17/09/2010

Les billes d'hier

« Gamin, as-tu réfléchi à l’énigme d’hier ? ». « Honnêtement, non, papa, je suis fort occupé en ce moment à l’école avec des racines carrées ». « Des racines carrées ! Vous avez cours de dentisterie ? ». « Papa, le carré, voyons, tu vois ce que c’est, non ? ». « Et comment, gamin. Surtout le carré à Liège (private joke for ze lidjeux, binamé bon dieu, oufti) ». « Le carré en mathématique, papa. Le carré de deux, papa ? ». « Quatre ». « Le carré de cinq, papa ? ». « Vingt-cinq ». « Le carré de douze, papa ? ». « Passe-moi la calculette, gamin ». « La racine carrée, papa, c’est l’inverse. C’est quand tu cherches la racine ». « C’est bien ce que je disais, gamin. Il faut être dentiste pour faire ça ». « Bon, passons. Quel est ton problème existentiel, papa ? ». « Combien de billes ai-je en poche ? ». « Pas beaucoup, papa, parce que ça ne se voit pas dans ton pantalon ». « Exact, gamin. En fait j’en ai trois, une bleue, une rouge et une jaune ». « Mais c’est con ce truc, papa ». « Heuuu ».

07:30 Écrit par Fanny | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Comme disaient les Shadocks : "En essayant continuellement, on finit par réussir. Donc plus ça rate, plus on a de chances que ça marche."

Allez, courage !

Écrit par : Rafaël | 17/09/2010

Bravo à Rafaël qui a donné la réponse exacte hier.

Écrit par : Biglodion | 17/09/2010

Les commentaires sont fermés.