuu...

Mais dis-moi, toi le spécialiste, pourrais-tu m'ôter d'un doute : "Un pet de clown, ça sent drôle ?"

Écrit par : Rafaël | 21/08/2010

Les commentaires sont fermés.