05/08/2010

Le linge de Robert

J’avais promis à Robert, hospitalisé, de l’installer dans sa chambre et de ranger son linge. Lui, il jouait comme un gamin avec les commandes de son lit. Hopla, une partie de jambes en l’air. Hopla, vol à l’horizontale. Hopla, montée en altitude. Hopla, trou d’air. Il n’y a que le looping qu’il n’a pas su faire. « Robert, arrête de faire le con, l’infirmière pourrait entrer ». « Et alors. En pédiatrie les enfants ont des cubes pour jouer. Ici c’est l’avion. C’est compris dans le prix du séjour, je ne vais pas m’en priver ». « Robert, tu comptes rester longtemps ici ? ». « Le temps d’une session d’examens. Pourquoi ? ». « Robert, tu as pris des slips pour deux mois ». « Ecoute, je sais que je vais me faire chier ici alors j’ai pris mes précautions ». « Heuuu ».

06/10/2009

Cherche une autre histoire

Quand le gamin était petit il adorait que je lui raconte le soir l'histoire de St Nicolas qui avait recollé les morceaux d'un enfant découpé par un méchant boucher. Puis il a trouvé l’histoire trop courte. A tel point que j'ai du remplacer l'enfant par les sept nains pour faire durer l'histoire. Après ce furent les quarante voleurs d'Ali Baba que St Nicolas devait recoller, un par un, sans se tromper dans les morceaux. Si l’avais le malheur de remettre trois jambes à l’un de voleurs je devais recommencer l’histoire depuis le début. J'ai du arrêter l'histoire quand le gamin m'a dit qu'en fait le méchant boucher avait exterminé l'armée chinoise. Je cherche une autre histoire, plus courte. Si possible une histoire qui endort rapidement. D’avance merci.

31/07/2009

Récit d'un ketchup 5

Je me prépare intellectuellement, piscologiquement et mentalement à mon séjour hors de mon cinquième étage en relisant les recommandations préalables à l’hospitalisation. « Ne pas confier à un enfant de moins de 3 ans, de petites pièces pouvant se détacher ». Comment ? Je vais perdre quelles petites pièces, moi ? Ils vont faire les poches  de mes vêtements pendant que je dors ? « Assurez-vous de la présence constante d’un adulte ». Pas de problème je serai là, endormi certes mais le cerveau pétillant. « Veillez à respecter la polarité des piles ». Heuuuu, je me tâte. Je ne trouve pas de pile, aurais-je perdu la face ? « En cas de problème majeur, retournez le tout dans son emballage ». Et bien ça alors, c’est la première fois que je lis qu’il faut se faire hospitaliser en amenant son cercueil.

 

04/06/2009

Cherche une autre histoire

Quand le gamin était petit il adorait l'histoire de St Nicolas qui avait recollé les morceaux d'un enfant découpé par un méchant boucher. A tel point que j'ai du remplacer l'enfant par les sept nains pour faire durer l'histoire. Après ce furent les quarante voleurs d'Ali Baba que St Nicolas devait recoller. J'ai du arrêter l'histoire quand le gamin m'a dit qu'en fait le boucher avait exterminé l'armée chinoise. Je cherche une autre histoire, plus courte.

04/02/2009

Cherche à comprendre la mamy du gamin

« Papa, Mamy a dit à maman qu’elle voulait se faire incinérer, comme les bronzes ». « Ta mamy, incinérer ! Je rigole, c’est une dure à cuire. Au prix actuel du combustible, l’héritage va y passer ». « Papa, Mamy a dit aussi qu’elle voulait qu’on disperse ses cendres ». « C’est bien ta mamy, ça. Continuer à polluer après sa mort. Elle a de la suite dans les idées ». « Papa, Mamy a aussi dit qu’il fallait disperser ses cendres sur le parking de Aldi ». « M’en fiche, gamin, je n’y vais jamais. Pour une idée de vieille folle, c’est bien une idée de vielle folle. Elle n’a pas changé ». « Papa, Mamy a dit que, si elle est dispersée sur le parking de Aldi, ses enfants viendront lui rendre visite une fois par semaine ». « Gamin, elle est moins folle que je ne le pense, ta mamy ».

19/01/2009

Cherche à sortir

« Houhou, madame, houhou, monsieur ». … … … « Houhou, je vous entends, m’entendez-vous ? ». … … … « Houhou, houhou, bande d’ingrats, vous pourriez répondre, non ». … … … « Ici, Robinson Crusoé. Je suis sur le radeau de la méduse au milieu de la marée humaine. A l’aide ». … … … « Je vais compter jusque trois et, à trois, je lance un S.O.S. en jetant mes godasses par-dessus bord, compris ? Et ce sont des lourdes, hein, des chaussures d’hiver  ». … … … « Houhou, houhou, j’ai des bonbons. Des bonbons à la fraise. Qui veut un bonbon à la fraise ? ». « Maman, maman, j’ai entendu Père Noël qui donne des bonbons, ça venait de là ». « Viens, on sort d’ici, ma chérie ». « Restez, j’ai deux bonbons ». « N’insistez pas, monsieur, ça ne fait pas d’attirer des enfants dans une cabine d’essayage ». « Madame, il y a erreur, j’ai laissé tomber mon pantalon et quelqu’un l’a pris par en dessous de la cloison ». « Vous n’avez qu’à sortir en mettant celui que essayez ». « Pas possible, madame, j’ai flaché sur le décor du bermuda, des cocotiers, mais j’ai oublié de regarder la taille. C’est du garçonnet. Quand vous me verrez vous comprendrez ». « Mais je ne compte pas vous voir, monsieur. Que voulez-vous au juste ? ». « Les tissus d’ameublement sont à moins soixante-quinze pourcent, j’en voudrais six mètres cinquante pour me draper dedans ». « C’est bon pour une fois. Quelle couleur ? ». « Je m’en fiche, du moments qu’il n’est pas imprimé avec des cocotiers, ce n’est pas la saison ».

07/12/2008

Cherche ce que fait St Nicolas

« Papa, pourquoi Saint Nicolas ne travaille que quelques jours par an ? Le reste de l’année il pourrait aider les mamans à torcher les culs des plus petits, tenir la main des enfants quand ils traversent sur un passage pour piétons, aider les papas à manœuvrer avec leurs caddys remplis de casiers de bière pour ne pas tout renverser dans un virage comme toi la semaine dernière ». « Mais, gamin, pourquoi cette question ? ». « Je dois faire une rédaction sur ce que fait Saint Nicolas durant l’année ». « Et dire qu’on paye des institutrices pour avoir de telles idées ! ». « Tu dis quoi, papa ? ». « Je dis que, si tu ne parles pas du caddy, tes idées sont excellentes, géniales ». « C’est pour ça que je suis ton gamin, hein, papa ». « Heuuu ».

07:15 Écrit par Fanny dans petites annonces | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : gamin, papa, cul, enfant, biere, redaction, caddy |  Facebook |

30/10/2008

Cherche la mort avec des frites

C’est la Toussaint. Des fleurs partout. Aux caisses des supermarchés, dans les pépinières, au marché, chez les libraires, le long des routes avec les mêmes jeunes enfants refroidis qu’à l’époque des fraises ou du muguet. C’est mortel toutes ces fleurs, identiques à part la couleur. Chrysanthèmes, bruyères et, nouveauté, le chou chinois. Le chou chinois envahit nos cimetières. Deux euros quarante-neuf et hop, la corvée cimetière est terminée. « Maman sera contente, tu ne trouves pas ». « Du moment qu’elle ferme sa gueule, c’est bien ». « Que dis-tu mon amour ? ». Et si on fêtait nos chers défunts avec des frites, hein ? Une baraque à frites devant chaque entrée de cimetière. Musique : accordéon musette, pour rendre hommage à nos chers disparus. Dans la joie, dans la dignité, pas dans le commerce.

28/10/2008

Chzeche un grand cimetière

Je cherche un grand cimetière avec des noms sur les rayons, un peu comme chez Carrefour. On aurait les allées ‘Se sont éteints comme des bougies’, ‘Belles-mamans au départ attendu’, ‘Victimes du gaz’ et autre ‘Tontons, tantines et vieux brol’. En fait je cherche les tombes de la rubrique ‘Jeunes papas sans enfant’. En clair pour les mal-comprenant : je cherche là où de jeunes dames seules viennent déposer des fleurs parce qu’il faut bien se montrer devant l’ancienne belle-famille. Je cherche un hypercimetière.