24/04/2009

Cherche la forme pour Maurice

Si, par hasard, vous passez par Lourdes pour aller au boulot, allez faire brûler un cierge pour le rétablissement de Maurice ( http://bonnieandclyde.skynetblogs.be , Titine et Chacha. Maurice c’est Chacha avec Titine mais, chez moi au cinquième, Maurice est dans un bocal, pas de formol mais d’eau fraîche parce que c’est le poisson rouge du gamin. Je ne vais pas à Lourdes avec lui parce que j’ai peur de casser le bocal dans les virages. Pourtant ça m’intéresserait de faire la multiplication des petits pains avec Maurice. Des montagnes de fish-sticks dans des hamburgers sauce tartare. Mais comment multiplier la sauce ? Et les frites ? Des fish-sticks sauce tartare sans les frites c’est comme des frites sans les doigts. Ou des doigts sans les gants, en hiver, quand il gèle. Je me demande comment c’est manger des fish-sticks sauce tartare avec des frites avec ses doigts avec des gants, quand il gèle, en hiver. Et avec une écharpe ! Et avec un bonnet passe-montagne ! En dessous d’un casque à visière ! Il faut que j’arrête parce que c’est celui qui en parle le plus qui en mange le moins. Alors, le temps d’enlever mon casque à visière, mon bonnet passe-montagne, mon écharpe, mes gants et les frites seront froides.

18/12/2008

Cherche à sortir couvert

Ils sont fous à la télé. Ils disent de sortir couvert pour les fêtes de fin d’année. Avec un gant en caoutchouc à un doigt ! Mais moi, monsieur, j’ai besoin de deux paires de chaussettes, d’un caleçon molletonné, d’une chemisette thermoélectrique à longues manches, d’un pull tricoté par trois suisses, d’un cache-col en laine de polyester à ne pas laver au dessus de 30 degrés parce qu’il paraît que plus chaud ça fond, d’un bonnet noir tricoté par maman et tellement vieux que je dois mettre des boules d’ouate de démaquillage pour boucher les trous de mites et d’une éfarpe que ve met devant ma bouffe. F’est fà, être couvert, monfieur.

17/02/2007

Biglodion : un an d'annonces (13)

Un an de petites annonces, ça se fête. Voici une des premières annonces, pour vous :

 

Déplacement inexpliqué de trous.

 

« Ce matin, j'enfile mes chaussettes et, paf, un gros trou au pied droit. Or, hier, j'en suis certain, j'avais un gros trou au pied gauche. J'ai peur. Bon sang, comment, la nuit, un trou a-t-il pu passé d'une chaussette à l'autre ? Je vais devoir dormir avec les chaussettes. Non, s'il vous plait, pas les chaussettes. J'ai déjà trop chaud avec l'écharpe et le passe-montagne. En plus, je suis chaud des pieds, ben oui, comme d'autres sont chauds d'ailleurs. Mais ce déplacement de trou pendant mon sommeil me fait peur. Je cherche un ouvrage sur les phénomènes paranormaux, plus spécialement sur les déplacements nocturnes de trous. »