21/10/2009

Cherche pourquoi

" Papa, c'est beau ". " J'ai fait ça pour toi, gamin "." Mais ça t'a pris plus d'une année pour découper tous les fantômes, papa ". " " Oh oui, j'ai commencé bien avant ta naissance, gamin. Un jour je me suis dit qu'un jour j'aurais un gamin et que, comme tous les gamins fils de débiles, il fêtera Halloween. Alors j'ai piquété, pas découpé,piqueté, parce que j'avais le temps. Faire un gamin, ça prend le temps d'une éjaculation précoce et puis il faut attendre neuf mois, puis six mois sans dormir, puis des années avant qu'il ne découvre Halloween. Gamin, je te raconte des couillonades, j'ai acheté la guirlande, pour un euro et quelques cents ". " Papa, c'est génial cette guirlande ". " Oui, gamin, et c'est pas cher ". " Tu vois, papa, c'est le geste qui compte, pas le pognon ". " Hé oui, gamin. Moi, le geste, ça a été une éjaculation précoce ". " Papa, peut-être que toi aussi, tu es une jenculation machin chose ". " Oui, gamin, je me rappelle, il y a longtemps, être parti en promenade une soirée d'été dans les foins avec papa et être revenu dans le ventre de maman ". ". Elle est belle, la guirlande, papa. Il faut inviter mon copain Cédric pour qu'il la voit ". " S'il vient avec sa maman, bien sûr, gamin ". 

084

31/08/2009

Cherche encore le lapin

Les 26 et 27 août j'ai fait connaissance avec un jeune lapin. Par malheur et par réaction tardive de l'excès de lentilles ingurgitées au repas de la veille au soir (mais c'est tellement bon avec un gigot d'agneau), un pet m'échappa. Je veux rester modeste mais je pense qu'on l'aurait entendu même durant l'explosion d'un pétard de feu d'artifice. Pis qu'un crissement de pneus de camion. D'ailleurs des traces de freinage étaient visibles, j'ai du changer de slip. Plus de petit lapin. Je le comprends, moi-même j'ai eu peur. Ah, si j'avais pu l'enregistrer, ce pet personnel et historique, je l'aurais diffusé sur mon répondeur téléphonique. J'ai chanté une chanson de Chantal Goya pour qu'il revienne mais ce fut peine perdue. Je l'ai cherché les 28, 29 et 30 août. J'ai même fouillé une meule de foin et je me suis fait piquer huit fois par sept aiguilles. Car j'en ai trouvé sept mails il y en a une qui m'a échappé en voulant la ramasser. C''est fou ce que les choses m'échappent en ce moment, je suis un véritable pot d'échappement. Il faut absolument que j'apprenne à imiter le bruit de la carotte. Un, pour attrpper des lapins. Deux, pour converser avec l'âne de Saint Nicolas. J'ai quand même eu l'occasion de rencontrer les parents du petit lapin (ou les grands-parents car ils me semblent vieux et il paraît que les lapins se reproduisent vite). Je vous en livre une photo.

071

14/10/2008

Cherche un lit à bière

Le salon de l’alimentation de Bruxelles, c’est aussi le salon du confort. J’ai repéré le stand des lits à eau. Muni de mon entrée gratuite, j’y suis parvenu et j’attends la fermeture. Je veux tester. Pas deux minutes, une nuit. J’ai tout prévu : le pyjama, le crayon, la gomme, le carnet de sudoku et le canif. Le canif, c’est en cas d’urgence, comme on dirait la poire pour la soif, le sourire de la crémière ou le mec plus ultra. C’est moi, le mec plus ultra. Je pense à tout. Couché dans les foins avec le soleil pour témoin, je fume. Dans les foins, si ça crame, il suffit de courir. Mais au lit, hein, quand on sent que les roubignoles se ratatinent sous la chaleur, hein, un coup de canif dans le matelas à eau et hop, la fontaine de Trévy, les chutes de Montmorency, le manneken-pis un soir d’abondance. Pas besoin d’extincteur. Les roubignoles respirent. Je trouve ça con, un lit à eau. Je cherche un lit à bière. D’abbaye de préférence.

20/12/2006

Cherche un livre sexuel

« Papa, t’as appris où à faire l’amour ? ». « Sur le tas, gamin, sur le tas. Allez, mange ta purée ». « La grosse du troisième étage ? ». « Quelle grosse ? Allez, mange ta purée, tu vois bien que j’ai des ennuis avec la cuisson de la chipolata ». « J’ai fini ma purée, papa, dis, c’était un gros tas ? ». « Deux cents grammes mais cette saloperie de saloperie de saloperie ne veut pas se dérouler ». « C’était qui, le tas, papa ? ». « Mais quel tas, gamin ? ». « Ben, le tas sur lequel t’as appris à faire l’amour ». « Heuuu, que je … , quoi, faire l’amour, mais qui te parle de ça ? ». « T’as dit que t’avais appris sur le tas, c’était qui, papa ? ». « Heuuu, je voulais dire sur le tas de foin. Allez, mange ta chipolata ». Je cherche un livre avec des images qui expliquerait les positions au gamin. Donnez-moi vite les références, je veux le lire avant.