01/11/2010

Spécial Toussaint

« Dis, papa ». « Oui, gamin ». « Plus tard, tu te feras incinérer ? ». « Non, hein, gamin, ça irait trop vite ». « Pourquoi, papa ? ». « Tu sais, gamin, je n’ai jamais été un dur à cuire ». « Papa, c’est vrai qu’on revient avec une cruche ? ». « Une urne, gamin. La cruche, c’est celle dont on est content d’être débarrassé et qui fait les poussières dans l’urne ». « Papa, c’est à cause de l’incinération qu’on dit feu Untel ? ». « Non, gamin, à mon avis ça date d’un accident de chasse ». « On fait quoi avec les cendres, papa ? ». « Je te l’ai dit, gamin, on remet une urne aux survivants. Ou alors, on disperse les cendres. Il y en a qui le font sur le parking d’un Aldi pour être sûrs que leurs enfants leur rendront visite une fois par semaine. Ou alors, on s’offre une croisière et on disperse les cendres dans la mer ». « C’est cher, ça, papa ? ». « Oui et non, gamin. Oui parce que c’est cher. Non, parce que tu as le plaisir de la croisière enfin seul et que le coût diminue les frais de succession. En plus, sur le bateau, tu peux amener tes copains, un disc-jockey et des danseuses. Dans ce cas il est conseillé de ne pas demander des gerbes de fleurs mais uniquement des couronnes. Pour que les danseuses se les mettent à la taille ». « Papa, j’aimerais bien que, plus tard, tu te fasses disperser en mer ». « Heuuu ».

07:30 Écrit par Fanny | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Inutile gamin !
Il se disperse déjà comme ça.

{°o°}

Écrit par : Rafaël | 01/11/2010

Les commentaires sont fermés.