27/08/2009

Cherche à attraper un lapin

 Un lapin, c'est bon. Surtout avec des pruneaux d'Agen. Un lapin de Garenne avec des pruneaux d'Agen. Et des oignons de Mulhouse. Et de la moutarde de Dijon. Et du sporting d'Anderlecht. Et du basilic de Koekelberg. Mais, comment attraper un lapin ? On m'a dit : lapin, ça linge. Je n'y connais rien en lingerie, je n'ai que des slips, taille M comme Mâle. Les S me serrent à la taille, je dois en mettre deux, un à chaque jambe, ce qui n'est pas économique pour les lessives. Avec les XXL, je pourrais faire un parachute. Donc j'ai des slips M. Mais où donc est le lapin dans cette histoire de slips ? Je ne me vois dire à une rencontre, blonde avec du monde au balcon : "Je vais te montrer ma queue de lapin". Une trompe d'éléphant, oui, mais pas une queue de lapin. Je n'ai pas de trompe d'éléphant. Ni une queue de lapin. Mais j'ai vu un lapin. Dans des bruyères chez un voisin. J'ai les oignons de Mulhouse, la moutarde de Dijon, du basilic de chez Carrefour et un autocollant du sporting d'Anderlecht sur le frigo. Aidez-moi à l'attraper. D'avance merci.

072

20/08/2009

Cherche l'énigme de l'expression

Aujourd'hui l'énigme du jour, en compétition avec la seule, la vraie, l'unique, celle de Rafaël, tous les jeudis, sur http://carpe-diem-lbsp.skynetblogs.be est : " Voici le portrait d'un jeune homme, célibataire avec un gamin, Kiki et Pipette les hamsters et leur roulette qui empêchent de dormir parce que ces cons font du body-training la nuit, Maurice le poisson rouge beaucoup plus silencieux, rasé de près, l'oeil persan comme les chats du même nom, qui arrive à lire à distance dans les pensées de celles et ceux qui regardent sa photo en ce moment et qui se dit que ce n'est pas beau tous les jours, champion du virage à gauche toute avec un caddy vide au supermarché, attendant inlassablement blonde à forte poitrine aimant vaisseler et repasser des chemises, belge ce qui est une grande qualité, wallon oufti biloute, cuisinier amateur débutant esayant désespérement d'atteindre le niveau amateur averti, éteint de vertige quand il faut remplacer une ampoule électrique quand il faut monter sur un tabouret, habitant au cinquième étage ce qui est un énorme avantage pour les blondes à la forte poitrine qui ont le sommeil léger parce qu'on n'entend pas les bruits de la route et que de la route on n'entend pas les cris du cinquième, ayant toutes ses facultés sauf celle de monter sur un tabouret, pouvant ouvrir une boîte de raviolis les yeux fermés sans se blesser si on lui donne l'ouvre-boîte et la boîte dans le bon sens, aimant les voyages surtout ceux d'une heure ou deux au parc communal. Et bien, ce jeune homme, représente une expression. Top chrono, vous avez vingt-quatre heures pour trouver et une semaine pour répondre si vous êtes blonde ... 

045

12/12/2008

Cherche à vous donner le moral

Commencer par (re)lire le message d’hier. Ce matin, lorsque vous serez en voiture, bloqué dans un embouteillage ou arrêté à un feu rouge ou si vous êtes dans le train des navetteurs, pensez intensément vide-ordure auto Gonzalez. Visualisez la scène. Personnellement je n’en dors plus. Parce que je connais Gonzalez et sa voiture de merde. Si vous êtes bloqué à un feu rouge, n’oubliez pas de démarrer quand le feu crache sa valda. Si vous êtes dans le train et que vous explosez de rire, dites aux autres usagers que c’est parce que vous vous rappelez de l’histoire de la blonde qui vient d’annoncer à sa mère qu’elle est enceinte, dont la mère lui a demandé où elle avait sa tête et qui a répondu : sur le volant. Si vous êtes ailleurs, improvisez. Bon moral.

24/08/2008

Cherche à bien rentrer - 1

Le gamin va bientôt rentrer à l’école. J’ai joué à pile ou face et j’ai décidé que c’était son papa qui devait le conduire le jour de la rentrée parce que, le jour de la rentrée, on parle longuement avec les institutrices dans la cour intérieure. Il paraît qu’il y en a de nouvelles. Quel suspens ! Blonde, rousse, brune ? Déjà, je chante comme Adamo sa chanson des constipés : « Viens, viens, ma brûûûne, viens écouter la mer, et de vagues de dunes, pour arrêter les vagues, et de vagues rochers, que les marées dépassent, et qui ont à jamais, le cœur à marée basse, viens, viens, ma brûûûne ». Moi, j’ai le cœur amarré haut.