21/08/2010

Le pet qui mouille

Je viens voir Robert tous les jours en clinique pour voir son évolution. « Salut Robert. Alors, tu pètes le feu, aujourd’hui ? ». « Hé, Hé, Hé, le KIRIGOL fait son effet et ses effets secondaires. On dirait un bulletin météo en lisant la notice : risque de grands vents ». « Et ça veut dire quoi, ça, Robert ? ». « Je pète ». « Tu pètes sec ou tu pètes mouillé ? ». « Je pète sec, ça gaze pour moi ». « Sans trace de freinage dans le slip ? ». « Rien, que du gaz ». « Mais le gaz c’est explosif, non ? ». « C’est peut-être pour ça que c’est interdit de fumer dans les chambres ». « Explique-moi, Robert. Après tu as l’impression olfactive d’avoir mangé des moules pas fraîches, du maroilles, des flageolets ? ». « Rien, je ne fais que du vent ». « Et bien, Robert, tu dois te sentir ici comme au bureau, ne faire que du vent, hein ». « A demain ». « Quoi, déjà ». « Oui, le KIRIGOL ne fait plus d’effet ». « Heuuu. A demain, Robert ».

31/05/2010

Cherche la suite du bulletin

« Papa, tu as oublié de signer mon bulletin ». « Mais non, gamin. Hier j’ai tout lu et j’ai signé ». « Papa, il fallait signer en dessous de la page suivante sur laquelle il y a aussi une remarque, celle du directeur. J’ai essayé de marchander en disant que quand c’est signé c’est signé mais madame est devenue toute rouge de colère ». « Tu as bien fait, gamin, ces derniers temps je la trouve pâlotte. Montre-moi ça. Connaît un étrange décalage horaire comme si son horloge biologique interne était réglée sur l’hémisphère sud. Heuuu, ça veut dire quoi, gamin ». « Alors, papa, tu signes ? ». « Gamin, chaque fois que j’ai signé un bon de commande sans voir la marchandise j’ai été roulé ». « Alors, papa, tu signes ? ». « En fait, d’abord, je dis non puisque je sais que le bidule proposé ne me sera pas utile ». « Alors, papa, tu signes ? ». « C’est de la faute des vendeurs : ils insistent ». « Alors, papa, tu signes ? ». « A la cinquième fois je craque ». « Alors, papa, tu signes ? ». « Voila, gamin, c’et signé. A propos, ça voulait dire quoi la remarque ? ». « Que je dors en classe, papa ». « Heuuu ».

30/05/2010

Cherche le bulletin

« Gamin, n’est-ce pas le jour du bulletin intermédiaire ? ». « Oui, papa ». « Et que fait un gamin le jour où il a reçu son bulletin ? ». « Il dit qu’il l’a oublié à l’école, papa ». « Gamin, sans contrepet, si tu ne me montres pas ton bulletin j’entreprends des fouilles curieuses dans ton cartable ». « Et avec contrepet, papa ? ». « Des couilles furieuses, gamin ». « Ni l’un ni l’autre, papa. J’ai mon bulletin ». « Montre ». « Papa, tu me traduiras ce qui est écrit, j’ai lu mais je n’ai rien compris ». « Ne présente aucune appétence génétiquement manifeste pour le travail scolaire et se montre réfractaire à tout type de dépense d’énergie intellectuelle qui lui semble inutile. Gamin, je n’ai pas tout compris non plus, sauf ton côté génétique. Madame n’a pas fait de commentaires ? ». « Elle a simplement dit : Tout à fait son père ». « Mais c’est génial, ça, gamin. Félicitations ».

16/06/2009

Cherche un grand balcon

 Pour faire plaisir au gamin, j'ai acheté sur e-Bay une maquette grandeur nature du vaisseau spacial Soyouz et, si le mode d'assemblage est précis, j'espère avoir monté le vaisseau spacial pour le jour où il reviendra se l'école avec un bon bulletin de réussite de son année scolaire. Pour que la surprise soit complète je cherche sur e-Bay un casque rouge avec le marteau et la faucille dessinés dessus. Pour faire plus vrai. Quand le gamin reviendra de l'école avec son bulletin, je serai sous le casque aux commandes du vaisseau spacial et je crierai "Ici, l'espace, bonjour la terre. Le gros problème est que, d'après l'annonce, la maquette du vaisseau spacial est cinq fois plus longue que la longueur du balcon, seul endroit disponible de l'appartement si je rentre le bonzaï à l'intérieur. Je cherche un balcon, très long, que je pourrais fixer au mien, trop petit, pour y construire la maquette de vaisseau spacial qui va m'être livrée. Voici le descriptif de mon achat. Il y a urgence, on me le livre demain sur le trottoir.

009 (2)

02/03/2008

Biglodion se repose

Salut, les amis. Dur, dur, d’être tagué. Je le fus hier le premier mars 2008. Aujourd’hui je me repose. « Papa, papa, j’ai reçu mon bulletin. Tu dois le signer pour demain ». « Mmmm, montre le me le ». « C’est pas ma faute, papa, j’ai été distrait. Madame, elle dit que c’est une tare de famille ». « Comment ça ! C’est écrit en rouge que tu n’as pas fait tous tes travaux ». « Je fais quoi, papa ? ». « Donne-toi une baffe, fainéant ».

06:45 Écrit par Fanny dans petites annonces | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : tague, biglodion, bulletin |  Facebook |