17/08/2009

Cherche la vocation du gamin

Je le sens gros comme une maison, le gamin a ce qu'il faut pour devenir chirugien. (une photo du demi poulet avant dissection a été postée le 15 août) Il faisait pluvieux ce jour là et, en papa responsable et éducatif, j'ai entrepris d'ajouter à la culture du gamin la culture du poulet, autrement dit comment retirer et trier le 'à manger' et le 'à pas manger' d'un poulet précuit acheté dans une barquette sans le laisser tomber par terre plus de quatre fois parce que le poulet précuit ça glisse quand il est chaud. Première leçon : travailler avec le poulet précuit refroidi si vous l'avez chaud et refroidi aussi si vous l'avez acheté froid et réchauffé par erreur. Et de un, ça glisse moins, et de deux on ne se brûle pas les doigts. Deuxième leçon : si le poulet précuit a été acheté chaud et est destiné à être consommé tout de suite, ne le laisser pas refroidir, manger ce que vous avez à manger et laisser ce qui reste refroidir après. Jusque là le gamin a tout compris. Troisème leçon : confisquer les objets chirurgiquaux du docteur Maboul, le poulet n'est pas un jouet, c'est de la nourriture et on ne joue pas avec la nourriture sauf avec la purée assez ferme avec laquelle on peut faire des sculptures. Mais ce n'est pas du jeu, c'est de l'art. Quatrième leçon : vas-y gamin, prends les outils qui te semblent utiles et débrouilles toi. Scié. Pas le poulet. Moi, j'étais scié de voir comment il s'y est pris, Il a scalpé le poulet, l'a désossé. J'ai même appris des choses : il faut trier les déchets de poulet entre les recyclables et les non recyclables. Les os, par exemple, et spécialement les petits pointus, sont à jeter Les peaux et cartilages sont à donner aux animaux. Le gamin m'a appris que je ne devais pas mettre ces déchets sur le balcon car, au cinquième étage, je ne vais nourrir que des mouches. Je dois les déposer dans le parc, mais pas sur les bancs. Voici le résultat du tri sélectif du gamin : 

002

15/08/2009

Cherche la faim du gamin

 " Gamin ". " Oui, papa ". " Tu n'as pas bien mangé ce midi chez Cédric ? ". " Ce n'était pas bon, papa ". " C'était quoi ? ". " Je ne sais pas, papa. C'étaient des restes d'un peu tout parce que la maman de Cédric devait vider le frigo parce qu'ils partent en week-end prolongé ". " Et le poulet, tu l'as trouvé comment ? ". " Il n'y avait pas de poulet, papa ". " Peut-être qu'il n'y en avait pas chez Cédric mais ici, il y en avais un. Entier ". " Ah bon ! Où ça, papa ". " Gamin, soit tu es rentré dans l'appartement avec un chat, soit tu t'es farci les deux cuisses du poulet. Parce qu'un chat qui sait ouvrir une porte de frigo, je n'ai jamais vu ". " Mais, papa, comment sais-tu que j'ai mangé un tout petit bout de poulet alors que tu n'as pas regardé dans le frigo ". " Gamin, je t'ai déjà dit que mon petit doigt me dit tout. Il m'a dit que tu as mangé un demi poulet et il m'a dit aussi que tu as oublié de remettre ce qui reste du poulet dans le frigo ". " C'est pour ma croissance, papa, je dois compenser l'énergie que je perds en jouant ". " Et tu as joué à quoi chez Cédric ? ". " Avec sa game boy, papa ". " Effectivement, gamin, ça demande beaucoup d'énergie. Surtout dans les doigts. Dis, gamin, tu aurais pu me laisser une cuisse, quand même. Tu sais très bien que c'est ce que je préfère dans le poulet ". " Et c'est ce que tu regardes le plus chez les femmes quand on va à la mer, hein, papa ". " Mais enfin, gamin, comment oses-tu dire ça ? ". " Le papa de Cédric dit qu'il n'y aurait pas de papa en été sur les plages s'il n'y avait pas de belles paires de cuisses à regarder ". " Tu me sembles bien jeune pour apprendre la philosopie, gamin. A propos, au-dessus des cuisses il y a le cul. Et il y a l'expression 'Et mon cul, c'est du poulet ?' Tout ça pour te dire que tu vas commencer par ranger le poulet dans le frigo tout de suite ". " Oui, papa ".

001

12/08/2009

Cherche à placer des animaux

« Gamin, c’est quoi ces limaces ? ». « Ce ne sont pas des limaces, papa, ce sont des escargots. Je les ai trouvés en jouant dans le parc avec Cédric ». « Gamin, tu es sûr que les escargots se promènent avec leurs caravanes, comme les hollandais sur nos routes ? ». « Pourquoi, papa ? Tu n’as jamais vu un escargot ? ». « Si, gamin, des escargots au beurre à l’ail, dans mon assiette. Mais ils ne bougeaient pas ». « S’ils s’échappent de la boîte tu auras facile de courir après, hein, papa ». « Gamin, une chose est certaine : je t’interdis de les mettre dans la cage de Kiki et Pipette, tes hamsters. Si les escargots grimpent dans la roulette ils vont faire chuter la moyenne horaire ». « J’en fais quoi, papa, des escargots ? ». « J’ai une idée, gamin. La folle d’en face, la voisine de palier, l’amie des animaux, est sortie avec ses chiwoufwoufs pour aller au marché. Vas coller les escargots sur sa porte. Et pour qu’ils n’aillent pas ailleurs, prends des punaises dans le bureau. Je vais te donner deux ou trois feuilles de salade que tu punaiseras sur la porte ». « Papa, tu es génial ». « Je le sais, gamin ».

08/08/2009

Cherche à cuisiner proprement

" Papa ". " Oui, gamin ". " Tu as mis beaucoup de petites olives noires sur la pizza ". " Heuuu, gamin, ce ne sont pas des olives noires, ce sont des mouches ".

07:30 Écrit par Fanny dans petites annonces | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : papa, gamin, cuisine, pizza, olive |  Facebook |

26/07/2009

Cherche un anti-mouche

« Papa, il y a au moins 20 mouches sur le fromage, c’est normal ? ». « Oui, gamin, c’est normal. Les mouches sont comme qui dirait des sans papiers qui s’installent n’importe où et qui se croient tout permis ». « Papa, donne-leur un rouleau de papier essuie-tout pour les sans papiers et pour qu’on puisse manger le fromage ». « Bonne idée, gamin. Mais j’ai une autre idée : je vais ranger le fromage dans le frigo, j’ai l’impression que si je range le fromage dans le frigo les mouches iront sur les coquilles de moules de la semaine dernière qui traînent sur le plan de travail et, comme personne d’entre nous deux n’ira lécher les coquilles de moules puisqu’elles sont vides, nous aurons un aquarium à mouches dans la cuisine ». « Papa, tu es génial, j’adore voir des mouches qui copulent ». « Des mouches qui quoi, gamin ? ». « Qui copulent, papa ». « C’est quoi ça, gamin ? ». « C’est comme tu as fait avec maman pour me faire, papa ». « Ah bon ! Heuuu ».

18/07/2009

Cherche les papys gustatives

" Papa, pourquoi dit-on UNE papy gustative alors que papy a des couilles et est un mâle ? ". " Gamin, j'ai toujours dit que le père de ta mère est un porc. Et les porcs, ça mange comme des cochons ". " Papa, si papy est une cochonne il faut dire truie et il ne faut pas faire aux truies ce que tu ne voulasse point qu'on ne te fisse ". " Gamin, tu as eu combien à ton dernier examen de français ? ". " Plus que toi au même âge, papa ". " Gamin, parlons d'autre chose. As-tu rangé ta pléstécheune ? As-tu ciré tes chaussures, et les miennes, sans mettre du cirage plein les murs ? As-tu pelé les pommes de terre pour le repas ou dois-je cuire des pâtes ? As-tu pissé du haut du balcon du cinquième quand il pleuvait pour économiser l'eau de la planète en ne tirant pas la chasse ? As-tu retiré Kiki, ton hamster, du bocal de Maurice, ton poisson rouge ? Tu sais, gamin,les hamsters ne sont pas admis aux jeux olympiques de natation ". " Papa, je ne saurais pas te répondre, tu parles comme une femme, tu poses trente-six questions en même temps, c'est à cette heure-ci que tu rentres, qui as-tu rencontré, comment s'appelle-t-elle, une poule de luxe je suppose, combien en as-tu bu, quand déboucheras-tu l'évier, grimpe à quatre pattes je n'irai pas t'aider à monter, j'espère que tu seras à la hauteur quand maman sera là demain pour dîner, c'est quoi cette facture de restaurant dans ton portefeuille, ta poule a mangé du canard, dis-moi tout ou je continue à te faire souvenir avec le rouleau à tarte ". " Gamin, où as-tu appris tout ça ? Tu as eu des leçons de vie à l'école ? ". " Non, papa, c'est chez Papy et Mamy quand Papy rentre très tard. Je fais semblant de dormir mais j'écoute ". " Tu as vu le rouleau à tarte, gamin ? ". " C'était splendide, papa. Mamy ressemblait à une fermière qui enfonçait des piquets de clôture pour un pré à vaches ". " Ah ça, gamin, pour être vache elle est vache, ta Mamy. Elle doit tenir ça de sa fille ". " Papa, tu ne dois pas dire ça de maman. Maman c'est ma maman. Et toi tu es mon papa. Quand Papy dit que tu es un con je lui réponds que plus con que lui tu meurs ". " Gamin, tu es vraiment un chouette gamin ".

07/07/2009

Cherche la bonne explication

« Papa, papa ». « Oui, gamin ». « Papa, Kiki et Pipette, les hamsters, ils font l’amour comment ? ». « Heuuu ». « Dis-moi, papa, comment ils font l’amour Kiki et Pipette ? ». « Heuuu ». « Le papa de Cédric, hier, il nous a dit que les abeilles font l’amour dard-dard ». « Quel con, ce type ». « Tu es jaloux de sa belle femme, hein, papa ? ». « Gamin, je te dis tout. Avant de faire l’amour tes hamsters jouent à la roulette et, s’ils font 69, il n’a pas de petits hamsters. Demain tu demanderas pourquoi au papa de Cédric ».

02/06/2009

Cherche les yeux dans les yeux

« Gamin, regarde-moi dans les yeux, bien droit, comme tu le faisais avant ». « Papa, si je te regarde bien droit dans les yeux je vois ton front ». « Je m’en doutais. Tu as grandi, gamin ».

07:30 Écrit par Fanny dans petites annonces | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : papa, gamin, yeux |  Facebook |

01/06/2009

Cherche un menu à deux plats

« Papa, aujourd’hui c’est le jour de la tarte aux pommes. C’est chouette, non ? ». « Gamin, depuis quand crois-tu que c’est toi qui vas composer le menu ici ? Aujourd’hui on mange italien. En entrée, l’antipasti, c’est raviolis nature, et, en plat principal, raviolis à la sauce. Comme je n’ai que des boîtes de raviolis en sauce je vais en laver quelques uns pour préparer l’entrée. Gamin, j’espère que tu accepteras que nous n’ayons qu’une seule assiette pour tout le repas. Ils l’ont dit à la télévision : il faut économiser l’eau. C’est pour ça que, sur le balcon, j’aurais préféré planter un platane parce que c’est plein d’oiseaux, mais je me contente d’un bonzaï en pot. Pour les toilettes et pour la vaisselle c’est la même chose, il faut économiser l’eau et, pour la vaisselle, en plus, il faut économiser les gestes inutiles. C’est grâce aux économies que je peux t’offrir des vacances de deux fois un demi-jour à la plaine de jeux. Je résume : gamin, aujourd’hui journée italienne, deux plats, une assiette ». « Papa, tu peux supprimer l’entrée, je n’aurai pas fort faim car je dois garder une place dans mon estomac pour la tarte aux pommes. Papy et Mamy me l’ont dit ». « Pourquoi t’ont-ils dit ça, ces vieux schnocks, gamin ? ». « Parce que, papa, normalement, après les raviolis et avant ta sieste, il est prévu que tu me conduises chez eux ». « Gamin, tu veux faire la révolution ? Non seulement tu décides de mon repas mais tu veux gérer mon emploi du temps ! ». « Papa, si tu es sage maintenant, quand tu seras à l’hospice j’irai te porter des bonbons qui ne collent pas à ton dentier ». « Heuuu ».

30/05/2009

Cherche une punition exemplaire

J'ai surpris le gamin en train de fumer un cigare de la main gauche. " C'est un tout petit, papa " disait-il de la main droite. Il a osé ajouter : " Tu devrais avoir peur, papa, je suis le potiron masqué et je vais cracher tous mes pépins ". "D'accord, gamin, mais fais-le par la fenêtre. A l'intérieur ça ne poussera pas sur la moquette ". " D'accord, papa, mais j'exige une rançon ". " Tu sais ce qu'est une rançon ! ". " Oui, papa, et je suis déterminé à combattre pour mes revendications ". " " De mieux en mieux. Quelle est la rançon ? ". " J'exige, ce midi, une vraie soupe faite avec des légumes du marché, des poireaux, des oignons, des épinards à la crême à la place d'une soupe en poudre dans un sachet. Une soupe rouge, avec des boulettes ". " Et oui, rouge, j'aurais du m'en douter ".

2007 octobre 094 - Copie

26/05/2009

Cherche à avoir un beau bonzaï

« Gamin ». « Oui, papa ». « Gamin, si tu vas faire pipi sur le balcon du cinquième étage, fais le du côté des Demeulemeester parce que, du côté des Naessens, j’ai mis le bonzaï et il ne faut pas lui donner trop d’engrais liquide ». « Oui, papa ». « Merci, gamin ».

25/05/2009

Cherche à louanger le Roi

« Papa, c’est vrai que les facteurs suivent des cours par correspondance ? C’est le papa de Cédric qui le dit ». « Et oui, gamin, ça ne fait pas un pli, cachet de la Poste faisant foi ». « Mais, ils sont timbrés, alors, les facteurs, papa ? ». « Il ya pire, gamin. Bébert, le bon Bébert, notre roi qu’on voit en portrait sur les timbres, on lui lèche le cul, on le retourne et paf, en plein dans la gueule, pour que le timbre colle. Moi je n’ose pas, par respect. C’est pourquoi j’attache le timbre avec un trombone. La machine à timbrer tape sur le trombone, n’atteint pas le timbre et hop, mon correspondant reçoit ma lettre, un trombone et un timbre tout neuf ». « Mais, papa, c’est de la fraude ». « Non, gamin. C’est le respect. Je l’appelle Bébert parce que, lorsqu’il a du succéder à Baudouin, son frère adoré de tous, le palais lui a dit : ‘Majesté, il va falloir remplacer tous les sièges du palais marqués du B de Baudouin et faire broder la A de Albert’ et Albert a répondu : ‘Pas de dépenses inutiles, je signerai Bébert’. On me l’a dit au bureau, donc c’est vrai ».  (voor de nederlanstalige, Albert heeft gezegd : k’zal Beertje tekenen). Alors j’invite tous les belges à attacher leurs timbres à l’effigie du Roi avec un trombone. Vous ferez ainsi un cadeau à la planète : moins de papier, moins de colle, moins de salive, et les trombones sont recyclables de timbre en timbre.

24/05/2009

Cherche la fête des pères

« Papa, c’est bientôt la fête des pères. Tu veux quoi comme cadeau ? Madame, à l’école, demande des idées ». « Un pot de yaourt vide avec des confettis collés dessus, Grâce à ton institutrice j’ai commencé une collection de pots de yaourt. Quand tu auras quarante ans je m’achèterai une planche que je fixerai au mur pour exposer tous tes chefs-d’œuvre. Le musée du pot de yaourt à travers le temps. A York il y a le musée du jambon. A Agen c’est le musée du pruneau. A Garenne celui du lapin. A Compote celui du boudin. Ici, ce sera le musée du pot de yaourt ». « Papa, tu m’achèteras une casquette marquée Guide ». « Gamin, j’espère qu’à quarante ans tu feras autre chose que d’attendre des autocars de japonais  venus photographier un mètre cinquante de pots de yaourt, ça va coincer dans l’ascenseur pour les faire monter au cinquième étage ». « Je t’offre quoi, alors, papa ? ». « Du persil, du vrai, du vivant. Je n’en ai jamais vu mais ce n’est pas cher. Il parait que c’est bon pour la santé, pour avoir une biloute qui se lève devant les dames, que c’est plein de fer comme les chemins qui supportent les trains ». « Papa, je fais quoi avec le pot de yaourt que madame m’a confié pour ta fête ? ». « Heuuu ».

Lhistoire du plâtre est terminée. Retrouvez-la dans le colonne de droite à partie du 14 mai 2009. Bonne lecture.

20/05/2009

Cherche à éviter la fête

« Papa, j’ai raconté à l’école ce que tu m’as dit hier. Ils ont ri tellement bruyamment que le directeur est venu voir ce qui se passait parce qu’on dérangeait les autres classes. A la récré on a essayé de faire ce que tu as dit en faisant le bras cassé et en retirant nos pantalons et le directeur s’est fâché. Mais toi tu es devenu un héros ». « Pour ton institutrice aussi ? ». « Je sais pas, papa. Mes copains demandent que tu viennes mimer comment tu fais à une main dans les toilettes ». « Ah, gamin, ce sont des moments de grande solitude, surtout quand on s’aperçoit trop tard qu’il n’y a plus de papier ». « Tu viendras, papa ? On te donnera une chaise percée de l’école gardienne». « Non, gamin, non, pas à cul tout nul devant ton institutrice ». « Tu n’as qu’à garder ton slip, papa. Madame a dit que si c’était comique on te demanderas de le faire sur scène à la fête de l’école ». « Pourquoi pas à la starac tant que tu y es. Je chanterais ‘Viens, viens, ma brûûûne’ a capella. Et puis, j’espère bien que je n’aurai plus de plâtre le jour de la fête de l’école. Si c’est le cas, je demande qu’on me plafonne le reste et je fais don de mon corps au musée Grévin. Donc, c’est non ». « Et qu’est-ce que je vais dire à madame, papa ? ». « Tu n’as qu’à lui dire que j’ai dit que ce n’est pas par le derrière que nous ferons plus ample connaissance ».    

19/05/2009

Cherche à décrire ma siruation

« Papa, tu peux m’aider ? Pour l’école je dois écrire sur une grande difficulté qu’on peut rencontrer dans la vie ». « Heuuu, je ne sais pas, moi. Heuuu, arriver à pousser sur le bouton de l’ascenseur et puis sur le bouton de l’étage quand on a un sac de provisions dans chaque bras avec les verts de poireau qui dépassent et qui chatouillent le nez et qu’on ne sait pas si ce qui coule dans un sac sont des tomates écrasées ou des œufs cassés ? ». « Pas ça, papa. Madame a dit : une grande difficulté ». « Gamin, prends de quoi écrire, je tiens le sujet. Titre : Comment enfiler un pantalon quand on a un orteil bleu d’un côté et le bras dans le plâtre de l’autre ». « Papa, tu es sûr que c’est une grande difficulté ? ». « Une heure et demi pour y arriver, gamin, c’est une grande difficulté, je peux aller faire la démonstration devant ton institutrice. Ecris ». « Oui, papa ». « Petita : comprendre que vouloir le faire debout, c’est se casser la gueule une deuxième fois. Petibé : s’asseoir sur le bord du lit et enlever son pantalon de pyjama à une main. Peticé : se relever en prenant appui sur le pied qui ne fait pas mal, sinon, ouille, on retombe sur le lit, et ça parce qu’on a oublié de prendre son pantalon. Petidé : s’asseoir à nouveau mais pas sur le pantalon jeté sur le lit sinon on retourne une case en arrière. Petiheu :  glisser prudemment le pied endolori dans la bonne jambe du pantalon jusqu’à ce que le pied dépasse. Petiteffe : c’est là que ça se corse car un pantalon ce sont deux jambes et une partie commune, là où il y la braguette et la ceinture. Impossible de faire entrer l’autre jambe dans un pantalon remonté jusqu’au dessus. Donc redescendre, à une main, la jambe du pantalon sans qu’elle ne sorte de la jambe, la vraie, celle au pied à l’orteil bleu. Petigé : essayer de faire entrer l’autre jambe dans l’autre jambe du pantalon jusqu’à ce que le pied dépasse. Petihache : remonter le tout, à une main, une fois côté gauche, une fois côté droit, sinon ça coince ». « C’est long, papa ». « Attends, gamin, ce n’est pas fini. Jusqu’ici ça ne fait que trois quarts d’heure. Il faut recommencer toute la procédure parce que tu viens de t’apercevoir que tu as oublié de mettre ton slip ».

17/05/2009

Cherche à passer un bon dimanche

« Papa, c’est dimanche. Je peux aller sur le balcon jouer au golf miniature que les cloches m’ont apporté à Pâques ? ». « Gamin, je te répondrai quand tu auras rangé l’aspirateur et son tuyau ». « Pourquoi, papa ? Tu veux inviter ma madame de l’école ? ». « Gamin, tu lis dans les pensées, maintenant ? Si oui, dis-moi ce que tu vois dans mes yeux ». « Je vois la grosse paire de lolos de madame ». « Gamin, tu te trompes, c’est sur le frigo que j’ai mis des tas de nénettes aux gros nénés. Même que, lorsque j’ouvre le frigo, je ne sais plus ce que j’allais y chercher ». « Papa, tu devras t’en séparer si ma madame vient ». « Pourquoi viendrait-elle, ton institutrice, gamin ? ». « Elle nous a dit qu’il faut aider les pauvres d’esprit, les esseulés et les grabataires et que, avec ton bras dans le plâtre, tu étais un bon exemple parce que tu fais partie des trois catégories ». « Heuuu. Elle compte venir quand, ta madame, gamin ? ». « Je ne sais pas, papa, mais elle a dit que le vrai don c’est quand l’autre ne s’y attend pas ». « Gamin, range l’aspirateur, descend les assiettes et les casseroles qui sont dans l’évier à la cave, tire la chasse dans les toilettes et utilise ce que tu appelles le changement de vitesse pour brosser la cuvette, ramasse le paquet de pâtes qui s’est ouvert quand je l’ai sorti de l’armoire, fais un tas avec toutes les factures et mets le tout sous mon oreiller, change l’eau de Maurice le poisson rouge et la litière des hamsters, mets du savon de vaisselle dans les soucoupes des plantes pour parfumer l’appartement au citron. Pendant ce temps-là je vais me raser, m’extraire de mon pyjama pour enfiler une tenue décente et me mettre du spray à la lavande sous les aisselles. Gamin, si ta madame débarque à l’improviste dans son rôle de bonne sœur, il faut que tu sois digne de ton papa. Compris. Exécution ».

16/05/2009

Cherche l'institutrice du gamin

« Papa, on a parlé de toi à l’école ». « Gamin, je la connais. Un ardoisier est venu parler de son métier, c’est ça ? ». « Pourquoi tu dis ça, papa ? ». « Parce qu’un ardoisier parle de toit. Je le sais depuis mon service militaire. Je me suis fait avoir par des copains de chambrée. Alors, pour bien me faire voir de l’adjudant-chef, je lui ai dit – On a parlé de vous, chef. – Ah bon. Qui ça. – L’ardoisier, chef ». « Et alors, papa ? ». « J’ai été de corvée épluchage des patates pendant une semaine. Mais pourquoi a-t-on parlé de moi à l’école, gamin ? ». « Tu as été cité en exemple, papa ». « Ah, enfin, mes qualités sont reconnues par ton institutrice ». « En exemple à ne pas suivre, papa ». « Comment ça, gamin ? ». « A la question ‘Que fais votre papa ?’ j’ai dis que tu avais fait un vol plané en trébuchant sur le tuyau de l’aspirateur ». « Et alors, gamin, je me suis relevé, non ! C’est de l’héroïsme ». « Madame a dit que tu étais un bel exemple de malpropre qui laisse traîner ses affaires et qui s’en mord les doigts ». « Gamin, c’est quand la prochaine réunion de parents ? ».

06/05/2009

A vendre : sièges pour le jardin

 A vendre : sièges de jardin pour Blanche-Neige et les sept nains. Les sièges des nains sont peints en vert, celui de Blanche-Neige, au centre et plus petit pour qu'elle soit à la hauteur des nabots, est blanc. Traçabilité : c'est du robinia pseudoacacia d'origine belge. Idéal pour des feux de camp entre adultes nostalgiques du scoutisme en culottes courtes. Attention, en culottes courtes les herbes folles peuvent châtouiller les couilles. Tous les scouts le savent. C'est à cause de ça que j'ai arrêté le scoutisme. Je rigolais comme une baleine à cause des herbes pendant la prière du soir. Le curé, assis sur le siège de Blanche-Neige en soutane noire, m'a viré du camp. Papa et maman, venus à la rescousse, m'ont sauvé de l'extrême-onction avant qu'il ne m'étrangle et ne m'excommunie chez le diable pour l'éternité. Faire offre pour le tout (sauf le curé, il est mort).

Chypre 623 - Copie

09/04/2009

Cherche à vous distraire de le l'énigme

Je suis parti à Rome pour la révision des cloches et ne pourrai participer à l'énigme de ce jour. En bon joueur j'espère que personne ne trouvera d'ici mon retour. voici de quoi vous distraire.

-  -  -  - 

« Gamin, tu aimes les bateaux ? ». « Oui, papa, je veux être mousse à Hyon, près de Mons ». « Tu sais, gamin, quand j’avais ton âge, je croyais que le sextant du marin c’était le sexe tendu marin ». « A cause des bittes d’amarrage, papa. Tu sais que le bateau du capitaine Iglou a coulé, papa ? ». « Je sais, gamin, j’avais oublié de rebrancher le surgélateur ». « Mais non, papa, pas le poisson, le bateau. Il a coulé parce qu’il a fait iglou iglou iglou ». « Ah, ah, gamin, tu es bien le fils de ton père. Voici un problème de marin, gamin. Une échelle de corde de 3,5 mètres pend à un bateau. La marée monte de cinq centimètres par heure. Dans combien de temps la marée aura-t-elle atteint le sommet de l’échelle ? ». « Papa, je laisse chercher les autres, je fatigue ». « C’est ce que je disais. Tu es bien le fils de ton père ». Amis blogueurs, après combien de temps … ?

08/04/2009

Cherche celui qui ne mange pas de viande

« Gamin, c’est quoi ces points dans ton bulletin ? ». « C’est à cause de Maurice, papa ». « Quel Maurice, gamin ? Pas ton poisson rouge, je suppose. Ni Maurice de Titine et Chacha, il a l’œil pétillant mais je le vois mal en courtes culottes sur un banc d’école ». « Maurice, celui dont le papa est boucher ». « Si le père est bouché, c’est normal que le fils le soit aussi, gamin, c’est ce qu’on appelle du bouchon de culture. C’est l’inverse d’ici ». « Madame m’a demandé comment on appelle celui qui ne mange pas de viande et Maurice m’a soufflé la réponse ». « Et qu’a-t-il dit ? Un oeusophage ? ». « Non, papa, c’est un mauvais client. Et c’est ce que j’ai répondu à madame ».

03/04/2009

Cherche à comprendre la faille

« Papa, prêtes-moi dix euros ». « Oui, gamin, pourquoi ? Tu veux acheter un pot de peinture pour repeindre le W.C. sur les murs duquel tu as écrit que tu étais un fils de con ? Tu veux me faire des toasts au foie gras pour mon anniversaire que tu as oublié ? Tu vas acheter un pétard que tu vas fiche dans le cul de ton grand-père maternel pendant sa sieste ?». « Papa, si tu avais su gérer ton argent, nous mangerions autre chose que des raviolis sauce tomate qui tachent mon bavoir et ta chemise. Ou ta chemisette quand t’es en congé, que t’es pas rasé et que tu déambules en chemisette et en slip avec les poils qui dépassent ». « Gamin, je t’interdis de raconter ma vie privée ». « Papa, c’est tellement privé ici qu’il n’y a même pas une femme pour nettoyer, lessiver, remplacer les ampoules électriques pétées, détartrer la cuvette du W.C., descendre les six sacs poubelles, cuire des carottes sans les brûler ». « Gamin, ma vie privée, c’est comme les toilettes quand je suis dedans et que je mets trois heures pour résoudre un mot-croisé de Rafaël, c’est privé, privé, privé ». « Papa, tu me prêtes dix euros ? « Oui, gamin ». « Papa, tu ne m’en donnes que cinq. Comme ça, tu m’en dois cinq. Et moi aussi. Et nous sommes quitte ». « Heuuu ».   

02/04/2009

Cherche à prévenir le gamin

« Allo, l’école ? ». « Oui, monsieur ». « Je suis le papa du gamin. Passez-le moi ». « Mais, monsieur, votre fils est en classe, je ne peux pas le déranger ». « C’est pour une urgence ». « Dites-moi tout et je l’aviserai lors de la récréation ». « C’est personnel, monsieur ». « Racontez-moi et j’estimerai si c’est urgent ». « Voila. Ce matin il a laissé tomber le tube de dentifrice. Ouvert. Il ne l’a pas ramassé avant d’aller à l’école. Devinez qui a marché dessus, hein. Moi. Et qui a glissé, hein. Moi. Et qui s’est encastré la tête dans l’armoire en dessous de l’évier et se l’est coincée dans le syphon, hein. Moi ». « Monsieur, on va vous envoyer du secours ». « Attendez, je n’ai pas fini. Dans les tentatives de dégagement la couture arrière de mon pantalon a cédé. Comme je n’avais plus de slip propre je me suis mis le maillot avec une grosse tête de lion imprimée sur le derrière et j’ai peur que le gamin soit effrayé en rentrant de l’école. Passez-le moi, on va rigoler. Soyez rassuré, après, je lui dirai poisson d’avril ». « Monsieur, c’est une honte. Vous m’avez dérangé pour une bêtise pareille ! En plus, le premier avril est passé, monsieur ». « Je sais. Mais, hier, je l’ai envoyé chercher du ressort à boudin à la boucherie ». Tûûût, tûûût, tûûût.

30/03/2009

Cherche le mode d'emploi

Paf……Paf……………. Paf…………..Paf,paf………..Paf….Paf,paf,paf………….…Paf,paf…………………Paf, paf, paf, paf, paf, paf, paf, paf, paf, paf. « Gamin, au secours. Fouille dans la poubelle et trouve-moi le sachet de popcorn à griller soi-même. J’ai un besoin urgent de lire le mode d’emploi ». « Et si tu mettais le couvercle sur la casserole, papa ? ». « Heuuu ».

07:30 Écrit par Fanny dans petites annonces | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : papa, gamin, popcorn, paf, paf paf |  Facebook |

29/03/2009

Cherche à me souvenir

« Gamin, tu te rappelles lorsque tu venais t’asseoir sur mes genoux ? ». « Maintenant c’es devenu impossible, papa ». « Impossible ! Pourquoi, gamin ? ». « Ton ventre prend toute la place ».

07:30 Écrit par Fanny dans petites annonces | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : gamin, papa, souvenir |  Facebook |

28/03/2009

Cherche le joli teint

« Papa, vas te voir dans un miroir, tu as les joues toutes rouges. Tu as bu trop de bière hier soir ». « Non,non, gamin. Quand je bois trop de bières j’ai le nez rouge, pas les joues. En fait je me suis tapé sur les joues avec de l’eau froide ». « C’est bien ce que je pensais, papa, tu étais encore saoul en te rasant. Jamais tu ne touches de l’eau froide ». « Gamin, je soignes mon teint, même si cela me demande un effort sur une main ». « Ben, dans ton cas, c’est sur deux mains, hein, papa. Parce que tu as les deux joues rouges ». « Gamin, c’est un truc des femmes japonaises que j’ai entendu à la radio. Pour avoir un joli teint pour aller au travail, le matin, elles se tapent cent cinquante fois les joues avec de l’eau froide ». « Tu as fait ça, papa ? ». « Pas tout à fait, gamin, j’ai arrêté de me taper les joues après dix-sept fois. A mon avis je devais me taper trop fort ».

07:30 Écrit par Fanny dans petites annonces | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : cherche, teint, papa, gamin, eau |  Facebook |

15/03/2009

Cherche à le faire sortir

« Boum, boum, boum ». « Occupé, papa ». « Sors de là, gamin, j’ai une urgence ». « Je fais ma crotte, papa ». « Gamin, tu n’es pas tout seul. Je parie que tu fais ta crotte avec ta game boy ». « Heuuu, oui, papa ». « Sors de là, gamin, l’urgence se précise ». « J’ai pas fini, papa ». « T’as pas fini ta crotte ou t’as pas fini ta partie, gamin ». « Papa, je vais avoir un et cinq zéro derrière en points ». « Gamin, pitié, je serre les fesses, tu peux pas savoir. Je sens que je vais lâcher le paquet ». « Va sur le balcon, papa ». « Gamin, t’es fou. La nuit, d’accord, mais pas en plein jour. Pense qu’un livreur de pizza pourrait passer ». « T’as commandé une pizza, papa ? ». « Heuuu, si je dis oui, tu sors tout de suite des toilettes ? ». « Oui, papa ». « Promis, juré, craché comme les scouts ? ». « Oui, papa ». « Gamin, changement de menu. Exceptionnellement, et vu la crise dans les boîtes, les raviolis seront remplacés par une pizza ».  « Papa, tu es un papa formidable ».

13/03/2009

Cherche à rester silencieux

« Papa, il est trois heures du matin. C’est à cette heure – ci que tu rentres de ta soirée avec des copains ». « Dors, gamin, demain il y a école ». « Mais, papa, c’était quoi ce bruit ? ». « Rien, gamin, dors. C’était ma veste. Elle est tombée ». « Mais, papa, une veste ne fait pas autant de bruit ». « Heuuu, gamin, quand ma veste est tombée j’étais encore dedans ».

07:30 Écrit par Fanny dans petites annonces | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : copain, galin, papa, soiree, bruit, veste, heuuu |  Facebook |

10/03/2009

Cherche mon premier cri

Bonjour, maman. Quelle bonne idée de m’avoir fait lancer mon premier cri un dix mars dans une belle maison en pierre, au premier étage, le long d’une jolie rivière. Déjà tu me disais que j’irais loin dans la vie, comme papa, et que je devais m’élever dans la société. J’ai retenu la leçon, maman. J’habite non pas au premier mais au cinquième étage et j’ai l’impression que les pensées que je te destine arrivent plus vite à toi. Je profite de ce jour béni pour enfin te l’avouer : quelques années plus tard c’est moi qui avais peint les œufs en vert dans le frigo, te faisant croire que des grenouilles géantes avaient envahi le quartier. Impossible de te les renvoyer. Quand j’essaye ils retombent. Je suis soulagé : faute avouée est à moitié pardonnée. Pourquoi n’es-tu pas sur facebook ? Il n’y a pas ça là-haut ? Enfin, il me reste la pensée. Je pense à toi, maman. Gros bisous à papa.

09/03/2009

Cherche à faire pisser le gamin

« Papa, j’ai pipi ». « Hé, ho, gamin, tu es assez grand pour faire pipi tout seul, non ? ». « Ben non. Toi, quand tu dois pisser et que je suis à la toilette, tu pisses dans l’évier. Moi, je suis trop petit, j’arrive juste dans le tiroir avec les couverts ». « Gamin, file à la toilette, tu vois bien que je n’y suis pas ». « Papa, quand j’essaye d’ouvrir la porte, une voix me dit que c’est occupé ». « Ah, oui, zut, j’avais oublié, c’est la voisine de palier, elle est bouchée ». « Tu m’as toujours dit qu’elle était bouchée, la voisine, hein, papa ». « Chuuut, gamin, ne parle pas si haut, j’ai dit qu’elle a un problème d’évacuation, alors elle vient ici ». « J’espère qu’elle va évacuer bien vite parce que ça urge. Ou alors, c’est le tiroir avec les couverts, hein, papa, pour une fois, je peux ? ». « Non, gamin, pas dans le tiroir. Tu as de la chance, il pleut. Vas pisser sur le balcon ».

04/03/2009

Cherche la différence

« Alors, gamin, tu as été sage chez Cédric ? Qu’as-tu mangé au repas du soir ? Tu étais au lit à quelle heure ? Elle est toujours blonde, la maman de Cédric ? ». « Hé, ho, stop, papa. Une à la fois. Je me suis bien amusé. Mais il faudra que tu m’expliques ». « Quoi, gamin ? ». « Au lieu de lire dans le lit on a écouté à la porte de la chambre ». « Ce n’est pas bien, ça, gamin. Tu as entendu des gémissements ? ». « Non, papa. Il y avait des copains aux parents de Cédric qui se racontaient des blagues dans le salon et ils rigolaient beaucoup ». « Ah bon. J’aime mieux ça parce qu’un film porno sans les images. C’est comme la Poste un jour de grève ». « Papa, j’ai retenu celle-ci. Quelle est la différence entre 69 et 51 ? Tu m’expliques ? ». « Facile, gamin, 69 moins 51 ça fait dix-huit ». « Et bien non, papa. La différence c’est que 51 sent l’anis. Tu m’expliques, papa ? ». « Heuuu ».

07:49 Écrit par Fanny dans petites annonces | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : papa, gamin, 69, blague, cedric |  Facebook |