30/10/2009

Le deuxième indice

Si vous n'avez pas osé répondre hier par peur du ridicule de votre réponse, essayez aujourd'hui. Voici le deuxième indice, l'indice principal. Chaque année sur les plages sablonneuses, pour débarasser les parents de leurs bambins, il y a des concours de château-fort. C'est con, parce que, sauf si la mère est célibataire, c'est le père qui s'y colle. Lui, qui était heureux de prendre des vacances pour faire une pause dans le jardin, se retrouve avec une autre pelle en train de creuser le sable mou pour arriver à la couche de sable dur. Quand il y arrive, parce qu'à la mer il y a la pelle du large mais aussi la pelle du bar, pendant que sa tendre et chère suce un eskimo glacé comme lui ne l'a jamais été, il est distrait par une plus jeune et mieux roulée que sa chère et tendre qui a subi une maternité et, hop, le sable atterri dans la tronche du bambin. Drame. Le petit, de peur, a chié dans son froc estampillé pampers pendant que sa mère continue à sucer. Que va faire le papa ? A sa place je donnerais de grands coups de pied dans le château-fort en criant merde, merde, merde parce que mon pied a fait la rencontre d'un morceau de coquillage pointu et que ça pique. Un bambin qui chiale parce qu'il ne voit plus rien, un père qui sautille en criant ouille ouille ouille et une mère qui suce, quelles belles vacances. Ceci n'était pas un un indice. Le deuxième indice est la photo.

040 (3)

13/01/2009

Cherche à vendre une guirlande

J’avais, et j’ai encore mais je cherche à la vendre, une guirlande de noël qui va, qui ne va plus, qui va à nouveau, qui s’éteint, qui se rallume sans qu’on le lui demande, et puis hop, c’est le noir, elle fonctionne à nouveau, paf c’est le noir absolu, elle revit et tout s’éclaire, hop elle a disparu. Impossible de résoudre un sudoku dans ces conditions alternatives. Le sudoku c’était mon menu de réveillon, avec un paquet de chips nature et un paquet de chips paprika, des olives à l’ail et un paquet de cure-dents pour piquer dans les olives. J’essayais de profiter des moments de noir pour manger mais je piquais dans les chips au lieu de piquer dans les olives. Et, j’en suis témoin, un chip ça vit. Quand on le pique avec un cure-dent il explose. Nuit dramatique vu que je réveillonnais dans le lit avec le carnet de sudoku, les olives et les chips. Je ne souhaite à personne de dormir dans un lit recouvert de chips piqués au vif. S’il y avait eu du soleil j’aurais pu m’imaginer être sur la plage, piqué aux fesses par des coquillages. Mais pas fin décembre, voyons. Plutôt que d’enguirlander ma guirlande électrique, je la vends. Telle qu’elle est, elle va, elle va pas, elle va, elle va pas. Faire offre.  

04/04/2007

Recherches difficiles de Biglodion (2)

Recherches difficiles (2)

100.000 visites, 100.000 mercis. Pour fêter ça, je vous livre quelques paquets d’annonces déjà publiées et regroupées par thèmes : le gamin, maman, les rencontres, le supermarché, etc. C’est un peu mon « biesse tof » personnel. N’hésitez pas à me faire connaître le vôtre. Bon amusement. Amitiés.

 

Cherche un remplaçant cinq à dix minutes

J’ai trouvé un petit boulot pas trop fatiguant, sauf pour les bras. Je fais épouvantail au milieu du champ d’un fermier. Je peux bouger. Je dois même bouger, m’a-t-il dit, et faire clap-clap avec les mains et wouahwouah, coincoin, panpan, tacatacatac, vas-t’en sale bèbète avec la bouche. Mon problème c’est que j’ai souvent pipi et que le petit bois le plus proche est à trois minutes. Quand je reviens, le champ est un véritable fast food plein d’oiseaux. Si ça continue le fermier va me virer. Je cherche un remplaçant intérimaire, fort dans les bras, pour quelques fois quelques minutes.

 

Cherche à éliminer de méchantes odeurs

Ca y est, le gamin est revenu. Sa mère me l’a expédié en camionnette taxi. Avec son linge sale, ses devoirs de vacances pas faits et vingt-trois sacs de coquillages. Il veut les trier chez moi. « Parce qu’il y en a encore des vivants et que chez toi, papa, il n’y a pas de chien ». Quoi, des vivants ! Des moules, oui, surtout avec des frites, mais pas des petits crabes qui grimpent partout. La baignoire est remplie. Et l’évier. Et le lavabo. Et les toilettes. Plus mes trois casseroles. J’ai du mettre du sel, pour « respecter leur culture » qu’il disait. Faut pas le lui dire mais j’ai aussi mis du poivre et des cubes de bouillon de poule, on ne sait jamais, c’est peut-être mangeable. Le gamin veut faire un World Sea Live Machin pour ses copains. Au cinquième étage ! Pourquoi pas des requins, tant qu’il y est. Mais ça pue, ce truc, il doit y avoir des morts. Si j’avais su, j’aurais pris un bain avant qu’il ne rentre. Je cherche un déodorant surpuissant spécial mer du nord.

 

Cherche un réparateur multifonctions

Le gamin est revenu de la mer avec 23 sacs de coquillages et de crabes vivants. Je les ai parqués où j’ai pu : baignoire, évier, casseroles. J’ai cauchemardé toute la nuit, je voyais des crabes partout. Et lui, le gamin, c’est nouveau, il parlait en dormant « Pipi, pipi ». Et qui a fait pipi au lit. Non, non, pas lui. J’ai rêvé d’avoir été secouru de la noyade par un hélicoptère. Au matin, j’ai pris ma décision : « Gamin, voici une liste de courses, vas faire vroum vroum avec le caddy au supermarché ». Ouf, enfin seul. J’ai pris mon courage à deux mains et un marteau dans l’autre et j’ai éliminé les crabes. L’évier est méconnaissable, il y a six trous dans la baignoire, les casseroles sont bombées et ont transformé la plaque vitrocéramique en puzzle géant. Je cherche un spécialiste casserole, évier, baignoire et puzzle.

 

29/08/2006

Cherche un réparateur multifonctions

Le gamin est revenu de la mer avec 23 sacs de coquillages et de crabes vivants. Je les ai parqués où j'ai pu : baignoire, évier, casseroles. J'ai cauchemardé toute la nuit, je voyais des crabes partout. Et lui, le gamin, c'est nouveau, il parlait en dormant "Pipi, pipi". Et qui a fait pipi au lit. Non, non, pas lui. J'ai révé d'avoir été secouru de la noyade par un hélicoptère. Au matin, j'ai pris ma décision : "Gamin, voici une liste de courses, vas faire vroum vroum avec le caddy au supermarché". Ouf, enfin seul. J'ai pris mon courage à deux mains et un marteau dans l'autre et j'ai éliminé les crabes. L'évier est méconnaissable, il y a six trous dans la baignoire, les casseroles sont bombées et ont transformé la plaque vitrocéramique en puzzle géant. Je cherche un spécialiste casserole, évier, baignoire et puzzle.

28/08/2006

Cherche à éliminer de méchantes odeurs

Ca y est, le gamin est revenu. Sa mère me l'a expédié en camionnette-taxi. Avec son linge sale, ses devoirs de vacances pas faits et vingt-trois sacs de coquillages. Il veut les trier chez moi. "Parce qu'il y en a encore des vivants et que chez toi, papa, il n'y a pas de chien". Quoi, des vivants ! Des moules, oui, surtout avec des frites, mais pas des petits crabes qui grimpent partout. La baignoire est remplie. Et l'évier. Et le lavabo. Et les toilettes. Plus mes trois casseroles. J'ai du mettre du sel, pour "respecter leur culture" qu'il disait. Faut pas le lui dire mais j'ai aussi mis du poivre et des cubes de bouillon de poule, on ne sait jamais, c'est peut-être mangeable. Le gamin veut faire un World Sea Live Machin pour ses copains. Au cinquième étage ! Pourquoi pas des requins, tant qu'il y est. Mais ça pue, ce truc, il doit y avoir des morts. Si j'avais su, j'aurais pris un bain avant qu'il ne rentre. Je cherche un déodorant surpuissant spécial mer du nord.