25/07/2006

Vacances à la mère - 3 -

J'ai passé mes vacances à la cave, vu la canicule, pendant que maman avait envahi l'appartement au cinquième. Parfois, quand je remontais pour faire pipi, elle me donnait une mission : "Vas nous acheter une laitue". "Heu, c'est quoi,ça ?". "Demande à la marchande, idiot". "Mais, maman, là où je vais, il n'y a plus de marchande, il y a des brouettes à quatre roues et il faut se servir soi-même". "Tu as déjà vu une salade, idiot, et bien achètes une salade". Hop, ascenseur, puis je partais, en tongs et en chemisette, un casier de bière vide à chaque main. "Bonjour, madame, fait chaud, hein". Et je revenais, en tongs et en chemisette, avec un nouveau casier de bières à chaque main et le sac avec la salade entre les dents. "Honhour, hahaheu, hait haud, hein". Hop, ascenseur, moins un pour les casiers, plus cinq pour la salade. "Maman, maman, regarde, avec mon fusil à bouchon j'ai abattu une salade en plein vol". "Et le sac, idiot, tu l'as aussi abattu en plein vol ?". "Heuuuu, qu'est-ce qu'on mange ce soir ?". "Salade, lardons, patates rissolées". "Mais c'est un trois étoiles de chez Lepneu, ici". "Je te rappelle pour la niènième fois qu'on ne parle pas la bouche pleine". Ca, c'était ma chance, maman ne me parlait pas pendant les repas.

19:05 Écrit par Fanny | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : vacances, salade, maman, ascenseur, biere, canicule |  Facebook |

23/07/2006

Vacances à la mère - 1 -

Et paf, les vacances sont finies. Maman est repartie. Elle a téléphoné au fils d'une de ses amies pour la reconduire en voiture. Je voulais la ramener dans le caddy que j'ai chipé au supermarché mais elle n'a pas voulu : "ah, non, tu vas pousser très vite et ma jupe va s'envoler, ah non". Tant mieux car si, sur la route, le caddy est très maniable, dans l'herbe ou le gravier, il faut le tirer ! Tirer le caddy, mais aussi maman, ses deux valises, sa machine à coudre et le reste de salade qu'elle veut reprendre pour manger demain car elle dit que je vais la laisser moisir dans le frigo, que ce n'est pas bien parce que j'ai besoin de vitamines naturelles et pas en gellule et que ce n'est pas pour des prunes qu'elle a nettoyé le frigo. L'important : elle est partie. Je vais pouvoir me partager entre ma résidence secondaire, la cave, très fraîche en cette période de canicule, et l'appartement du cinquième pour prendre des douches quand je veux, na. Les détails de mes vacances à la mère suivront les jours prochains.

20:28 Écrit par Fanny | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : caddy, maman, frigo, canicule, vacances, cave |  Facebook |

14/07/2006

Cherche idées de vacances

La psy m'a dit 'Allongez-vous et racontez-moi tout". "J'aime bien votre lustre". "Mais encore". "Il y a des crottes de mouche sur une ampoule". "Stop. Racontez-moi votre journée d'hier". "Hier, je me suis allongé au salon et j'ai regardé le lustre. Il y a des ". "Je sais, des crottes de mouche sur une ampoule". "Non, non". "Comment, non, non ?". "Venez vous allonger chez moi, vous verrez que vous ne verrez pas de crottes de mouche. C'est à cause des toiles d'araignées, on ne voit plus les ampoules". "Cher monsieur, je ne vois qu'une solution, prenez dix jours de vacances". "Vous croyez ?". "C'est un ordre". "Bien, chef, excusez-moi, ça m'a échappé". Dix jours de vacances forcées, mais c'est le bagne ! Je cherche des idées.

07:42 Écrit par Fanny | Lien permanent | Commentaires (25) | Tags : psy, vacances |  Facebook |

11/07/2006

Cherche àvoàus dire bojour

Se matin je m'é lever, j'a fé pipi, j'a dessendue àla cuissine, ouver frigo, vide, ronger les oncles, panser à moi, i a du solleil, va fer chau, j'é un essamen de pasage en ortografre, pa prti en vaquance a causse des con de profe, pa possibe de travaler fé trod chau, men fou de ches men fou, sui puni, jesé pa qoui dire, ces con l 'ortografre, on se conpren non, il m'on dis aroser les plante, men fou, kel craive, vé devoir allé chéz carfour acheté du macarioni pour diné, fé tro chau, je fré pa mes devoir, i son parti san moi, crot, je fé lagreffe des devoir de vacence, lavie est bel, je vou dis bojour.

01:07 Écrit par Fanny | Lien permanent | Commentaires (16) | Tags : amour, sexe, ecole, vacances, frigo |  Facebook |

04/07/2006

Cherche nouvel avocat

La mère du gamin a obtenu la garde alternée pour les vacances. Je crois que je me suis fait avoir : le gamin va chez elle jusqu'à ses 18 ans et je l'aurai pour les vacances de 18 à 36 ans. Mais je ne vais quand même pas rester coincé avec un gamin jusqu'à ses 36 ans pendant toutes les vacances. C'est que ça mange beaucoup à cet âge là. Et ça a des copains. Bruyants. Qui vont vouloir faire un feu de camp dans l'appartement. Son train électrique ne tiendra pas jusque là. Et quel âge j'aurai ? Je serai peut-être dans une voiturette à pousser. Le gamin ne sais pas essuyer une vaisselle sans casser une assiette, il ne saura jamais me pousser sans me renverser. Et puis ça ne doit pas être bon pour son spychi, piscism, pour sa tête, quoi. Je cherche un avocat spécialisé en garde alternée. Mieux, une avocate, ça a plus facile pour faire pleurer les juges.

06/04/2006

Cherche grossiste en mouchoirs en papier

Quelle émotion. Je pleure comme un bas de laine. C'est fou. Le gamin m'a envoyé une carte postale de la mer où il est en ce moment pour les vacances de Pâques. Je ne comprends pas bien la photo de la carte, ça doit être une blague : on voit un type en ciré jaune qui fait du cheval dans la mer. Je demanderai quoi au gamin après les vacances. Ca y est, je repleure. Il m'a écrit, mon gamin : "Papa, j'ai appris un nouveau mot : décortiquer. J'ai aussi appris à décortiquer les crevettes, tu sais, les petits emballages en plastique, ça ne se mange pas." Il faudra qu'il m'explique après les vacances. J'espère que sa mère lui a donné une tomate parce que le gamin, c'est tomate crevettes. Et mayonnaise. J'ai tellement pleuré de joie que j'ai inondé les raviolis et que je n'ai plus de mouchoirs libres. Cherche un grossiste.

05/04/2006

Cherche les bons gros

Le gamin est à la mer avec sa mère. Avant de partir, il m'a dit qu'il avait perdu le papier de l'école pour le voyage scolaire. Il a juste retenu le prix et il sait qu'il va aller voir les gros de Han. Je trouve que c'est cher pour voir des gros. Il y en a plein les fast food, des gros, gratuitement. Je suis allé sur internet et j'ai tapé gros, pour voir. J'ai obtenu 64.437.612 résultats. Il va me falloir deux ans pour tout visiter. Le gamin revient dans dix jours. Je demande de l'aide aux citoyens et citoyennes pour se répartir la tâche et visiter chacun quelques milliers de sites.

Cherche personnes dormant la fenêtre ouverte

Pendant que le gamin est à la mer avec sa mère, pour lui faire une surprise (au gamin, pas à sa mère), avec l'aide d'un copain, de son garage, de son établi, de sa scie sauteuse, de ses clous, de ses planches de palette et de quelques bières, j'ai réussi à construire quatre nichoirs. Hop, un clou, et de un, dans la cuisine. Hop, un clou, et de deux, dans la salle de bain. Hop, un clou, dans le coin au-dessus de la commode, vous voyez. Le quatrième hop je l'ai cloué dans l'ascenseur, histoire d'égayer l'immeuble avec quelques petits oiseaux. La vie en immeuble pourrait être chouette si on pouvait choisir les autres locataires. Moi, je n'ai pas pu. Parfois je rêve que je suis dans mon appartement au cinquième, seul, sur un île déserte, et que le propriétaire s'est noyé en venant à la nage me réclamer le loyer. Pour les nichoirs, c'est la catastrophe. Les collègues m'ont dit que je devrai dormir la fenêtre ouverte. Ca, jamais. C'est déjà tout juste pour me réchauffer avec les cinq nounours dans le lit. Je cherche des personnes qui dorment la fenêtre ouverte et qui acceptent qu'un gamin aille voir éclore les petits oiseaux chez eux.