18/05/2010

Cherche à montrer ma fatigue

« Papa, tous les soirs, quand tu reviens de ton travail, tu me dis que tu es fatigué, trop fatigué pour préparer un repas complet ». « Oui, gamin, c’est vrai ». « Je trouve que tu es plus frais le soir que le matin, si, si, papa. Es-tu sûr de faire beaucoup de boulot ? ». « Gamin, il y a boulot et boulot. Et j’alterne : faire le tour du service pour dire bonjour, aller à la machine à café, remplacer une cartouche d’encre sur une photocopieuse, discuter voiture et jardin si c’est un collègue qui est en panne d’encre ou maladies d’enfants si c’est une collègue, une tasse de café, attendre l’appel suivant pour ». « Je sais, papa, le remplacement gna gna gna. Et tu me dis que tu parles voiture, jardin et maladies d’enfants. Mais, tu n’y connais rien ». « C’est vrai, gamin, je ne saurais même pas te dire, après des années de conversation, quelles maladies sont à boutons et quels arbustes sont à fleurs. Entre nous, gamin, c’est pour ça que les collègues aiment parler avec moi, ils ont toujours des sujets desquels parler ». « Papa, si j’ai bien compris, dans ton bureau, il n’y a que la machine à café qui fait ses huit heures ». « Heuuu ».

16/05/2010

Charles Trenet

« Papa, tu connais ‘La mer qu’on voit danser le long des golfes clairs’ ? ». « Charles Trenet, gamin ». « Papa, c’est la mer ou la merde qui danse le long des plages ». « Pourquoi cette question, gamin ? ». « A l’école on a vu un film sur la pollution dans les golfes qui, avant, étaient clairs ».  « Gamin, tu as raison, c’est de la merde, c’est normal, il y a de plus en plus de travailleurs qui se font chier au boulot ». « Mais, papa, il y a de moins en moins de travailleurs qui ont du boulot, ça devrait s’équilibrer ». « Tu as raison, gamin, les golfes devraient être clairs. L’eau de la mer du nord aussi ». « A propos, papa, tu m’as promis un filet pour la pêche à la crevette pour aller à la plage si j’avais un beau bulletin. Je préfère autre chose ». « Heuuu ».

05/12/2009

Cherche à oublier ma peur

Horreur. Quand je suis rentré du boulot le gamin était déjà là. " Papa, papa, viens voir, j'ai mis la chorale pour Noël ". " La chorale ? ", lui dis-je, d'un air interrogatif et anxieux. " La chorale à cheval, papa ". " Ah non, hein, gamin, et qui va devoir nourrir les chevaux " lui dis-je depuis les toilettes où je soulageais un besoin pressant. " Et les voisins d'en dessous, ceux du quatrième, hein, gamin, tu y as pensé aux voisins du quatrième, quand ils vont entendre tagaflop, tagaflop. Et le crottin, hein ? Je veux bien le balancer une fois depuis le balcon du cinquième mais, tous les jours jusque Noël, jamais. Sais-tu, gamin, que le cheval hennit, et, hennit soit qui mal y panse, je me vois mal panser des chevaux ". " Papa, ce sont de petits chevaux de bois ". " Ah bon, des chevaux de bois. Attends, gamin, j'arrive mais cette saloperie de merde de tirette de braguette est coincée dans mes poils et, aïe, je n'arrive pas à me, aïe, décoincer ". " Ciseaux, papa ". "Merci, gamin. Ouf ". " Papa, viens voir la chorale à cheval ". " Oh, gamin, que c'est beau ".

026

22/09/2009

Bébé assume l'intérim - 10

Coucou, c'est Bébé, Bag-in-Box sans le box. Et sans le ring. Cassius Clay peut aller se rhabiller. Le ring aussi, avec ses kilomètres de file chaque matin. Les français appellent un ring un périf'. Un périf quoi ? Un périfcope ? Les parisiens vont au boulot en sous-marin ? Sous-marin, c'est dans l'eau. Et sous-narines, c'est la moustache. Si la moustache, la pistache aussi. Ariel trois en un. C'est ma dernière apparition. J'ai eu grand plaisir à faire votre connaissance. Vous allez retrouver Biglodion dès demain. Je me demande s'il a pris de la bouteille. A mon avis il doit y en avoir plein son coffre, en caisses de douze, en carton de six. J'espère que ce salaud n'a pas ramené d'autres Bag-in-Box car je piquerais une crise de jalousie.

022