08/02/2011

Antivol

J'ai acheté un antivol pur porc à pendre à mon rétroviseur. Avant de le cuire au four pour le désècher je le laisse gambader dans mon appartement au cinquième étage. Il s'appelle Grouin-grouin. Je le prends dans mes bras quand le téléphone sonne. Je décroche le téléphone, je chatouille Grouin-grouin sous le menton, Grouin-grouin est content. Alors c'est lui qui répond : grouin grouin. " Suis-je bien chez monsieur Cols ? ". " Grouin grouin ". " Allo, monsieur Cols ". " Grouin grouin ". " Je pense qu'il y a erreur ". Moi : " Non, non, c'est bien ici mais je ne suis pas là alors c'est mon cochon qui répond. Laissez votre message après le bip sonore ". Tûûût tûûût tûûût.

 

008.JPG

 

 

07:30 Écrit par Fanny | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Oh, le compagnon de Saint Antoine, patron des charcutiers.

Un p'tit cochon c'est quand même plus pratique qu'une vache sacrée...

Écrit par : Rafaël | 08/02/2011

Crois-tu que ton gamin mangera un cochon de plastique de 400 kilos (quand un an de soins l'auront amené à maturité)?
N'oublie pas non plus de prévoir le bicarbonate de soude nécessaire...
Amitiés

Écrit par : Armand | 08/02/2011

Bip bip bip !
Ici, c'est Jo. Juste pour te dire merci. Le facteur m'a apporté ton paquet ce matin. Bisous.
Bip bip bip !

Écrit par : Jo | 08/02/2011

Les commentaires sont fermés.