04/02/2011

Triste réalité

Le temps arrange bien des choses, dit-on. Pourquoi tant de temps ? Donner du temps au temps ! Oh, temps, emporte le vent. Revenons à hier et les femmes énigmatiques. La bonne phrase, venant de Pierre Belfond, est : « Chez bien des femmes les pensées s’élèvent quand les seins tombent ». Triste réalité. Les hommes n’attendent pas que leur zizi indique le centre de gravité de la terre pour avoir des pensées intelligentes, sur le football, sur la politique, sur les jantes du dernier modèle de Porsche, sur les femmes sauf sur la leur, sur leur femme pour lui signaler qu’elle cuisine moins bien que sa mère à lui. Je me rappelle du couple d’écossais rencontré à Paris devant une vitrine de fine lingerie et d’elle, en admiration devant les soutiens-gorge. Lui, voyant le prix, lui a dit « Viens, Bobonne, laisse tomber ».

07:30 Écrit par Fanny | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Ah, le zizi des hommes ! chose très légère que voilà. Une pensée suffit pour qu'il s'élève...

Écrit par : Rafaël | 04/02/2011

Les commentaires sont fermés.