17/02/2011

Les gardiens de phares

« Gamin, j’en connais une dure ». « Tu parles de quoi, papa ? ». « On est jeudi, gamin. « Toute la journée, papa. Et alors ? ». « Mil d’ju d’bouc, gamin, jeudi. Djeudaï, entre mercredaï et vendredaï, le jour des énigmes ». « Excuse-moi, papa, mon bol de céréales améliorées en fer, en vitamines C, en oméga 3, en goût chocolat, en calcium, n’a pas encore fait ses effets ». Je t’excuse, gamin. Heureusement que tu n’as pas lu la liste détaillée en tout petits caractères au dos de la boîte avec la liste de colorants, d’exhausteurs de goût et de conservateurs ». « Papa, tu me coupes l’appétit. Quelle est ton énigme ? ». « Gamin, pourquoi dit-on que les gardiens de phare connaissent l’enfer, le purgatoire et le paradis ». « Papa, je n’ai pas le temps de chercher. Je sens que les conservateurs ne se conservent pas en moi et cherchent à sortir. Je file aux toilettes et ensuite à l’école ». « A demain pour la réponse, gamin. Pense à prendre un rouleau de papier Q dans ton cartable. On ne sait jamais ».

07:30 Écrit par Fanny | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Eh bien voilà.

En début de carrière, les gardiens de phare sont envoyés dans des phares en pleine mer, là où ça secoue plutôt. Plus tard, quand ils ont pris de la bouteille, ils sont envoyés dans des phares moins exposés. Et puis enfin, quand ils ont pris du bedon, on les envoie dans des phares à terre.

Ils en ont de la chance. Dans la vie de tous les jours, bien des hommes (le plus souvent mariés, dit-on) font le chemin inverse...

Mais bon, c'est une autre histoire.

P.S. je suis content d'avoir un ch'ti bedon !

.

Écrit par : Rafaël | 17/02/2011

Quel érudit ce Rafaël ! Doublé d'un philosophe. Pour les hommes c'est le purgatoire qui dure le plus longtemps. Sauf si les avocats s'en mêlent. Dans ce cas c'est l'enfer.

Écrit par : Biglodion | 17/02/2011

Les commentaires sont fermés.