25/06/2010

Vibre, oh, masseur

« Gamin, j’ai bien réfléchi à ta question d’hier ». « Papa, tu es mieux que notre miroir dans le hall. Parce que lui, pour qu’il réfléchisse, il faudrait peut-être le dépoussiérer ». « Gamin, sache que la fée du logis n’a pas son équivalent au masculin ». « Si, papa, le fait rien au logis ». « Hé, cow-boy, tu veux la trace de mes cinq Frankfort sur ton visage pâle ? Si tu continues tu l’auras ». « Non non, papa, indien vaut mieux que deux tu l’aura ». « Alors, gamin, pourquoi les femmes belges n’utilisent pas de vibromasseur ». « Vu que tu ne trouvais pas, je me suis permis de demander la réponse au papa de Cédric sans ton autorisation paternelle ». « Et alors, gamin, pourquoi ? ». « Il paraît que ça fait sauter les plombages ? « Heuuu ».

08/06/2010

Cherche la réponse

« Papa ». « Oui, gamin ». « Cédric m’a dit qu’il avait trouvé une capote dans la véranda de sa maison ». « Gamin, ce qui se passe chez Cédric ne me regarde pas ». « Papa, j’ai une question à te poser ». « Et merde. Gamin, je suis occupé dans un exercice de haute voltige. J’essaye d’ouvrir une boîte de raviolis récalcitrante sans me blesser Et ce n’est pas de la tarte. Heureusement pour la tarte d’ailleurs, sinon que des miettes ». « Papa, j’ai une question à te poser à propos de la capote trouvée dans la véranda de chez Cédric. Puis-je ? ». « Formulé comme ça, gamin, je ne peux dire que oui. Vas-y, je m’attend au pire ». « Papa, c’est quoi une véranda ? ». « Heuuu ».

06/06/2010

Les suites du retard d'hier

« Papa, Cédric sait que sa maman a du retard mais ne sait pas pourquoi et voudrait que tu m’expliques pour que je le lui dise ». « Gamin, une chose à la fois, procédons par étape ». « Oui, papa. Avec toi je me crois être au tour de France. Vas-y, papa, pédale dans ton encyclopédie qu’on avance un peu ». « Gamin, quand vas-tu la prochaine fois chez Cédric ? ». « Bientôt ». « Gamin, chez Cédric, es-tu obligé de rester dans sa chambre pour jouer ou peux-tu vaquer dans la maison ? ». « Je suppose que je vaque puisque je ne dois pas rester dans sa chambre ». « Bien. On avance. Joue à cache-cache avec Cédric ». « Chouette, j’adore. J’ai compris, papa. Je me cache. Cédric ne me trouve pas. Ses parents non plus. Quand ça devient panique à bord je dis que je dirai où je suis contre paiement d’une rançon et que la rançon c’est expliquer à Cédric le retard de sa maman ». « Non, gamin. Tu en profites pour tout explorer, sauf le frigo, et tu repères la manne à linge ». « Pourquoi, papa ? ». « Parce que c’est souvent au repassage que les femmes ont du retard ».

05/06/2010

Cherche le pourquoi du retard

« Papa ». « Oui, gamin ». « Cédric a entendu sa maman dire à son papa qu’elle avait du retard et que c’est peut-être une bonne nouvelle mais que c’est trop tôt pour le dire à lui. Cédric n’ose pas demander et me demande de te demander ce que ça veut dire parce qu’il sait que tu connais plein de choses ». « D’abord, gamin, ça veut dire que Cédric ne me connais pas bien. Je suis peut-être une encyclopédie mais une à trois roues. Ou alors à deux roues mais avec des stabilisateurs ». « Papa, ça veut dire que tu pédales dans la semoule ? ». « Un peu, gamin ». « Dis-moi au moins quelque chose, papa ». « Gamin, moi, quand j’ai du retard, c’est que c’est raté et que je dois attendre le train suivant ».

01/06/2010

Cherche entre ver et verre

« Papa ». « Oui, gamin ». « Aujourd’hui le papa de Cédric a fait la leçon à Cédric ». « Ah bon, Cédric a été grondé par son papa ! ». « Non, papa, le papa de Cédric a vu que Cédric buvait du whisky en cachette ». « Ah, ça, ce n’est pas bien. Même pour les papas, en cachette ce n’est pas bien. Et alors, gamin, Cédric a reçu la grosse baffe ou le coup de pied au cul ? ». « Mais non, papa. Son papa lui a donné une leçon avec deux verres et deux vers ». « D’accord, gamin, j’ai compris, avec quatre verres, abrège ». « Deux verres pour boire et deux vers de terre ». « Fallait le dire tout de suite, gamin. Tu tiens dans la laine des lecteurs inutilement. Et moi aussi. Bon, ensuite ». « Dans un verre, celui dans lequel il avait versé de l’eau le papa de Cédric a mis un ver de terre et l’autre ver, ver de terre, papa, il l’a mis dans le verre où il avait mis du whisky ». «  Quel gâchis ! ». « Mais non, papa, c’est de la science, une leçon de sciences : le ver de terre est ressorti du verre d’eau et, pfouit, le ver de terre du whisky a été cuit ». « On dit qu’il a eu sa cuite, gamin. Et quelle leçon Cédric a tiré de cette torture animalière ? ». « Son papa lui a dit que lui, son papa, devait de temps en temps prendre un verre de whisky pour ne pas avoir de ver dans son ventre ». « Gamin, il y a des jours où j’apprécie la science ».

22/05/2010

Cherche à maigrir

« Papa, le papa de Cédric est gros et pas toi, pourquoi ? ». « Heuuu. C’est une très bonne question, gamin ». « Alors, papa, pourquoi le papa de Cédric est plus gros que toi ? ». « En fait, heuuu, gamin, comment dire, quand un papa célibataire, le soir, va voir ce qu’il y a dans le frigo et n’y trouve rien d’intéressant, il retourne au lit. Et quand un papa marié va voir dans le lit, n’y trouve rien d’intéressant, il va voir dans le frigo et il grossit ». « Papa, tu préfères avoir un frigo plutôt qu’une femme, si j’ai bien compris ». « Heuuu. Disons que pour garder une silhouette svelte comme la mienne, rien de tel qu’un frigo vide ».

07:30 Écrit par Fanny dans petites annonces | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : lit, frigo, femme, papa, gamin, cedric, gros, heuuu |  Facebook |

15/02/2010

Cherche la culotte de cheval (jour 3)

« Papa ». « Oui, gamin ». « Tu as la culotte ? ». « Heuuu, quelle culotte, gamin ? ». « Papa, tu m’as promis avant-hier de me ramener une culotte de cheval ». « Gamin, j’ai failli en voir une mais je n’ai pas voulu que tu la vois ». « C’est comment, papa, ça doit être immense ». « Vois-tu, gamin, hier j’ai suivi un cours d’anatomie et j’y ai appris que l’accumulation d’eau et de graisse sous la peau des fesses de certaines femmes donne à leur peau un aspect irrégulier et flageolant. Vois-tu, gamin, la culotte de cheval est une expression ». « Comme dans : Baise da gulotte, Gretchenne, gue j’baise da groupe, hein, papa ». « Hé, tu connais l’allemand, toi ? ». « Non, hein, papa. C’est le papa de Cédric qui dit souvent ça ». « Mais ça n’a rien à voir avec la culotte de cheval ! Quoique, avec certaines teutonnes. Ma culotte de cheval à moi, gamin, c’est une expression ». « Et pourquoi tu ne me l’as pas dit avant-hier, papa ? ». « Parce que je ne le savais pas, gamin ».

13/02/2010

Cherche la culotte de cheval (jour 1)

« Papa ». « Oui, gamin ». « Hier le papa de Cédric a dit que la directrice de l’école avait une culotte de cheval et il a bien rigolé. Je n’ai pas osé demander pourquoi ». « Tu as parfaitement raison, gamin, il ne faut pas demander quand on n’ose pas ». « Est-ce que ce qu’on n’ose pas demander on peut le demander à son papa, papa ? ». « Gamin, un gamin peut tout demander à son papa ». « Papa, c’est comment une culotte de cheval ? ». « Heuuuu. Il est tard, gamin, laisse-moi le temps de la réflexion ». « Mais, papa, il n’est pas tard, tu en es seulement à ton premier apéritif ». « Oui, gamin. Tu as raison, gamin. Je m’en verse un deuxième ». « C’est comment une culotte de cheval, papa ? ». « Promis, gamin, au risque de passer pour un pédé, demain je serai au rayon lingerie du supermarché. Si ce n’est pas trop cher je t’en rapporterai une ».

21/10/2009

Cherche pourquoi

" Papa, c'est beau ". " J'ai fait ça pour toi, gamin "." Mais ça t'a pris plus d'une année pour découper tous les fantômes, papa ". " " Oh oui, j'ai commencé bien avant ta naissance, gamin. Un jour je me suis dit qu'un jour j'aurais un gamin et que, comme tous les gamins fils de débiles, il fêtera Halloween. Alors j'ai piquété, pas découpé,piqueté, parce que j'avais le temps. Faire un gamin, ça prend le temps d'une éjaculation précoce et puis il faut attendre neuf mois, puis six mois sans dormir, puis des années avant qu'il ne découvre Halloween. Gamin, je te raconte des couillonades, j'ai acheté la guirlande, pour un euro et quelques cents ". " Papa, c'est génial cette guirlande ". " Oui, gamin, et c'est pas cher ". " Tu vois, papa, c'est le geste qui compte, pas le pognon ". " Hé oui, gamin. Moi, le geste, ça a été une éjaculation précoce ". " Papa, peut-être que toi aussi, tu es une jenculation machin chose ". " Oui, gamin, je me rappelle, il y a longtemps, être parti en promenade une soirée d'été dans les foins avec papa et être revenu dans le ventre de maman ". ". Elle est belle, la guirlande, papa. Il faut inviter mon copain Cédric pour qu'il la voit ". " S'il vient avec sa maman, bien sûr, gamin ". 

084

07/09/2009

Cherche la méduse

« Papa ». « Oui, gamin ». « Papa, il y a une méduse dans la cuvette des toilettes ». « Bonne blague, gamin, ha, ha ». « Papa, je te jure, il y a une méduse qui flotte dans la cuvette des toilettes. Viens voir ». « Dis, gamin. Je m’intéresse quand même un peu à l’actualité. Je sais bien que le niveau de l’eau de la mer monte mais de là à retrouver une méduse ici au cinquième étage, tu pousses le bouchon un peu loin, hein, gamin ». « Papa, viens voir tout de suite ou je tire la chasse et tu n’auras rien vu ». « Gamin, tu connais ma curiosité naturelle pour les sciences. Ne tires sur rien du tout. J’arrive ». « C’est là, papa, dans le pot ». « Ah, mais c’est la maman de Cédric ». « Quoi, papa, elle s’est noyée en faisant pipi ? ». « Mais non, hein, gamin. Tu as bien vu qu’elle prenait l’ascenseur avec Cédric quand elle est venue le rechercher ». « Papa, pourquoi dis-tu alors que la méduse c’est la maman de Cédric ? ». « Avant de nous quitter la maman de Cédric a demandé d’aller aux toilettes. Parce que j’avais débouché une grande bouteille de cidre en son honneur et que le cidre a eu sur elle un effet diurétique ». « Tu veux dire qu’elle devait pisser ici pour ne pas devoir le faire sur la route, papa ? ». « Oui, gamin. Et la méduse est en fait le papier toilettes qu’elle a utilisé pour s’essuyer ». « Mais, papa, je n’utilise pas de papier quand je vais faire pipi ». « Gamin, le bon dieu a créé l’homme et la femme différents ». « Je sais, papa. Tu m’as déjà dit que c’était pour pouvoir faire velcro ». « Oui, gamin. Et aussi pour pouvoir devenir menuisier et construire des meubles parce que tu sais ce que sont un tenon et une mortaise ». « C’est quoi un tenon et une mortaise, papa ? ». « En menuiserie, le tenon c’est la biloute et la mortaise c’est là où on enfonce le tenon ». « Tenons-nous aux branches, hein, papa ». « Gamin, si tu me fais rire quand j’explique sérieusement la sexualité des meubles, je ne saurai plus où j’en suis ». « Tu en étais au cidre qui fait faire pipi et à la méduse qui est en papier, papa ». « Ah, j’y suis. Et quand j’y suis, hein, gamin ? ». « Tu y restes, papa, je sais ». « Donc, quand tu as fini de faire pipi, tu te secoues le zizi, n’importe comment si tu es dans la nature et calmement si tu es dans un W.C. ». « Papa, j’ai compris. Comme les filles n’ont pas de zizi mais une mortaise, elles doivent se secouer en sautillant dans la nature et s’essuyer avec du papier quand elles sont sur le pot ». « Gamin, je suis fier de toi. Tu as compris ». « Papa, tu m’as parlé du bon dieu ». « Oui, gamin ». « A l’école j’ai appris qu’il avait d’abord créé l’homme et puis la femme ». « Oui, gamin ». « Il a donc créé le papier toilettes le même jour qu’il a créé la femme ». « Heuuu ».

Cherche la méduse

« Papa ». « Oui, gamin ». « Papa, il y a une méduse dans la cuvette des toilettes ». « Bonne blague, gamin, ha, ha ». « Papa, je te jure, il y a une méduse qui flotte dans la cuvette des toilettes. Viens voir ». « Dis, gamin. Je m’intéresse quand même un peu à l’actualité. Je sais bien que le niveau de l’eau de la mer monte mais de là à retrouver une méduse ici au cinquième étage, tu pousses le bouchon un peu loin, hein, gamin ». « Papa, viens voir tout de suite ou je tire la chasse et tu n’auras rien vu ». « Gamin, tu connais ma curiosité naturelle pour les sciences. Ne tires sur rien du tout. J’arrive ». « C’est là, papa, dans le pot ». « Ah, mais c’est la maman de Cédric ». « Quoi, papa, elle s’est noyée en faisant pipi ? ». « Mais non, hein, gamin. Tu as bien vu qu’elle prenait l’ascenseur avec Cédric quand elle est venue le rechercher ». « Papa, pourquoi dis-tu alors que la méduse c’est la maman de Cédric ? ». « Avant de nous quitter la maman de Cédric a demandé d’aller aux toilettes. Parce que j’avais débouché une grande bouteille de cidre en son honneur et que le cidre a eu sur elle un effet diurétique ». « Tu veux dire qu’elle devait pisser ici pour ne pas devoir le faire sur la route, papa ? ». « Oui, gamin. Et la méduse est en fait le papier toilettes qu’elle a utilisé pour s’essuyer ». « Mais, papa, je n’utilise pas de papier quand je vais faire pipi ». « Gamin, le bon dieu a créé l’homme et la femme différents ». « Je sais, papa. Tu m’as déjà dit que c’était pour pouvoir faire velcro ». « Oui, gamin. Et aussi pour pouvoir devenir menuisier et construire des meubles parce que tu sais ce que sont un tenon et une mortaise ». « C’est quoi un tenon et une mortaise, papa ? ». « En menuiserie, le tenon c’est la biloute et la mortaise c’est là où on enfonce le tenon ». « Tenons-nous aux branches, hein, papa ». « Gamin, si tu me fais rire quand j’explique sérieusement la sexualité des meubles, je ne saurai plus où j’en suis ». « Tu en étais au cidre qui fait faire pipi et à la méduse qui est en papier, papa ». « Ah, j’y suis. Et quand j’y suis, hein, gamin ? ». « Tu y restes, papa, je sais ». « Donc, quand tu as fini de faire pipi, tu te secoues le zizi, n’importe comment si tu es dans la nature et calmement si tu es dans un W.C. ». « Papa, j’ai compris. Comme les filles n’ont pas de zizi mais une mortaise, elles doivent se secouer en sautillant dans la nature et s’essuyer avec du papier quand elles sont sur le pot ». « Gamin, je suis fier de toi. Tu as compris ». « Papa, tu m’as parlé du bon dieu ». « Oui, gamin ». « A l’école j’ai appris qu’il avait d’abord créé l’homme et puis la femme ». « Oui, gamin ». « Il a donc créé le papier toilettes le même jour qu’il a créé la femme ». « Heuuu ».

Cherche la méduse

« Papa ». « Oui, gamin ». « Papa, il y a une méduse dans la cuvette des toilettes ». « Bonne blague, gamin, ha, ha ». « Papa, je te jure, il y a une méduse qui flotte dans la cuvette des toilettes. Viens voir ». « Dis, gamin. Je m’intéresse quand même un peu à l’actualité. Je sais bien que le niveau de l’eau de la mer monte mais de là à retrouver une méduse ici au cinquième étage, tu pousses le bouchon un peu loin, hein, gamin ». « Papa, viens voir tout de suite ou je tire la chasse et tu n’auras rien vu ». « Gamin, tu connais ma curiosité naturelle pour les sciences. Ne tires sur rien du tout. J’arrive ». « C’est là, papa, dans le pot ». « Ah, mais c’est la maman de Cédric ». « Quoi, papa, elle s’est noyée en faisant pipi ? ». « Mais non, hein, gamin. Tu as bien vu qu’elle prenait l’ascenseur avec Cédric quand elle est venue le rechercher ». « Papa, pourquoi dis-tu alors que la méduse c’est la maman de Cédric ? ». « Avant de nous quitter la maman de Cédric a demandé d’aller aux toilettes. Parce que j’avais débouché une grande bouteille de cidre en son honneur et que le cidre a eu sur elle un effet diurétique ». « Tu veux dire qu’elle devait pisser ici pour ne pas devoir le faire sur la route, papa ? ». « Oui, gamin. Et la méduse est en fait le papier toilettes qu’elle a utilisé pour s’essuyer ». « Mais, papa, je n’utilise pas de papier quand je vais faire pipi ». « Gamin, le bon dieu a créé l’homme et la femme différents ». « Je sais, papa. Tu m’as déjà dit que c’était pour pouvoir faire velcro ». « Oui, gamin. Et aussi pour pouvoir devenir menuisier et construire des meubles parce que tu sais ce que sont un tenon et une mortaise ». « C’est quoi un tenon et une mortaise, papa ? ». « En menuiserie, le tenon c’est la biloute et la mortaise c’est là où on enfonce le tenon ». « Tenons-nous aux branches, hein, papa ». « Gamin, si tu me fais rire quand j’explique sérieusement la sexualité des meubles, je ne saurai plus où j’en suis ». « Tu en étais au cidre qui fait faire pipi et à la méduse qui est en papier, papa ». « Ah, j’y suis. Et quand j’y suis, hein, gamin ? ». « Tu y restes, papa, je sais ». « Donc, quand tu as fini de faire pipi, tu te secoues le zizi, n’importe comment si tu es dans la nature et calmement si tu es dans un W.C. ». « Papa, j’ai compris. Comme les filles n’ont pas de zizi mais une mortaise, elles doivent se secouer en sautillant dans la nature et s’essuyer avec du papier quand elles sont sur le pot ». « Gamin, je suis fier de toi. Tu as compris ». « Papa, tu m’as parlé du bon dieu ». « Oui, gamin ». « A l’école j’ai appris qu’il avait d’abord créé l’homme et puis la femme ». « Oui, gamin ». « Il a donc créé le papier toilettes le même jour qu’il a créé la femme ». « Heuuu ».

15/08/2009

Cherche la faim du gamin

 " Gamin ". " Oui, papa ". " Tu n'as pas bien mangé ce midi chez Cédric ? ". " Ce n'était pas bon, papa ". " C'était quoi ? ". " Je ne sais pas, papa. C'étaient des restes d'un peu tout parce que la maman de Cédric devait vider le frigo parce qu'ils partent en week-end prolongé ". " Et le poulet, tu l'as trouvé comment ? ". " Il n'y avait pas de poulet, papa ". " Peut-être qu'il n'y en avait pas chez Cédric mais ici, il y en avais un. Entier ". " Ah bon ! Où ça, papa ". " Gamin, soit tu es rentré dans l'appartement avec un chat, soit tu t'es farci les deux cuisses du poulet. Parce qu'un chat qui sait ouvrir une porte de frigo, je n'ai jamais vu ". " Mais, papa, comment sais-tu que j'ai mangé un tout petit bout de poulet alors que tu n'as pas regardé dans le frigo ". " Gamin, je t'ai déjà dit que mon petit doigt me dit tout. Il m'a dit que tu as mangé un demi poulet et il m'a dit aussi que tu as oublié de remettre ce qui reste du poulet dans le frigo ". " C'est pour ma croissance, papa, je dois compenser l'énergie que je perds en jouant ". " Et tu as joué à quoi chez Cédric ? ". " Avec sa game boy, papa ". " Effectivement, gamin, ça demande beaucoup d'énergie. Surtout dans les doigts. Dis, gamin, tu aurais pu me laisser une cuisse, quand même. Tu sais très bien que c'est ce que je préfère dans le poulet ". " Et c'est ce que tu regardes le plus chez les femmes quand on va à la mer, hein, papa ". " Mais enfin, gamin, comment oses-tu dire ça ? ". " Le papa de Cédric dit qu'il n'y aurait pas de papa en été sur les plages s'il n'y avait pas de belles paires de cuisses à regarder ". " Tu me sembles bien jeune pour apprendre la philosopie, gamin. A propos, au-dessus des cuisses il y a le cul. Et il y a l'expression 'Et mon cul, c'est du poulet ?' Tout ça pour te dire que tu vas commencer par ranger le poulet dans le frigo tout de suite ". " Oui, papa ".

001

07/07/2009

Cherche la bonne explication

« Papa, papa ». « Oui, gamin ». « Papa, Kiki et Pipette, les hamsters, ils font l’amour comment ? ». « Heuuu ». « Dis-moi, papa, comment ils font l’amour Kiki et Pipette ? ». « Heuuu ». « Le papa de Cédric, hier, il nous a dit que les abeilles font l’amour dard-dard ». « Quel con, ce type ». « Tu es jaloux de sa belle femme, hein, papa ? ». « Gamin, je te dis tout. Avant de faire l’amour tes hamsters jouent à la roulette et, s’ils font 69, il n’a pas de petits hamsters. Demain tu demanderas pourquoi au papa de Cédric ».

31/03/2009

Cherche un boudin à ressort

Cette année, pour ses Pâques, le gamin recevra un boomerang. C’est un jouet économique puisqu’il revient toujours. J’entends déjà le gamin : « Papa, viens voir ce que la cloche a passé (il sera surpris un jour de savoir que ce qu’il appelle la cloche, c’est moi. Il faudra que je parle préventivement de ce futur traumatisme filial à ma psy. J’attends qu’il fasse plus chaud, à cause de ses décolletés plongeants. Hé, c’est sans supplément, faut en profiter. En plus, quand je lui fais pouêt pouêt elle me donne des jours de congé pour cause de surmenage. Je ne sais pas imiter beaucoup de personnes, a part Johnny aqueux aqueux, mais j’imite bien le surmenage. En plus c’est avec les mains et pouêt pouêt se dit pouêt pouêt en ch’ti, en wallon ou en marseillais. Même en braille si on n’est pas muet. Je ferme la parenthèse). Le gamin va certainement ajouter : « Et ça sert à quoi ? Où met-on les piles ? On reçoit ça en achetant quoi ? C’est une réplique du chapeau de Napoléon passée au rouleau compresseur ? Je parie que le papa de Cédric sait s’en servir ». J’ai donc décidé de savoir m’en servir. Après dix lancers j’ai arrêté. J’avais parcouru un vingtième de marathon, grimpé dans cinq arbres pour récupérer l’engin, déchiré mon pantalon lors de la cinquième descente et pris mon pied trois fois dans une taupinière. La bouse de vache, ça glisse. Il y avait déjà des pissenlits. Ce n’est pas mauvais. Une fois relevé j’ai eu une idée : essayer verticalement. Il faut courir moins loin. Le principal est de ne pas éternuer à cause du soleil quand il retombe, ça fait mal, je le sais. Jamais à court d’idée je vais tester le boomerang verticalement mais vers le bas, chez moi, à partir du cinquième étage. Pour étudier son aérodynamisme. J’ai l’impression qu’il ne va pas remonter tout seul et je n’ai pas envie de me taper un abonnement all-in dans l’ascenseur. Je cherche quelqu’un qui disposerait d’un boudin à ressort et qui ne mangerait que le boudin. Je partage les frais, l’un prenant le boudin au prix de la viande et moi le ressort, au prix de la ferraille.

04/03/2009

Cherche la différence

« Alors, gamin, tu as été sage chez Cédric ? Qu’as-tu mangé au repas du soir ? Tu étais au lit à quelle heure ? Elle est toujours blonde, la maman de Cédric ? ». « Hé, ho, stop, papa. Une à la fois. Je me suis bien amusé. Mais il faudra que tu m’expliques ». « Quoi, gamin ? ». « Au lieu de lire dans le lit on a écouté à la porte de la chambre ». « Ce n’est pas bien, ça, gamin. Tu as entendu des gémissements ? ». « Non, papa. Il y avait des copains aux parents de Cédric qui se racontaient des blagues dans le salon et ils rigolaient beaucoup ». « Ah bon. J’aime mieux ça parce qu’un film porno sans les images. C’est comme la Poste un jour de grève ». « Papa, j’ai retenu celle-ci. Quelle est la différence entre 69 et 51 ? Tu m’expliques ? ». « Facile, gamin, 69 moins 51 ça fait dix-huit ». « Et bien non, papa. La différence c’est que 51 sent l’anis. Tu m’expliques, papa ? ». « Heuuu ».

07:49 Écrit par Fanny dans petites annonces | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : papa, gamin, 69, blague, cedric |  Facebook |

14/05/2008

Cherche à voir le Lido

« Papa, pour mon anniversaire, je veux aller voir le Lido de Paris ». « Excellente idée, gamin. J’irai avec toi. Mais, heuuu, comment connais-tu le Lido de Paris ? ». « Je veux être dur, papa. J’ai entendu le papa de Cédric dire qu’au Lido de Paris il était devenu dur. Même qu’il savait soulever la table ». « Je le comprends, gamin. Ah, le Lido de Paris. Moi, c’est dans la cuisine que j’y pense. Chaque fois que, pour cuire, j’utilise Fama poêle ».

18/04/2008

Cherche l'urinoir à filles

« Dis, papa, Cédric m’a dit que les filles ça ne pisse pas comme nous dans l’évier ». « Heuuu. Ah bon ». « C’est vrai, papa ? ». « Les raviolis, tu les préfères nature avec la sauce tomate de la boîte ou avec du fromage rapé ? ». « Les deux, papa, sauce tomate et du fromage qui fait des fils. C’est idiot, hein, les filles, papa ? ». « Heuuu. Gamin, j’ai entendu dire à la radio ce matin qu’après dissipation des brûmes matinales le ciel sera couvert avec de belles éclaircies ». « Je m’en fiche. Comment elles font pour pisser, alors ? ». « Il y aura toutefois un risque d’averses sur la moitié sud du pays ». « Je m’en fiche, je resterai à l’intérieur. Papa, reprenons depuis le début. Cédric m’a dit que les filles ça ne pisse pas comme nous dans l’évier, ça pisse où, alors ? ». « Gamin, pour les deux prochains jours : même type de temps. Et maintenant, à tâââble ». « Mais les raviolis ne sont pas encore chauds, papa ». « Tu crois peut-être que les navetteurs arrivent sur le quai quand le train arrive ? Non, gamin, les navetteurs, c’est comme les convoyeurs, ils attendent le train. A tâââble ». « Je suis à table, papa, j’attends le train. Et ça fait comment les filles, papa ? ». « Gamin, tu es un gamin bien élevé. Chez les gens bien élevés, on ne parle pas à table. Sauf pour s’excuser si on pète ou si on rote. Tu dois péter ? Non. Tu dois roter ? Non. Donc tu te tais. Il faut que j’arrive à ouvrir cette saloperie de putain de vacherie de boîte de raviolis à la con ».

22/12/2007

Cherche le petit jésus

« Papa, ça veut dire quoi mettre le petit jésus dans la crèche ? ». « Heuuu, ah bon, pourquoi dis-tu ça ? ». « Le papa de Cédric a dit que tu irais mieux dans ta tête si tu mettais ton petit jésus dans la crèche ». « Quel petit jésus ? ». « Celui de la crèche ». « Ah ! Mettre mon petit jésus entre un âne et une vache. Dis, gamin, il veut faire une partouze le bonhomme. Mais où va-t-on si des parents d’élèves se mettent à déconner ». « En fait, papa, le papa de Cédric a dit que tu devrais faire une crèche pour te distraire ». « J’irai lui dire deux mots, au papa de Cédric. Je n’ai pas tout compris ».