02/10/2009

Cherche pourquoi j'ai eu un supplément

« Alors, papa, l’énigme d’hier, c’était quoi ? ». « Un arbre célèbre, gamin ». « Ah bon, il y a des arbres célèbres, papa ? ». « Oui, gamin : l’arbre génial à logique, l’arbre à Came (et Léon mais pas celui des moules), l’arbre de la pomme que, Adam, le con, a croqué dedans et a découvert qu’il était tout nu et que depuis on doit mettre des tongs et des strings à la plage, l’arbre aux quarante écus appelé également gingko biloba, l’arbre à lettres de Guillaume Tell et bien d’autres ». « Et celui-ci, papa, pourquoi il est célèbre ? ». « Parce que j’ai pissé dessus, gamin. C’est ma signature pour marquer mon passage. Il y en a qui prennent leur canif pour graver des insanités dans l’écorce mais moi, Biglodion, je respecte l’arbre et je l’abreuve. Vois-tu, gamin, dans le monde entier, mais surtout le long des routes de Wallonie, il y a des chats qui se disent : snif, snif, tiens, tiens, Biglodion est passé par ici ». « Mais, papa, si l’arbre était éclairé, on t’a vu ». « Pas longtemps, gamin ». « Pourquoi, papa ? ». « Parce que j’ai mal visé et que j’ai noyé le boîtier électrique ». « Et alors, papa ? ». « Et bien ça a fait bzzzzz pof, gamin ». « Et alors, papa ». « Il a fait tout noir, gamin ». « Et alors, papa ? ». « Les salauds de l’hôtel m’ont compté un supplément pour le fusible ». « Tu vois bien que tu as été vu, papa ». « Mais non, gamin. Je me suis vendu. A l’hôtel, quand ils m’ont vu dans mon attitude titubanesque et délire homme très mince, ils m’ont proposé de me ramener dans une brouette jusqu’à ma chambre ». « Et alors, papa ». « Comme je n’aime pas les brouettes parce qu’elles n’ont qu’une roue j’ai dit que j’allais m’alléger sur un arbre ». « Ah, c’est con, ça, hein, papa ». « Heuuu ».

224

19/09/2009

Bébé assume l'intérim - 7

Bzzzzzzzzzz, bzzzzzzzzzz, je répète le vol du bourdon. Spécial, non ? Le directeur du Vin Rouge, le moulin où je répète pour devenir artiste en herbe, m'a demandé de réaliser une scène du vol du bourdon. Au début je croyais qu'il s'agissait d'un vol, avec un voleur, des flics, panpan, on te tient, tu vas parler, et merde, il ne parlera plus, ah bon, pourquoi, à cause du panpan. Le bourdon est non seulement une cloche au son très grave mais aussi un insecte. Qui fait bzzzzzzzz, bzzzzzzzzz. Comment faire le vol du bourdon alors que je suis assise le cul par terre les jambes écartées ? Je n'arrive pas à m'envoler. Avec un tutu, debout, en faisant des pointes et en sautillant, je pourrais faire tchip tchip, tchip tchip. Mais le cul par terre, avec une seule aile, je n'arrive pas à décoller. J'ai beau faire bzzzzzzz, bzzzzzzzz, je reste clouée au sol. " Voyageurs, attention. En raison d'un brouillard intense sur l'aéroport le vol du bourdon est retardé. Veuillez nous en excuser ". C'est nouveau, ça.  Je me croyais sur scène et voilà que je suis sur une piste de décollage. Je sens que je vais m'envoyer en l'air. A demain.

023

05/12/2007

Cherche le sexe - suite

« Pardon, monsieur, c’est bien ici le salon des sexagénaires ? ». « Oui ». « Je suppose qu’ici c’est la garderie à papy et à mamy. C’est plein de vieux ». « Monsieur, il y a quand même des stands avec de la layette, des jouets. N’oubliez pas que ces personnes sont aussi des grands parents ». « Des jouets ! Vous croyez que je peux trouver des cigares à pile qui font bzzzzz, bzzzzz ? ». « Je ne vois pas ce que vous voulez dire, monsieur ». « Ma voisine de palier, oui. Vous savez, dans l’immeuble, les cloisons sont minces. Pas moyen d’enfoncer un clou sans obtenir un passe-plat ». « Il y a la section bricolage, monsieur ». « Non, non, pas de bricolage, du sérieux ». « Les livres, monsieur. Rester zen est fort à la mode ». « Rester belge est déjà assez difficile ». « Je vois que rien ne vous intéresse, monsieur. Si vous voulez, je vous rembourse votre entrée ». « D’accord. Dites, parlez tout bas. Je voulais ramener un souvenir à Gérard. C’est où le sex-shop le plus proche ? ».