25/04/2011

Biglodion vous salue bien !

 

Le gamin, Kiki le hamster et Maurice le poisson rouge ont la delicate mission de vous annoncer que Biglodion est parti pour un grand voyage, bien plus haut que le cinquième étage de son immeuble.

 

Ils vous invitent à relire et relire encore son message du 07/03/2007 (100-000-visites.html)

et vous demandent chaleureusement de le porter longtemps dans votre coeur.

 

Ils sont là pour répondre à vos questions et étonnements, et liront attentivement vos commentaires.

 

 

n_1_necrologie.jpg

 

09:38 Écrit par Fanny dans gamin, Général, kiki | Lien permanent | Commentaires (51) |  Facebook |

Carême 23

 

Pourquoi ai-je rêvé de bœufs dansant le slow joug contre joug ?

Une police d’assurance c’est comme un nudiste : beaucoup de choses ne sont pas couvertes.

 

Pourquoi ai-je rêvé de bœufs dansant le slow joug contre joug ?

Une police d’assurance c’est comme un nudiste : beaucoup de choses ne sont pas couvertes.

 

.

.

 

 

07:30 Écrit par Fanny | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

01/04/2011

Kiki et Maurice

 

Ce mercredi, deux heures du matin, réveillé par mon horloge interne qui me dit d'aller sur le balcon du cinquième étage pour aller pisser dans la rue, histoire de ne pas tirer la chasse et d'ainsi réveiller le gamin, je revins à l'intérieur pour me faire un café en quand je vis que, pendant que l'eau chauffait pour mon café en poudre, Maurice, le poisson rouge du gamin, avait quitté son bocal et que celui-ci, sans eau, était occupé par Kiki, le hamster du gamin qui grignotait les rochers et les cailloux en plastique du bocal et qui se mit à faire de la roulette mais sans roulette, à l'horizontale comme les cycliste en salle dont la piste est relevée comme un plat trop épicé, à une vitesse défiant toute concurrence, même pendant les soldes durant lesquelles le kilo de carottes au marché n'est plus que de 400 grammes, devant mes pupilles dilatées comme l'entrée du tunnel sous la manche dont je surveillais la sortie d'un train, oubliant que s'il en venait un par derrière je l'avais dans le cul et en me disant que mon aventure en une phrase devrait faire l'objet d'une dictée pour tous, à un euro le message envoyé ou reçu et que les noms des gagnants seront publiés le premier avril de l'année de l'année prochaine.

Ce mercredi, deux heures du matin, réveillé par mon horloge interne qui me dit d'aller sur le balcon du cinquième étage pour aller pisser dans la rue, histoire de ne pas tirer la chasse et d'ainsi réveiller le gamin, je revins à l'intérieur pour me faire un café en quand je vis que, pendant que l'eau chauffait pour mon café en poudre, Maurice, le p...

Lire la suite

07:29 Écrit par Fanny | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |