14/08/2010

Robert Royco

« Salut, Royco ». « Ou tu (vous) es (êtes)  trompé de chambre coyote (monsieur) ou vous êtes un délégué médical qui croit avoir affaire au chef de service pour lui présenter la dernière innovation en matière de fil à couper le beurre ». « Robert, c’est moi, voyons. Carpe et dis hem. Je sais que tu ne peux ingurgiter que du liquide alors je t’appelle Royco parce que Royco minute soupe ». « Crouton ». « Quoi, Robert. Pourquoi crouton ? ». « Parce qu’il il a des morceaux de carton dans les soupes en sachet ». « Robert, tu n’as qu’à sucer la poudre et jeter les petits cubes comme nous faisions quand nous étions jeunes avec les noyaux de cerises. Tu te rappelles ? ». « Ah, di dju, oui je me rappelle. Nous visions la fenêtre de la vieille Eugénie. A chaque fois elle sortait et disait : Qui c’est ? ». « Vise ton voisin de chambre avec les croutons, Robert, il va croire que ce sont des moustiques et tu vas te marrer quand  il appellera les infirmières ».  

Commentaires

Et demain on pourra lire dans les journaux :

"Épidémie de lèpre à l'hôpital"...

Écrit par : Rafaël | 14/08/2010

Hello
bonne maintenance
bizzzzzzzz

Écrit par : nays | 14/08/2010

Les commentaires sont fermés.