23/01/2011

Pensées d'ivrognes

Je n’ai bu qu’un verre, je l’ai simplement rempli plusieurs fois.

L’alcool ne résout pas les problèmes. Et alors ? L’eau, le lait, les limonades non plus.

L’eau est un produit dangereusement corrosif. Une seule goutte suffit à troubler le pastis.

L’alcool est un ennemi mais fuir devant l’ennemi est de la lâcheté.

Les brunes, rousses et blondes s’apprécient mieux dans un verre adéquat qu’en robe de nuit le soir dans la chambre.

Moi, la pression, je ne la subis pas, je la bois.

Dans le vin il y a de la sagesse, dans la bière il y a de la liberté, dans l’eau il y a des bactéries.

A votre santé.

07:30 Écrit par Fanny | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Les moines (trappistes) avaient tout compris quand ils disaient :

liquida non frangunt jeunum

(La nourriture liquide n'interrompt pas le jeûne)...

Pour la petite histoire :

Au quatorzième et quinzième siècle, les brasseries se sont mises à pousser comme des champignons. La bière est devenue une boisson populaire. C’est à cette période et plus précisément en 1366 qu’a été fondée la brasserie De Horen à Louvain, qui allait devenir la brasserie Artois.

A l’époque des grandes épidémies de peste et de choléra, on a attribué des caractéristiques médicinales à la bière. Pas totalement à tort d’ailleurs, car à cette période l’eau destinée à l’usage journalier était puisée dans les rivières et les canaux et elle était responsable de la propagation de germes pathogènes. Grâce au processus de cuisson, la bière était exempte de germes et elle offrait dès lors une alternative sûre à l’eau.

Santé !

Écrit par : Rafaël | 23/01/2011

suis-je sage d'aimer le vin ?

Écrit par : marie-claude | 23/01/2011

Les commentaires sont fermés.