16/01/2011

On y retourne

Où ça ? Aux contrepets, bien sûr, puisque, chaque matin, la poule pondait quelque part et, qu’à la banque, le maniement constant des fonds entraîne la multiplication des mouvements des caisses. Les banquiers racolent des fonds véreux. Où sont-ils ces contrepets ?

08:55 Écrit par Fanny | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

La poule pompait quelques dards.

...le maniement constant des cons entraîne la multiplication des mouvements des fesses.

Les banquiers raffolent des cons véreux.

En oublie-je ?

Écrit par : Rafaël | 16/01/2011

Les commentaires sont fermés.