04/09/2010

Les examens de Robert

« Salut, Robert ». « Salut ». « Tu as toujours ton bouchon ? ». « Ben oui puisque je suis ici pour des examens ». « Et elles sont difficiles les questions ? ». « Quelles questions ? ». « Les questions des examens ? ». « Idiot, ce sont des examens médicaux. Pendant les examens je dors ». « Veinard, Robert. Si j’avais eu de tels examens j’en serais sorti avec la plus haute distinction ». « On me fait une piqûre et je dors. Eux, ils me tripotent ». « Et tu te laisses faire ? ». « Je dors que je te dis ». « Et tu n’essayes pas d’ouvrir ne fut-ce qu’un œil  pour voir s’ils ne sont pas en train de déjà faire ton autopsie ? Fais gaffe, Robert, ton diplôme sera peut-être un permis d’inhumer. Vérifie bien que c’est à toi qu’on fait la piqûre pour dormir et pas à un autre, les erreurs médicales ça existe. J’ai connu un type à qui on devait enlever une couille et on lui a enlevé la bonne ». « M’en fiche. Moi, c’est UNE boule et c’est dans l’œsophage. Merci d’être venu et à plus ». « Heuuu ».

01/08/2009

Récit d'un ketchup 6

Je continue à lire les recommandations impératives avant hospitalisation. « Le plus important est que vous soyez détendu lors de votre arrivée ». S’il y a des bouchons sur la route en y allant je vous jure que je vais être détendu comme une bouteille de limonade pétillante, bien secouée, juste avant qu’on l’ouvre. « Privilégiez les activités calmes durant les jours qui précèdent ». Le sudoku, ça m’énerve, je casse la mine du crayon, je laisse tomber la gomme qui roule en dessous de Louis. Louis, c’est une commode, achetée Louis Quinze mais, par la suite, j’ai appris que c’était du Louis Dix-neuf bis. J’aurais du m’en douter : je l’ai achetée en kit avec deux clefs alènes. Je devais acheter les poignées séparément et, comme j‘ai de gros doigts, j’ai mis des poignées de porte de rue. Ah, mais j’ai trouvé. Pour me détendre je vais la démonter et la remonter.

15/07/2009

Chiasse !

Pas de post aujourd'hui. Je suis sur le post, sans le s. Je me vide. C'est une sensation terrible. J'ai l'impression que je n'aurai plus rien à l'intérieur. Une bière pas fraîche ? Des crevettes ayant passé l'âge de la retraite ? La peau de la tomate avec ses pesticides et ses fongicides ? Les oeufs pondus du jour mais utilisés trop longtemps après le ponte ? La mayonnaise en tube dont j'ai perdu le bouchon ? Le mélange bière - crevettes - mayonnaise - tomate - pastis à l'apéritif - chips au paprika ? Les moules d'hier ? Trop de vin blanc avec les moules ? Pourvu qu'il n' y ait pas de coupure d'eau parce qu'aujourd'hui c'est une partie de chasse. Plus j'évacue et plus je perds mon bronzage. Je suis dans la merde. Au secours. Plus j'utilise le papier cul et plus le rouleau devient petit. L'air devient irrespirable. Je ne devrais pas fumer dans les toilettes. Dans les avions c'est interdit. J'essaye de me convaincre que je suis en avion, mais, au cinquième étage, je ne suis qu'en phase de décollage. Et des toilettes je ne vois pas la piste. Pourvu que le pilote ne fasse pas de looping. Ce serait une cacastrophe. Je devrais repeindre le plafond. C'est terrible, je sens que je me vide. Je participe, malgré moi, au cycle de la nature. Quand on a mangé des crevettes et que, via les canalisations, elles retournent à la mer, d'accord, c'est normal. Mais quand ça arrive après avoir mangé du lapin ou du boeuf, je ne comprends pas ce que le lapin ou le boeuf iraient faire dans la mer. Encore un mystère que les scientifiques devraient halluciner. Ce qui est bien, quand on a la vaporisante, c'est qu'on réfléchit. Moi, ça fait quatre heures que je réfléchis. Je pense donc j'essuye. Courage. A demain.

02/07/2009

Cherche les vacances (conseils)

Voici quelques conseils pour des vacances réussies :

1.       Achetez votre lait en bouteille d’un demi-litre avec un gros bouchon à visser.

2.       Ne donnez surtout pas le bouchon à des œuvres qui les récoltent.

3.       Soyez attentifs à vos enfants quand l’auto est à l’arrêt dans une file.

4.       Pour les hommes : ménagez votre prostate, vous n’en avez qu’une.

5.       Souriez quand les gens de la voiture d’à côté, à l’arrêt, vous regardent.

6.       Cherchez-moi dans la file de voitures à l’arrêt depuis deux heures sur la route des vacances, bloquées par un chargement qui a perdu son camion, j’ai LA solution pour le prix modique d’une bouteille de lait.

Venons-en à la réalité : c’est en voiture, à l’arrêt depuis deux heures sur l’autoroute, que le besoin de pisser se fait le plus pressant. Si vous avez suivi mes conseils, vous prenez la bouteille vide d’un demi-litre de lait avec un gros bouchon et un gros goulot pour pouvoir y introduire votre engin (pour les dames, prévoyez un entonnoir), vous souriez aux gens de la voiture d’à côté, vous vous soulagez sans être poursuivi pour exhibitionnisme, vous remettez le bouchon sur la bouteille à condition de ne pas avoir donné le bouchon à des œuvres et hop, vous attendez que la circulation redémarre dans la joie, le soulagement et la bonne humeur. Si vous n’avez pas suivi mes conseils, sachez que je passerai mes vacances en voiture, dans les bouchons, avec, dans le coffre, deux mille six cent dix-huit bouteilles de lait d’un demi-litre, vides, en plastique, avec bouchon à visser, pour vous les confier au prix modique d’une bouteille de lait remplie de lait. A noter que j’ai pensé aux familles nombreuses (et pas aux fameuses nombrilles comme dit le gamin) : j’emporte avec moi six cent douze bouteilles de lait vides d’un litre, avec un goulot et un bouchon à visser. L’année prochaine je circulerai dans les bouchons avec des jerrycans pour les autocars.

20/06/2009

Cherche une carabine

 La photo d'hier a été prise sur le même manège mais plus tôt.

" Allo, le manège Tournesol ? Je suis celui qui tourne sur votre manège pour la deuxième fois sans savoir décoller. Dites, vous portez bien votre nom, vous ! " Ah oui, monsieur, chez nous ça tourne ". " Mais ça ne quitte pas le sol ". " Que voulez-vous, monsieur ? ". " Une carabine à bouchon. J'en ai vu au stand à côté de votre manège sur lequel je suis. Allez m'en chercher une ". " Une carabine à bouchon ! Pour faire quoi, monsieur ? ". " Tout à l'heure, j'étais derrière un string avec une jeune dame dedans et maintenant je suis derrière un gros con en short trop court. Je vois ses couilles qui dépassent de chaque côté. Mon gamin me regarde tourner en rond et je ne veux pas qu'il voit ce que je vois s'il regarde en l'air ".

133 (2)

08/04/2009

Cherche celui qui ne mange pas de viande

« Gamin, c’est quoi ces points dans ton bulletin ? ». « C’est à cause de Maurice, papa ». « Quel Maurice, gamin ? Pas ton poisson rouge, je suppose. Ni Maurice de Titine et Chacha, il a l’œil pétillant mais je le vois mal en courtes culottes sur un banc d’école ». « Maurice, celui dont le papa est boucher ». « Si le père est bouché, c’est normal que le fils le soit aussi, gamin, c’est ce qu’on appelle du bouchon de culture. C’est l’inverse d’ici ». « Madame m’a demandé comment on appelle celui qui ne mange pas de viande et Maurice m’a soufflé la réponse ». « Et qu’a-t-il dit ? Un oeusophage ? ». « Non, papa, c’est un mauvais client. Et c’est ce que j’ai répondu à madame ».

16/09/2008

Cherche à refroidir le téléphone

Salut les ami(e)s. Quelques jours sans « tûûût » pour laisser refroidir le téléphone mais les nostalgiques peuvent sélectionner « tûûût » dans les tags. En cas de pluie ça peut distraire. Et vous penserez à moi dans les bouchons, quand vous entendrez tûûût, tûûût, tûûût. Marrez-vous et, après, regardez la tronche des automobilistes à côté de vous. Alors là, c’est la crise de rire. Permettez-moi l’expression mais eux, le bouchon, on dirait que c’est dans le cul qu’ils l’ont. Je n’ai pas ce problème, je suis navetteur en train. Je sais que je n’ai pas la radio et les informations internationales. Mais, caché derrière mon sudoku, j’ai les infos régionales, mieux, locales. « Tu sais, la salope en mini-jupe qui monte en première classe parce que c’est le notaire qui lui paie son abonnement, et bien, je sais où elle habite. Il paraît qu’elle consulte chez elle. Quand le notaire est à l’étranger ». Mon problème : je ne suis pas propriétaire, je suis locataire du cinquième. Donc, je ne connais ce notaire que de nom et je ne connais pas ses périodes de séjour à l’étranger. Si vous pouviez m’aider je vous en serais reconnaissant.

11/01/2008

Cherche la bonne méthode

« Gamin, aujourd’hui troisième tentative ». « J’ai compris, papa, on retourne une troisième fois chez tante Madeleine qui oublie à chaque fois tes étrennes de dix euros et les miennes de cinq euros. C’est ça, papa ? ». « Oui, gamin. Dans la vie il faut persévérer ». « Papa, j’ai une idée pour gagner du temps. On met des cagoules et je prends mon révolver à bouchon ». « Et un nain fractus, tu sais ce que c’est ? Paf. Pffff. Tante Madeleine qui se dégonfle. Et on fait quoi, nous ? ». « Ah ça, impossible de la regonfler, elle pique ». « J’ai une autre idée, gamin : nous allons prendre l’aspirateur ». « Pour lui aspirer les euros ou pour la regonfler ? ». « Gamin, as-tu remarqué ? C’est plein de poils de chat chez tante Madeleine. On va lui dire qu’on passait par hasard devant chez elle avec l’aspirateur et hop, j’aspire et nous recevons nos euros ». « Comme je te connais, papa, il va te falloir cinq heures. Tu en connais beaucoup, toi, des gens qui travaillent pour deux euros de l’heure ? ». « Heuuu ».