17/04/2010

Cherche à cuire du poisson

« Papa, papa, ce midi on mange du poisson ». « Tu es fou, gamin, je n’ai pas de livre de cuisine sur la cuisson du poisson ». « Mais, papa, la saison de la pêche est ouverte et je nous en ai apporté ». « Beurk, beurk, beurk. Avec les écailles, les grands yeux qui te regardent, l’intérieur à vider, beurk ». « Mais non, papa, il n’y a plus qu’à les cuire. Regarde qu’ils sont beaux mes poissons ». « C’est vrai ça, gamin.  En boîte ! Surgelés ! Gamin, tu m’étonneras toujours. Comment as-tu fait ? ». « Papa, depuis qu’il y a des travaux au coin de la rue Naessens et de l’avenue Michel Pirson, l’arrêt provisoire du bus est devant chez nous. Il y avait des vieilles mémères qui attendaient le bus. Alors j’ai pris ta vieille canne à pêche et j’ai remonté ça jusqu’au cinquième ». « Tout ça ! Des poireaux ! Et aussi des oignons ! Et une boîte de panties ! ». « Il y avait aussi six œufs, papa, mais comme on en a déjà je les ai rejetés à la rivière ». Appel urgent : envoyez-moi vite une (ou deux) recette(s) de cuisson de poisson car il commence à dégeler. Merci.

07:30 Écrit par Fanny dans petites annonces | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

16/04/2010

Cherche la bonne pointure

« Bonjour, madame, je cherche des chaussures à mon pied. J’aime bien celles-là ». « Vous chaussez du combien, monsieur ? ». « Du 22 plus la moitié de ma pointure, madame ». « Et bien, vous alors ! On peut dire que c’est le pied avec vous, monsieur ». « Pas le pied, madame, les pieds. J’en ai deux et tous les deux font du 22 plus la moitié de ma pointure ». « Mais je vais devoir ouvrir toutes les boîtes, monsieur ». « Mais non, madame, donnez-moi de quoi écrire ». « Voila, monsieur ». « Imaginons que ma pointure soit x. Nous avons 22 + x/2 = x. En multipliant par deux des deux côtés nous obtenons 44 + x = 2x. Maintenant je soustrais x de chaque côté et hop, 44 = x, soit ma pointure. C’est exactement la même chose avec le ver de terre ». « Quel ver de terre, monsieur ? ». « Le ver de terre de 20 cm que le gamin a ramené hier dans sa boîte à tartines ». « Dans sa boîte à, beurk, beurk, beurk ». « Madame, ça va ? ».

07:30 Écrit par Fanny dans petites annonces | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

15/04/2010

Cherche l'énigme du ver

« Papa, viens voir ». « Saloperie ! C’est quoi, gamin ? ». « Un ver de terre, papa. Je l’ai trouvé dans le parc communal ». « Et comment as-tu fait pour en dénicher un pareil, gamin ? ». « J’ai fait comme les poules font avec leurs pattes, papa. J’ai tapé du pied dans un parterre et hop, il est sorti ». « Et bien, gamin, tu as de la chance qu’il n’y ait pas de saumon ni de cabillaud en liberté dans le parc communal, sinon tu te le serais fait bouffer. Et tu l’as ramené comment, gamin, tu avais une laisse ? ». « Je l’ai mis dans ma boîte à tartines, papa ». « Bien, gamin, c’est mieux que de le laisser courir dans ta poche. Mais il est immense. Combien mesure-t-il ? ». « Il mesure 10 cm plus la moitié de sa longueur, papa ». « Et ça fait combien ça, gamin ? ». « C’est la question du jeudi, papa ». « Heuuu ».

07:30 Écrit par Fanny dans petites annonces | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : enigme |  Facebook |

14/04/2010

Cherche à faire des math'

« Gamin, viens ici ». « Oui, papa ». « Dis, pour apprendre les euros nous allons faire un petit jeu, d’accord ? ». « Oui, papa ». « Gamin, tu as un pantalon et, dans la poche droite tu trouves deux pièces de deux euros, trois de un euro, cinq de vingt centimes et trois de cinq centimes. Dans la poche gauche tu trouves, écoute bien, six pièces de deux euros, pas de pièces de un euro mais, par contre, six pièces de dix centimes, six pièces de cinq centimes et six pièces de deux centimes. Qu’est-ce que tu as ? ». « J’ai sûrement le pantalon de quelqu’un d’autre, papa ». « Heuuu ».

07:30 Écrit par Fanny dans petites annonces | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

13/04/2010

Cherche une autre piscine

"Oui, monsieur le directeur de la piscine, je m'en excuse, monsieur le directeur de la piscine. Mais, si je peux me permettre, monsieur le directeur de la piscine, il n'y a pas que mon gamin, tout le monde fait pipi dans la piscine, non ? ". "Oui, monsieur, mais votre gamin est le seul a le faire du haut du plongeoir ". " Heuuu ".

07:30 Écrit par Fanny dans petites annonces | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : piscine, gamin, heuuu |  Facebook |

12/04/2010

Encore une de l'année dernière

« Papa, prêtes-moi dix euros ». « Oui, gamin, pourquoi ? Tu veux acheter un pot de peinture pour repeindre le W.C. sur les murs duquel tu as écrit que tu étais un fils de con ? Tu veux me faire des toasts au foie gras pour mon anniversaire que tu as oublié ? Tu vas acheter un pétard que tu vas fiche dans le cul de ton grand-père maternel pendant sa sieste ?». « Papa, si tu avais su gérer ton argent, nous mangerions autre chose que des raviolis sauce tomate qui tachent mon bavoir et ta chemise. Ou ta chemisette quand t’es en congé, que t’es pas rasé et que tu déambules en chemisette et en slip avec les poils qui dépassent ». « Gamin, je t’interdis de raconter ma vie privée ». « Papa, c’est tellement privé ici qu’il n’y a même pas une femme pour nettoyer, lessiver, remplacer les ampoules électriques pétées, détartrer la cuvette du W.C., descendre les six sacs poubelles, cuire des carottes sans les brûler ». « Gamin, ma vie privée, c’est comme les toilettes quand je suis dedans et que je mets trois heures pour résoudre un mot-croisé, c’est privé, privé, privé ». « Papa, tu me prêtes dix euros ? « Oui, gamin ». « Papa, tu ne m’en donnes que cinq. Comme ça, tu m’en dois cinq. Et moi aussi. Et nous sommes quitte ». « Heuuu ».   

 

07:30 Écrit par Fanny dans petites annonces | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

11/04/2010

Déjà un an !

Pour les nouveaux lecteurs c'était !l y a un an. « Allo, l’école ? ». « Oui, monsieur ». « Je suis le papa du gamin. Passez-le moi ». « Mais, monsieur, votre fils est en classe, je ne peux pas le déranger ». « C’est pour une urgence ». « Dites-moi tout et je l’aviserai lors de la récréation ». « C’est personnel, monsieur ». « Racontez-moi et j’estimerai si c’est urgent ». « Voila. Ce matin il a laissé tomber le tube de dentifrice. Ouvert. Il ne l’a pas ramassé avant d’aller à l’école. Devinez qui a marché dessus, hein. Moi. Et qui a glissé, hein. Moi. Et qui s’est encastré la tête dans l’armoire en dessous de l’évier et se l’est coincée dans le syphon, hein. Moi ». « Monsieur, on va vous envoyer du secours ». « Attendez, je n’ai pas fini. Dans les tentatives de dégagement la couture arrière de mon pantalon a cédé. Comme je n’avais plus de slip propre je me suis mis le maillot avec une grosse tête de lion imprimée sur le derrière et j’ai peur que le gamin soit effrayé en rentrant de l’école. Passez-le moi, on va rigoler. Soyez rassuré, après, je lui dirai poisson d’avril ». « Monsieur, c’est une honte. Vous m’avez dérangé pour une bêtise pareille ! En plus, le premier avril est passé, monsieur ». « Je sais. Mais, hier, je l’ai envoyé chercher du ressort à boudin à la boucherie ». Tûûût, tûûût, tûûût.

 

07:30 Écrit par Fanny dans petites annonces | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

10/04/2010

Pâques il y a un an

Cette année, pour ses Pâques, le gamin recevra un boomerang. C’est un jouet économique puisqu’il revient toujours. J’entends déjà le gamin : « Papa, viens voir ce que la cloche a passé (il sera surpris un jour de savoir que ce qu’il appelle la cloche, c’est moi. Il faudra que je parle préventivement de ce futur traumatisme filial à ma psy. J’attends qu’il fasse plus chaud, à cause de ses décolletés plongeants. Hé, c’est sans supplément, faut en profiter. En plus, quand je lui fais pouêt pouêt elle me donne des jours de congé pour cause de surmenage. Je ne sais pas imiter beaucoup de personnes, a part Johnny aqueux aqueux, mais j’imite bien le surmenage. En plus c’est avec les mains et pouêt pouêt se dit pouêt pouêt en ch’ti, en wallon ou en marseillais. Même en braille si on n’est pas muet. Je ferme la parenthèse). Le gamin va certainement ajouter : « Et ça sert à quoi ? Où met-on les piles ? On reçoit ça en achetant quoi ? C’est une réplique du chapeau de Napoléon passée au rouleau compresseur ? Je parie que le papa de Cédric sait s’en servir ». J’ai donc décidé de savoir m’en servir. Après dix lancers j’ai arrêté. J’avais parcouru un vingtième de marathon, grimpé dans cinq arbres pour récupérer l’engin, déchiré mon pantalon lors de la cinquième descente et pris mon pied trois fois dans une taupinière. La bouse de vache, ça glisse. Il y avait déjà des pissenlits. Ce n’est pas mauvais. Une fois relevé j’ai eu une idée : essayer verticalement. Il faut courir moins loin. Le principal est de ne pas éternuer à cause du soleil quand il retombe, ça fait mal, je le sais. Jamais à court d’idée je vais tester le boomerang verticalement mais vers le bas, chez moi, à partir du cinquième étage. Pour étudier son aérodynamisme. J’ai l’impression qu’il ne va pas remonter tout seul et je n’ai pas envie de me taper un abonnement all-in dans l’ascenseur. Je cherche quelqu’un qui disposerait d’un boudin à ressort et qui ne mangerait que le boudin. Je partage les frais, l’un prenant le boudin au prix de la viande et moi le ressort, au prix de la ferraille.

 

07:30 Écrit par Fanny dans petites annonces | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

09/04/2010

La petite taupe

" Allez, gamin, vas-y ". " J'ose pas , papa ". " Vas-y, ch'te dis ". " C'est trop con, papa ". " Je sais. C'est sûrement une devinette que le papa de Cédric t'a glissée à l'oreille ". " Oui, papa ". " Alors assume, gamin ". " C'est que, en fait, la petite taupe, comment dire ". " Comme tu le sens, gamin. Moi, la devinette d'hier je ne la sens pas ". " Et bien la petite taupe a voulu devenir taupe-modèle. C'est con, hein ". " Gamin, une chose me rassure chez toi : dire des conneries n'est pas ton fort. Tu ne deviendras jamais politicien. Bravo ".

07:30 Écrit par Fanny dans petites annonces | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

08/04/2010

C'est jeudi : une question s'impose

Jeudi : les énigmes, les devinettes et les questions. En voici une, proposée par le gamin : " La petite taupe avait un papa qui passait son temps à amuser et à épater la galerie. Quelle fut la vocation de la petite taupe ? ". Réponse demain.

07:30 Écrit par Fanny dans petites annonces | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : enigme |  Facebook |

07/04/2010

Comment obtenir une pizza ?

Pour les nouveaux lecteurs voici la vie au quotidien avec le gamin : « Boum, boum, boum ». « Occupé, papa ». « Sors de là, gamin, j’ai une urgence ». « Je fais ma crotte, papa ». « Gamin, tu n’es pas tout seul. Je parie que tu fais ta crotte avec ta game boy ». « Heuuu, oui, papa ». « Sors de là, gamin, l’urgence se précise ». « J’ai pas fini, papa ». « T’as pas fini ta crotte ou t’as pas fini ta partie, gamin ». « Papa, je vais avoir un et cinq zéro derrière en points ». « Gamin, pitié, je serre les fesses, tu peux pas savoir. Je sens que je vais lâcher le paquet ». « Va sur le balcon, papa ». « Gamin, t’es fou. La nuit, d’accord, mais pas en plein jour. Pense qu’un livreur de pizza pourrait passer ». « T’as commandé une pizza, papa ? ». « Heuuu, si je dis oui, tu sors tout de suite des toilettes ? ». « Oui, papa ». « Promis, juré, craché comme les scouts ? ». « Oui, papa ». « Gamin, changement de menu. Exceptionnellement, et vu la crise dans les boîtes, les raviolis seront remplacés par une pizza ».  « Papa, tu es un papa formidable ».

 

07:30 Écrit par Fanny dans petites annonces | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : pizza, crotte, urgence, game boy |  Facebook |

06/04/2010

Que de bons souvenirs !

Le blog est en pause pour cause de vacances de Pâques mais j'ai retrouvé celle-ci : J'en pisse encore de rire : « Papa, j’ai pipi ». « Hé, ho, gamin, tu es assez grand pour faire pipi tout seul, non ? ». « Ben non. Toi, quand tu dois pisser et que je suis à la toilette, tu pisses dans l’évier. Moi, je suis trop petit, j’arrive juste dans le tiroir avec les couverts ». « Gamin, file à la toilette, tu vois bien que je n’y suis pas ». « Papa, quand j’essaye d’ouvrir la porte, une voix me dit que c’est occupé ». « Ah, oui, zut, j’avais oublié, c’est la voisine de palier, elle est bouchée ». « Tu m’as toujours dit qu’elle était bouchée, la voisine, hein, papa ». « Chuuut, gamin, ne parle pas si haut, j’ai dit qu’elle a un problème d’évacuation, alors elle vient ici ». « J’espère qu’elle va évacuer bien vite parce que ça urge. Ou alors, c’est le tiroir avec les couverts, hein, papa, pour une fois, je peux ? ». « Non, gamin, pas dans le tiroir. Tu as de la chance, il pleut. Vas pisser sur le balcon ».

 

07:30 Écrit par Fanny dans petites annonces | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

05/04/2010

Blog en vacances de Pâques

Vacances de Pâques obligent, je m'occupe du gamin. Sa mère s'envoie en l'air dans un avion pour une destination chaude. C'est peut-être un moyen de combattre sa frigidité ou un conseil de son psy. Ou euromillions ? Je serai donc moins présent sur les blogs. Alors, pour les nouveaux lecteurs, voici les dernières aventures du gamin. « Alors, gamin, tu as été sage chez Cédric ? Qu’as-tu mangé au repas du soir ? Tu étais au lit à quelle heure ? Elle est toujours blonde, la maman de Cédric ? ». « Hé, ho, stop, papa. Une à la fois. Je me suis bien amusé. Mais il faudra que tu m’expliques ». « Quoi, gamin ? ». « Au lieu de lire dans le lit on a écouté à la porte de la chambre ». « Ce n’est pas bien, ça, gamin. Tu as entendu des gémissements ? ». « Non, papa. Il y avait des copains aux parents de Cédric qui se racontaient des blagues dans le salon et ils rigolaient beaucoup ». « Ah bon. J’aime mieux ça parce qu’un film porno sans les images. C’est comme la Poste un jour de grève ». « Papa, j’ai retenu celle-ci. Quelle est la différence entre 69 et 51 ? Tu m’expliques ? ». « Facile, gamin, 69 moins 51 ça fait dix-huit ». « Et bien non, papa. La différence c’est que 51 sent l’anis. Tu m’expliques, papa ? ». « Heuuu ».

 

07:30 Écrit par Fanny dans petites annonces | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

04/04/2010

Cherche la surprise de Pâques

" Papa ". " Oui, gamin. Que se passe-t-il ? Tu as l'air triste ". " Ben oui, papa ". " Mais c'est Pâques, gamin, les alouettes sont de retour ". " Les hirondelles, papa ". " Quoi, gamin ? Les alouettes ne reviennent pas cette année ? ". " Papa, je m'attendais à recevoir des oeufs pour Pâques ". " Gamin, bien sûr, Pâques, les oeufs. Ton papa a pensé à tout. Ce midi il y aura une surprise. Pas que des oeufs, gamin, hé, hé. C'est une surprise. Il y aura aussi des champignons en lamelles, tous frais, j'ai acheté la boîte hier. Ce midi, gamin, la surprise que je te fais c'est une omelette géante aux oeufs et aux champignons en lamelles ".

 

 

03/04/2010

La vieille dame à la maison verte

Bien sûr, les habitués du blog l’ont senti ou pressenti, la vieille dame un peu chiante qui vient d’acheter une petite maison, toute verte, super chère et qui est très contente, c’est maman qui joue au Monopoly avec son amie Lucienne. Si vous ne connaissez pas maman, allez dans les tags, à gauche, cliquez sur maman ou sur Lucienne.

07:30 Écrit par Fanny dans petites annonces | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

02/04/2010

L'énigme d'hier

Pas de bol, hier, premier avril, c'était un jeudi, le jour des énigmes. J'ai préféré vous narrer mes aventures dues au gamin. Voici donc l'énigme : Une vieille dame, un peu chiante, vient d’acheter une petite maison, toute verte, super chère mais elle est contente. Qui est cette dame ?

07:30 Écrit par Fanny dans petites annonces | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : enigme |  Facebook |

01/04/2010

Le bon jour

" Gamin, c'est la tuile, le grille-pain ne fonctionne plus ". " Tu dois le brancher, papa ". " Gamin, au secours, je viens d'utiliser le sèche-cheveux et je suis tout blanc ! ". " C'est peut-être de la farine, papa ". " Ah bon ! Mais cet appartement est hanté ! Et mes ongles, ils sont peints au vernis à ongle rouge. Gamin, tu m'entends ? ". " Oui, papa. A mon avis une fée s'est penchée sur toi cette nuit pendant que tu dormais ". " Une fée, une fée. Et l'oeuf cassé planqué au fond de mon gant de toilette, c'est aussi une fée sans doute. Mais je deviens fou, gamin ". " Avoue que tu l'étais déjà un peu avant, hein, papa ". " Et quand j'utilise le savon liquide il ne mousse pas. On dirait de l'huile de tournesol ". " C'est peut-être pour huiler tes articulations, papa ". " Et cette pancarte sur la porte des toilettes hors d'usage ? Mais on dirait ton écriture, gamin. Avoue ". " Poisson d'avril, papa "." Et le grille-pain ? ". " Poisson d'avril, papa ". Et la farine dans le sèche-cheveux ? Et mes ongles vernis ? ". " Poisson d'avril, papa ". " Ah ça alors. Et dire que j'y ai cru à la fée ".

 

31/03/2010

Cherche des pommes de terre

« Gamin, j’ai besoin de toi ». « Présent, papa ». « Gamin, c’est nouveau ça. Tu fais le salut militaire ! ». « Je suis tunique bleue, papa » ? « Gamin, si tu veux faire la liaison, tu dois dire je suis zunique, pas tunique ». « Je suis tunique bleue, papa, comme à la cour de récréation ». « Ah bon ! Rompez, caporal de mes deux. J’ai besoin de vous ». « Oui, papa ». « Notre fort retranché, au cinquième étage, manque cruellement de pommes de terre pour alimenter les troupes. Je vous confie la mission d’en rapporter cinq kilos. Exécution ». « Oui, papa. Des petites ou des grosses ? ». « Prenez cinq kilos de petites, caporal, ce sera moins lourd ».

07:30 Écrit par Fanny dans petites annonces | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

30/03/2010

Cherche à le soulager

« Allo, monsieur le directeur de l’école ? ». « Oui, j’écoute ». « Je vous téléphone pour dire que le gamin n’est pas bien et ne peut pas aller à l’école aujourd’hui ». « Bien, je prends note. Et qui est à l’appareil ? ». « C’est papa ». Tûûût, tûûût, tûûût. « A qui téléphonais-tu, gamin ? ». « A l’école, papa, pour dire que je savais pas y aller parce que j’ai la chiasse ». « Mais, gamin, je ne t’ai pas encore vu une seule fois à la toilette aujourd’hui ». « Je sens que ça va venir, papa ». « Et tu vas manquer tes cours, gamin ! ». « Ce n’est pas grave, papa, aujourd’hui il n’y a pas cours ». « Ah bon ! ». « Non, papa. Aujourd’hui c’est la journées des interros ». « Heuuu ».

07:30 Écrit par Fanny dans petites annonces | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : allo, papa, gamin, ecole, chiasse, tuuut, toilette |  Facebook |

29/03/2010

Cherche à me réconcilier

« Bonjour, chère voisine de palier ». « Mais ! Qu’est-ce qui vous prend, vous ? ». « Que vous êtes ravissante, aujourd’hui ». « Il y a un mot de trop dans votre phrase, idiot de voisin ». « Heuuu. Chère voisine de palier, que vous êtes bien habillée, aujourd’hui ». « C’est le mot aujourd’hui qui est en trop, idiot de voisin ». « Heuuu ». « Et vous, vous savez ce que vous êtes ? ». « Heuuu, non ». « Vous êtes un Q majuscule ». « Heuuu. Ah bon ! C’est quoi, un Q majuscule ? J’ai un gros cul ? ». « C’est un gros zéro avec une toute petite queue ». « Heuuu ».

07:30 Écrit par Fanny dans petites annonces | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : voisine |  Facebook |

28/03/2010

Cherche la discipline

« Gamin ». « Oui, papa ». « Je te l’ai déjà dit mille fois : jamais sur l’ordi quand je ne suis pas là ». « Oui, papa ». « En plus, je t’ai déjà pété et répété qu’on ne mange que dans la cuisine ». « Mais, papa ». « Il n’y a pas de mais papa, gamin. Les croûtes de fromage près de l’ordi, c’est pour la souris peut-être ? ».

07:30 Écrit par Fanny dans petites annonces | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : discipline, fromage, ordi, souris |  Facebook |

27/03/2010

Cherche une photo d'éléphant

« Gamin, à table ». « Je termine ma phrase, papa ». « Tu écris des poèmes ? Pour qui ? ». « Non, papa, je dois écrire sur les éléphants ». « Ah bon ! Et tu écris quoi ? ». « J’écris que c’est bizarre que les éléphants aient leur trompe devant mais que, finalement, c’est normal. Parce que, s’ils l’avaient derrière, on se demande où ils s’enfileraient les cacahuètes ». « Très bien, gamin. Pour moi ça vaut dix sur dix. Maintenant, à table ».

07:30 Écrit par Fanny dans petites annonces | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : gamin, papa, a table, elephant |  Facebook |

26/03/2010

La solution du chaviroti

« Alors, gamin, ton devoir de français ». « Heureusement que tu m’as donné un truc, papa. C’était facile ». « Dis-le me le, pour voir ». « Chat vit rôti, Rôti tenta chat, Chat mit patte au rôti, Rôti brûla la patte à chat, Chat secoua patte et quitta rôti ». « Tu vois ce qui arrive quand on est gourmand, gamin. Chat a bobo patte ». « Et chat boîte et cherche boîte à chat, papa ». « A propos de boîte, des raviolis ce midi, gamin, ça te vas ? ».

07:30 Écrit par Fanny dans petites annonces | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

25/03/2010

L'énigme du chaviroti

" Gamin, on dirait que tu sèches, non? ". " Hé, papa, c'est mon devoir, voyons. Et toi, tu ne peux mal de déssécher. Tu aurais du être actionnaire dans une brasserie ". " Ah, gamin, les actions ! Moi, l'action que je préfère c'est celle qui fait faire pschhhh quand on décapsule une bouteille. Dis, c'est quoi ton devoir? ". " Je dois remettre une phrase en bon français ". " Lis-la moi, gamin ". "Impossible, papa, quand je lis ça je bafouille ". " Allez, fieu,courage ". Chaviro, tiroti, tentacha, chamipa, toroti, rotibru, lapata, chachassecoua, patéki, taroti ". " Gamin, montre-moi ça. Hé, gamin, tu ne dois pas lire ça comme ça. Ce ne sont pas des alexandrins de trois pieds. Lis chaque mot comme c'est écrit sur ton devoir et tu verras, c'est évident ".  

07:30 Écrit par Fanny dans petites annonces | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : gamin, papa, enigme, action, pschhhh |  Facebook |

24/03/2010

Avec les doigts

« Papa, tu m’as dit hier que tu n’aimais pas les huîtres. Exact ? ». « Exact, gamin, tu as bien deviné ». « Et le homard, papa ? ». « Gamin, le homard c’est un désastre écologique. As-tu déjà vu la bestiole qu’il faut aller chercher en mer ? Tout ça pour deux pinces et quelques raclures ». « Mais c’est amusant le homard, papa, on mange avec ses doigts ». « Gamin, et tes frites, tu les manges comment ? ». « Avec de la sauce andalouse, papa. Regarde, papa, avec les gestes et le pot de sauce. Je prends une frite, je trempe ma frite dans la sauce, je mange la frite, je prends une frite, je trempe ma frite, je mange ma frite, je prends une frite, je trempe ». « Gamin, stop, si tu manges une portion à 3 euros, on sera encore au même point dans une heure. Et le pot de sauce andalouse sera vide. Suce ton doigt et range le pot dans le frigo ».

11:14 Écrit par Fanny dans petites annonces | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

23/03/2010

Cherche autre chose que des huîtres

« Papa, le papa de Cédric dit qu’il faut être con pour ne pas aimer les huîtres ». « Ah ! Bon à savoir. Le papa de Cédric pense parfois à moi ». « Tu n’aimes pas les huître, papa ? ». « Gamin, voyons, les huîtres, allons, ça a vécu dans l’eau de mer oxygénée par les égouts du coin, on ne les cuit pas pour éliminer les dangers de ce qu’elles ont bouffé, c’est encore vivant quand on les mange, on ne les mange pas on les avale, ça fait slurp gloup aaah et on trouve ça bon parce que ça sent le citron ». « Tu n’aimes pas le goût et l’odeur du citron, papa ? ». « Gamin, quand je veux sentir le citron je sniffe le flacon de savon liquide pour la vaisselle, ça ne me coûte rien et je n’ai pas besoin de faire des salamalecs en disant des conneries d’extase devant des slurp gloup aaah ». « Papa, je peux le dire au papa de Cédric ? ». « Evidemment, gamin, bien sûr que oui ».

07:30 Écrit par Fanny dans petites annonces | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

22/03/2010

Cherche à prédire l'avenir

« Papa, comment ce sera demain ? ». « La météo annonce du soleil mais il faut en profiter, gamin, car une zone nuageuse avec risque d’éclaircies passagères nous arrive par le nord ». « Papa, quand je dis demain je veux dire quand je serai grand ». « Ah. Bon. En 2020 par exemple ? ». « Oui, papa ». « Gamin, j’entends d’ici la radio en 2020 : « Bruxelles à l’arrêt, sur le ring 460 km de bouchon. Deux trains supprimés parce que celui d’avant est en retard. Ben Laden profère de nouvelles menaces contre les USA. On se pose la question de savoir comment Carrefour va fermer 96 hypermarchés alors que le groupe n’en possède plus que 42. Le port du voile va-t-il être rendu obligatoire dans les écoles ? Le ministre des finances annonce qu’il va falloir se serrer la ceinture ». « Tu t’en fiche, hein, papa, en 2020 tu devras mettre des bretelles pour tenir ton pantalon à cause de ton gros ventre ». « Attends, gamin, je n’ai pas fini. Après les photocopieuses couleurs, voici les photocopieuses 3D, de nombreuses firmes ont annoncé le licenciement des employés qui  photocopiaient la biloute d’un collègue pour frimer. Demain, manifestation des élus socialistes bruxellois pour éliminer les derniers clochers d’église, vestiges d’un passé révolu et gâchant le paysage. Le kilo de beurre va diminuer, il ne sera plus que de 800 grammes.  Grève prévue chez BNP Paribas Suez China Bank Danone Fortis parce que des pointeuses ont été installées dans les ascenseurs parce que s’envoyer en l’air n’est pas travailler ». « C’est tout, papa ? ». « Pour le moment oui, gamin ».

07:30 Écrit par Fanny dans petites annonces | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

21/03/2010

Cherche un déguisement

« Papa, tu es encore plus rouge qu’hier. On dirait une tomate farcie. Il ne manque plus que les crevettes grises ». « Je sais, gamin, c’est ma peau juvénile qui réagit au soleil. Je suis comme le homard, je suis cuit ». « Tu vas faire quoi, papa ? ». « J’hésite entre une crème de jour et une crème de nuit mais j’ai peur de tâcher l’oreiller ». « Mais, papa, ce soir il y a réunion de parents à l’école, tu ne peux quand même pas y aller en homard, j’aurais l’air d’un scampi ». « J’ai trouvé, gamin. Je vais aller chercher une étoile jaune dans la boîte de déco de noël et je dirai que je suis homard sheriff ».

20/03/2010

Cherche à épiler

« Papa, papa, tu es tout rouge ». « Oui, gamin, c’est le soleil du printemps ». « Tu as fait quoi, papa, pour être aussi rouge ? ». « Du jardinage, gamin ». « Du jardinage ! Sur la moquette ? ». « Sur le balcon, gamin ». « Ah. Tu as semé une pelouse sur le balcon, papa ? ». « Non, gamin, j’ai passé ma matinée à enlever les mauvaises herbes du bonzaï ». « Une matinée ! ». « Gamin, c’est du travail de précision, avec la pince à épiler ». « Wow, tu es devenu champion en épilation, alors, papa ». « Oui, gamin ». « Papa, j’ai une idée ». « Ah bon ! Pourquoi pas. Je t’écoute, gamin ». « Papa, quand on est expert dans une discipline, comme toi en pince à épiler, il faut garder la main ». « Oui, gamin. Mais je ne vais quand même pas semer des mauvaises herbes au pied du bonzaï pour avoir le plaisir de les épiler par après ». « Non, papa, je pensais à la moustache de la voisine de palier ». « Heuuu ».

 

19/03/2010

Cherche le ver

Sacré gamin, va. Il m'en a fallu du temps pour voir le ver solitaire dans l'énigme d'hier. Un vert solitaire. Pas gai d'attraper un ver soltaire. Ce qui peut consoler c'est qu'on ne peut pas en attraper plusieurs à la fois : les vers ne seraient plus solitaires. Ce seraient des vers solidaires, comme une patrouille de scouts forestiers.  

07:30 Écrit par Fanny dans petites annonces | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |