02/12/2009

Cherche mon bonzaï

Non, ne croyez pas que mon bonzaï  a atterri cinq étages plus bas à cause du grand vent d'automne, non. Non, je l'avais rentré. Comme on dit en Belgique : Je l'avais rentré à l'intérieur. Et à Bruxelles : Je l'avais rentré à l'intérieur pour qu'il ne soit plus dehors. Mais je pense que j'ai perdu mon bonzaï. C'est le gamin qui a donné l'alerte " Papa, regarde, le bonzaï. Il n'a plus de feuille. On dirait un porte-manteaux pour schtroumpfs ". " Gamin, regarde-moi dans les yeux.Paaarfait. Une seule question, une seule réponse. Gamin, tu n'as que deux possibiltés de réponse : Oui ou Non ". " Oui, J'ean-Pierre, c'est ma dernière réponse ". " Gamin, fini de faire l'imbécile, on n'est pas à la télé, ici ". " Papa, peux-tu me rapeller la question à propos du bonzaï sans feuille ? ". " Gamin, as-tu, oui ou non, laissé la porte de la cage de Kiki et Pipette, les hamsters, ouverte ? ". " Oui, papa ". " Je m'en doutais ".

08/12/2008

Cherche le prix de la créativité

Un pote à moi a expliqué sur son blog comment fabriquer des boules de noël très décoratives avec des boules en polystyrène, des feuilles de laurier et des aiguilles. Je me suis dit que, s’il pouvait le faire, je pourrai le faire. Le dire, c’est facile, mais le faire, ça pique. Surtout quand on n’est pas couturier de naissance et qu’on ne sait pas qu’il y a deux bouts différents à une aiguille. Je me suis piqué tous les doigts. Devinez avec quoi je tape une lettre à la fois sur le clavier, les mains en l’air comme un bandit qu’on vient d’arrêter. J’attends que ça sèche parce que, n’ayant pas de boules de polymachinchose, j’ai essayé avec des œufs. J’en ai perdu douze. Ah, ce cri : sploutch. Douze fois. J’ai mal au nez. Parce que c’est avec mon nez que je tape les lettres une à une sur le clavier, bande de vicieux. Quand mes doigts furent secs, en chaussettes parce que mes pantoufles sont restées collées dans le blanc d’œuf qui jonchait le sol, je me suis rendu au supermarché, bêtement, par habitude. C’est là que l’idée a germé : les choux de Bruxelles, des boules de noël toutes prêtes, y a plus qu’à les pendre, sans feuille de laurier, sans aiguille. Au grand prix de la créativité des blogs de noël, votez pour les choux de Bruxelles sur le sapin. D’avance merci.