14/08/2010

Robert Royco

« Salut, Royco ». « Ou tu (vous) es (êtes)  trompé de chambre coyote (monsieur) ou vous êtes un délégué médical qui croit avoir affaire au chef de service pour lui présenter la dernière innovation en matière de fil à couper le beurre ». « Robert, c’est moi, voyons. Carpe et dis hem. Je sais que tu ne peux ingurgiter que du liquide alors je t’appelle Royco parce que Royco minute soupe ». « Crouton ». « Quoi, Robert. Pourquoi crouton ? ». « Parce qu’il il a des morceaux de carton dans les soupes en sachet ». « Robert, tu n’as qu’à sucer la poudre et jeter les petits cubes comme nous faisions quand nous étions jeunes avec les noyaux de cerises. Tu te rappelles ? ». « Ah, di dju, oui je me rappelle. Nous visions la fenêtre de la vieille Eugénie. A chaque fois elle sortait et disait : Qui c’est ? ». « Vise ton voisin de chambre avec les croutons, Robert, il va croire que ce sont des moustiques et tu vas te marrer quand  il appellera les infirmières ».  

24/05/2010

Cherche à comprendre le progrès

(Ceci est la suite d’hier) « Alors, gamin, tu réponds au téléphone, oui ou non ? ». « Oui, papa. Mais ça fait tûûût tûûût tûûût, papa. Non seulement il n’y a pas de fil à ton téléphone mais, en plus, il n’y a personne au bout du fil qui n’existe pas. Tu y comprends quelque chose, papa ? ». « Pas vraiment, gamin. Ah, quelle époque ! Même les téléphones s’enfilent ! ». « Et les souris aussi, papa ». « Oui, mais ça je peux comprendre, gamin ». « Tu sais, papa, on n’arrête pas le progrès ». « A propos, gamin, tu ne devineras jamais ce que j’ai vu en démonstration récemment. J’ai vu un fer à repasser à vapeur en fonctionnement, tu sais, ceux avec de l’eau. J’ai regardé partout : il n’y avait aucun tuyau qui reliait le fer à un robinet ». « C’est parce qu’il y a un réservoir, papa ». «  Ah bon ! Tu es sûr ? Heuuu ».

23/05/2010

Cherche le bout du fil

« Gamin ». « Oui, papa ». « Téléphone ». « A qui, papa ? ». « Gamin, le téléphone a sonné. Il y a quelqu’un pour toi au bout du fil ». « Quel fil, papa ? Il n’y a pas de fil à ton téléphone ». « Heuuu. C’est une expression, gamin, elle date de l’époque d’après le téléphone sans fil avec des signaux de fumée ». « Pourquoi, papa ? ». « On a inventé le téléphone à fil pour pouvoir téléphoner la nuit ». « Papa, ici, c’est idiot d’avoir quelqu’un au bout d’un fil qui n’existe pas ». « Je t’ai dit que c’est une expression, gamin. Et ton grand-père maternel, alors, hein, qui dit qu’il a une dent contre moi. Demande-lui, combien il lui en reste, de dents, de vraies, à lui. Zéro, un gros zéro. Comme lui ».

12/02/2009

Cherche à avoir la paix demain

Demain c’est vendredi 13. Tant pis pour l’énigme du jour mais je serai occupé toute la journée à me préparer un vendredi 13 tranquille. Je vais scier tous les pieds des échelles que je rencontre afin de m’éviter de passer en dessous demain. J’ai un rayon d’action d’un mètre cinquante plus trois mètres plus cinquante mètres avec ma tronçonneuse électrique à fil, rayon d’action duquel il faut soustraire la hauteur de quatre étages plus le rebord du balcon du cinquième plus la distance séparant le bord du balcon à la prise du four à micro-ondes. Je cherche des allonges électriques supplémentaires ainsi qu’un four à micro-ondes à prêter pour la journée. D’avance merci.

21/01/2009

Cherche à vendre lampadaire original

Il vous suffira d’une foreuse et d’une très longue mèche pour percer le trou destiné à y faire passer le fil électrique, d’une scie à bois pour adapter la hauteur à votre intérieur, de mettre une ampoule dans le support à ampoule électrique que vous mettrez obligatoirement au sommet et de mettre la fiche dans la prise électrique et vous disposerez d’un lampadaire original en bois massif. En sapin. Celui que je ne suis pas arrivé à vendre hier. J’ajoute que la fonction porte-manteaux est incluse dans le prix. Optez pour un porte-manteaux branché. Faire offre. Livraison à domicile, à mon domicile au cinquième, en face de l’ascenseur. Sonnez longtemps si c’est l’heure de la sieste.

09/11/2008

Tûûût 28 Cherche à mieux entendre

« Allo ? ». « Allo ». « Allo, je ne vous entend pas très bien ». « Moi non plus, monsieur, on dirait que vous parlez dans un mouchoir ». « Heuuu, non, non. Avez-vous un annuaire téléphonique, vous savez, c’est le gros bouquin où il y a les noms des abonnés ». « Dites, ça va, oui ? Je sais très bien ce que c’est. Que voulez-vous faire ? ». « Allez le chercher ». « Un instant, je le cherche, vous savez, ici, c’est ma femme qui range tout alors je ne retrouve plus rien ». « Oulala, j’ai entendu un bruit de casse chez vous ». « Aïe, aïe, aïe, c’est un vase, je vais encore me faire enguirlander quand elle rentrera. C’est à cause du fil, je dépose le cornet ». « Alors, ça y est ». « Voilà, voilà, je l’ai. Je fais quoi, maintenant ? ». « Mettez le par terre et montez dessus ». « C’est stupide ». « Mais non, mais non. Vous êtes monté dessus ? ». « Oui. Je fais quoi, maintenant ? ». « Maintenant vous pouvez parler plus haut ». « Petit con. Un vase pour ça. Elle ne me croira jamais. Espèce d’enfoiré ». « Dites, vous êtes toujours debout sur l’annuaire ? ». « Oui. Pourquoi ? ». « Parce que, maintenant, je vous entend très bien ». Tûûût, tûûût, tûûût.

03/08/2008

Cherche à vendre un plafond

Hello, ce sont les vacances d’été. J’ai pris mes quartiers d’hiver à la cave. Je la vide. Mais je me cogne. Je me cogne au plafond de la cave. Je vais en mettre un autre, plus haut. Mais avant, il faut que le plafond actuel disparaisse. Je le vends. Etat quasi neuf. Ne convient pas pour un fond de piscine parce qu’au milieu il y a un trou avec un petit bout de tuyau en plastique, un fil qui passe dans le trou et, au bout du fil, une ampoule électrique. Faire offre.