11/10/2008

Cherche à passer la nuit

« Que faites-vous, monsieur, le Salon est fermé ». « Je sais ». « Vous devez sortir, monsieur ». « Je sais ». « Où habitez-vous ? ». « Je ne sais plus ». « Que s’est-t-il passé, monsieur ? ». « Voyez-vous, monsieur, il y a de bons flamands, des philosophes, qui disent : Wijn op bier, plezier ; bier op wijn, venijn. Je vous explique ». « Ce n’est pas nécessaire, j’ai tout compris ». « Monsieur, vous n’êtes pas seul sur terre. Je traduis pour les autres. Français, françaises, je vous ai compris. Mais pas vous. Du vin après de la bière, c’est du plaisir ; de la bière après du vin, c’est du venin ». « Et vous avez fait quoi, vous, monsieur ? ». « Les deux. Plus de la soupe et du salami. Je sens que ça tourne. Pourriez-vous diriger votre lampe de poche ailleurs que dans ma tronche. Merci ». « A qui puis-je téléphoner pour qu’on vienne vous chercher ». « A Kiki ». « A qui ? ». « A Kiki, quoi ». « C’est une dame, Kiki ? ». « Non, c’est le hamster du gamin. Je suis sûr qu’il ne viendra pas ». « Je comprends, il n’a pas son permis ». « Mais, pour la roulette il n’en faut pas ». « Soyons sérieux, monsieur. Vous ne pouvez pas rester ici et je dois continuer ma tournée ». « Ah, si c’est votre tournée, je vous suis. Pour moi c’est une brune d’abbaye ». « Voyons, monsieur, avez-vous vu dans quel état vous errez ». « Dans quelle étagère ! Non mais, je suis sur un matelas à eau, ça fait bizarre un matelas au salon de l’alimentation ». « C’est également le salon du confort, monsieur ». « Ah, du confort ! Alors laissez-moi dormir. Vous avez terminé votre tournée à quelle heure ?». « A l’ouverture du salon, monsieur ». « Très bien, très très bien. Venez me réveiller juste avant. Je sortirai pour vous faire plaisir. Et j’entrerai à nouveau salon que je m’en fiche, j’ai plein d’entrées gratuites ».

14/04/2008

Cherche le bon langage

« Papa, j’ai un devoir sur les animaux. Tu m’aides ? ». « Avec plaisir, gamin. Je vais partager ma culture avec toi. Et, retiens bien ceci, la culture, c’est comme la confiture, moins on en a et plus on l’étale. « Papa, mon devoir c’est sur le cri des animaux. J’ai déjà coincoin le canard ». « Bien, gamin. Bon, heuuu, voyons, ah oui. Ecrit : il y a deux sortes de stalag, comme chez nous les flamands et les wallons. D’un côté de la frontière linguistique, les stalags titent et, de l’autre, les stalags mitent. Mais ce sont tous des stalags, simplement il y en a qui pendouillent et d’autres qui sont en érection ». « C’est trop long à écrire, papa. Tu n’as pas un autre exemple de cri d’animal ? ». « Les fourmis, gamin ». « Elles font quoi, les fourmis, papa ? ». « Les fourmis cro-ondent, gamin ».

30/03/2008

Cherche la bonne sole

« Gamin, tu as vu des soles, toi ? ». Là, papa ». « Jamais je ne mettrai ces saloperies à mes pieds ». « Mais c’est pour cuire, papa, avec un peu de beurre, et du citron, et du persil ». « Gamin, je ne suis pas aveugle, hein, j’entends bien, c’est écrit tong sur l’écriteau qui traverse les tongs. En plus, c’est dégueulasse de piquer dans les tongs. Tu imagines : un plat de préservatifs troués par un écriteau où il est inscrit capotes ». « Papa, enfin, en flamand sole se dit tong. On est en Flandres ici. Tu dois le dire à tes amis français, suisses, canadiens et wallons unilingues ». « Ah bon, tu suis des cours de néerlandais, toi. Tu connais Lille Rijsel, Mons Bergen et Tournai Doornik, toi ? J’oubliais Moussecroune pour Rafaël ». « Papa, tu achètes des soles ? ». « Tu as vu les yeux, gamin. C’est horrible ». « Papa, la dame va couper la tête, pas de problème ». « Mais, c’est un crime contre l’humanité, ça. Pourquoi pas la queue, tant qu’on y est, hein ». « La queue aussi, papa ». « Gamin, on est à la mer, d’accord, on n’est pas figurants dans un film d’horreur ». « Papa, achète des soles, je te les cuisinerai comme Mamy le fait si tu achètes un citron ». « Ne parle pas de malheur, gamin, les femmes à barbe ce n’est pas mon style ». « Je te les cuisinerai comme je sais faire, papa ». « Madame, deux tongs, s’il vous plait. Pas de panique, je ne m’enfuis pas. Je vais simplement faire pipi contre la palissade A vendre Vendu de l’immeuble d’à côté et je reviens quand vous aurez fini de transformer les deux anomalies maritimes en fish-sticks ».