11/10/2008

Cherche à passer la nuit

« Que faites-vous, monsieur, le Salon est fermé ». « Je sais ». « Vous devez sortir, monsieur ». « Je sais ». « Où habitez-vous ? ». « Je ne sais plus ». « Que s’est-t-il passé, monsieur ? ». « Voyez-vous, monsieur, il y a de bons flamands, des philosophes, qui disent : Wijn op bier, plezier ; bier op wijn, venijn. Je vous explique ». « Ce n’est pas nécessaire, j’ai tout compris ». « Monsieur, vous n’êtes pas seul sur terre. Je traduis pour les autres. Français, françaises, je vous ai compris. Mais pas vous. Du vin après de la bière, c’est du plaisir ; de la bière après du vin, c’est du venin ». « Et vous avez fait quoi, vous, monsieur ? ». « Les deux. Plus de la soupe et du salami. Je sens que ça tourne. Pourriez-vous diriger votre lampe de poche ailleurs que dans ma tronche. Merci ». « A qui puis-je téléphoner pour qu’on vienne vous chercher ». « A Kiki ». « A qui ? ». « A Kiki, quoi ». « C’est une dame, Kiki ? ». « Non, c’est le hamster du gamin. Je suis sûr qu’il ne viendra pas ». « Je comprends, il n’a pas son permis ». « Mais, pour la roulette il n’en faut pas ». « Soyons sérieux, monsieur. Vous ne pouvez pas rester ici et je dois continuer ma tournée ». « Ah, si c’est votre tournée, je vous suis. Pour moi c’est une brune d’abbaye ». « Voyons, monsieur, avez-vous vu dans quel état vous errez ». « Dans quelle étagère ! Non mais, je suis sur un matelas à eau, ça fait bizarre un matelas au salon de l’alimentation ». « C’est également le salon du confort, monsieur ». « Ah, du confort ! Alors laissez-moi dormir. Vous avez terminé votre tournée à quelle heure ?». « A l’ouverture du salon, monsieur ». « Très bien, très très bien. Venez me réveiller juste avant. Je sortirai pour vous faire plaisir. Et j’entrerai à nouveau salon que je m’en fiche, j’ai plein d’entrées gratuites ».

07/10/2008

Cherche à éviter les mélanges

Du 4 au 19 octobre 2008 : le salon de l’alimentation à Bruxelles. J’ai mes entrées (voir avant-hier), ma place au théâtre (voir hier) et le plan du salon avec la localisation des toilettes (voir demain). Mon problème aujourd’hui est du genre digestif. J’ai reçu une entrée libre avec dégustation, valable toute la journée, de maïs en boîte. Et une autre, mêmes conditions, de dégustation d’une bière d’abbaye brassée depuis 1812. Presque deux cent ans de cave, elle doit être bonne, hein. Soyons concrets : le maïs, je dois l’avaler tout rond ou le mâcher ?  Question digestion.  Parce que ça doit faire un sacré mélange, du houblon et du maïs. Dans mon tube digestif, crevettes et tomate je connais, pruneaux au lapin je connais, crème et tartala je connais, raviolis sauce tomate je connais, mais maïs à la bière d’abbaye j’ai des doutes. Je voudrais profiter de votre expérience. D’avance merci.