18/02/2011

Les gardiens de phares (suite)

Le gamin n’est pas là. Il est encore sur le pot. Uniquement pour avoir lu les ingrédients sur la boîte de raviolis prévue pour notre repas. Alors je vous donne la réponse. En fait, au cours de leur carrière connaissaient trois types de phares : les phares isolés en pleine mer, surnommés l’enfer ; les phares érigés sur une île, soit le purgatoire, et, les phares en pleine terre qu’ils surnommaient le paradis. J’ai un collègue nudiste qui, en vacance dans son camp, s’amuse lors des soirées à faire le phare. Il tourne sur lui-même et il dit : « Tu le vois, tu le vois pas, tu le vois, tu le vois pas, … ». Il a voulu le faire au bureau mais le chef n’a pas voulu.

07:30 Écrit par Fanny | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.