17/01/2010

Cherche mon sapin

« Gamin ». « Oui, papa ». « Où est le sapin de Noël ? ». « Petit papa Noël est passé ». « Gamin, tu as oublié la virgule entre papa et Noël ». « Oui, papa. Petit papa, virgule, Noël est passé. Le camion aussi ». « Quel camion, gamin ? ». « Le camion poubelle qui ramasse les sapins de Noël, papa ». « Mais, gamin, c’est un sapin artificiel, qui se replie comme un parapluie et qui se range dans la cave ». « Tu n’avais qu’à le ranger, papa. Je te connais, avec toi le sapin aurait encore été là à Pâques ». « C’est vrai, gamin, mais sais-tu ce que coûte un parapluie à aiguilles ? ». « Papa, si tu avais de l’ordre tu aurais rangé le sapin ». « Et les boules, gamin ? ». « Camion, papa ». « Et les petits personnages, gamin ? ». « Camion, papa ». « Et la guirlande, gamin ? ». « Camion, papa ». « Et le petit Jésus, gamin ? ». « Il est dans la caisse de Noël, emballé avec l’âne et le bœuf pour ne pas qu’Il voit Joseph et Marie, que j’ai emballé ensemble, lui faire une petite sœur ». « Et les moutons, gamin ? ». « Tant pis si la pure laine vierge va coûter plus cher mais je les ai mis avec les bergers dans le même essuie-tout ». « Et les rois mages, gamin ». « Ils font de la musique dans la boîte, papa ». « De la musique, gamin ? ». « Ben oui, papa. Comme il n’y avait plus d’essuie-tout pour les emballer séparément, je les ai emballés dans ta chaussette orpheline et ils font de la musique à l’envers ». « De la musique à l’envers ? ». « Ben oui, papa, en musique, une blanche vaut deux noires, mais, chez les mages, c’est un noir pour deux blancs ». « Heuuu ».

06/01/2009

Cherche l'utilité du bonnet

« Papa, je ne veux plus aller à l’école ». « Gamin, mon fils à moi qu’ouis-je, qu’entends-je, qu’acoustiquai-je ? Si tu ne vas pas à l’école tu devras faire de la politique et tu seras la honte de moi ». « Papa, je ne veux plus aller à l’école avec le stupide bonnet tricoté surmonté d’une ridicule boule de laine ». « Gamin, tu devrais avoir honte. C’est un bijou de famille. C’est ma maman à moi qui l’a tricoté, avec ses mains, au lieu de regarder la télé bêtement ». « Papa, tu m’as toujours dit que ta maman n’a jamais eu la télé ». « Heuuu, oui, mais elle aurait pu faire du french cancan, du scrapbooking, nourrir des chats et elle fait quoi, hein ? Un bonnet, un bobo, un pinnemouche, avec le pompon ». « M’en fous. Je ne vais plus à l’école avec ça ». « Ah bon. Et tu vas mettre quoi sur ta tête ? ». « Un casque ». « Un casque ? Tu veux un casque ! ». « Oui. Et aussi la mobylette ». « Heuuu ».

24/11/2008

Cherche un moule à boule

J’ai ramené plein de neige fraîche dans ma Citroën Albert Lingo. Pour la garder au frais, j’avais laissé les huit centimètres de neige sur le capot et sur le toit. Par contre je n’ai pas su ouvrir un seul carreau pour rafraîchir l’intérieur. A cause de la glace. J’ai du ne pas trop respirer parce que l’haleine ça tient chaud. Ni rouler trop vite puisque je n’avais qu’un cercle de connaissance visuelle dans le pare-brise vu la réticence des balais à balayer. Cercle du à mon sens de la débrouillardise et à un sèche-cheveux qui, par ailleurs, m’a suivi dans mon périple, bien installé dans la neige du toit. Si je roulais trop vite je perdais à la fois une partie du précieux chargement sur le capot et la totalité de ma visibilité. J’ai eu une moyenne exécrable, pire que lorsque j’étais à l’école. Le principal est fait, je suis prêt pour lancer des boules de neige depuis le cinquième étage vers les cinquième, quatrième et troisième étages des immeubles d’en face. Plus bas c’est du gaspillage, la boule peut venir d’en bas. A partir du troisième, on se pose des questions. Pas moi, ceux d’en face. Pour améliorer ma rentabilité je cherche un moule à boule.  

20/11/2006

Cherche une grosse pompe

J'ai acheté des préservatifs pour, heuuu, comment dire, m'informer sur le sujet et aussi pour en faire des gants de jardin. Je n'ai pas les doigts assez longs. Pour ne pas gaspiller ces achats inutiles, je me suis dit que, pour Noël, comme décoration, ça changerait des boules traditionnelles sur le sapin, surtout qu'il y en a à la vanille, à la fraise et au chocolat. J'ai acheté une pompe à ballon chez Blokker. Impossible de gonfler ces bidules. Je me demande comment il y en a qui arrive à les faire se dilater. Je cherche une pompe avec un embout plus gros.

11/10/2006

Cherche une bonne vision.

Je suis pratiquant de la boule. Non, non, pas la pétanque ni le coup de boule boule. Je suis visionnaire, j'ai et je fais avoir des visions dans ma boule de cristal. "Chère madame, que voyez-vous dans la boule ?" "Cher Maître, dans la boule, je ne vois rien, il y a trop de poussière sur la boule". "Ah non, pas vous aussi. Tout le monde me le dit. C'est parce que la boule de cristal est en plastique et le plastique est électrostatique". "C'est quoi ça, cher Maître". "C'est comme vous, la boule me dit : elle est trop statique". "Et c'est quoi, cher Maître". "Ca veut dire que pour maigrir, il faut bouger vot' cul au lieu de regarder des feuilletons télévisés en bouffant des tchips". "Mais, Maître". "Ah non, pas de familiarités. Appelez-moi Maître, pas Mèmètre, je ne suis pas le mèmètre à son chienchien qui le brobrosse". "Mais que dit la boule, Maître ?". "La boule dit que je dois aller chez Blokker pour en acheter une nouvelle". Je cherche une bonne vision dans ma boule.

02/08/2006

Vacances à la mère - 9 -

Pour une fois que maman vient, di djo, elle s'incruste. Je commence à en avoir assez de loger dans la cave pour avoir la paix. Elle énerve mes nerfs énervés. Hier encore : "C'est quoi le stupide porte-manteau dans ta garde-robe". "C'est le sapin de Noël d'il y a deux ans". "Tu crois peut-être que si tu l'arroses il va retrouver ses aiguilles, idiot. Tu me liquides ça tout de suite". "Mais, maman, je ne vais quand même pas traverser la ville avec un sapin de Noël au mois de juillet, enfin, tout de même". "Et cette boîte qui fait clinch clinch". "C'étaient des boules de Noël, elles sont tombées quand j'ai ouvert la boîte. Cet hiver j'achèterai de la colle et ". "Idiot, triple idiot, tu vas construire la maquette de l'Atomium, peut-être, idiot". "Pas possible, y avait que six boules". "Suffit, mais où as-tu eu ton diplome, idiot, file dans ta cave". C'est promis juré, plus jamais je ne dirai à maman quand je prends mes vacances.

07:56 Écrit par Fanny | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : maman, noel, sapin, boule, atomium, cave, vacances, clinch |  Facebook |