06/06/2010

Les suites du retard d'hier

« Papa, Cédric sait que sa maman a du retard mais ne sait pas pourquoi et voudrait que tu m’expliques pour que je le lui dise ». « Gamin, une chose à la fois, procédons par étape ». « Oui, papa. Avec toi je me crois être au tour de France. Vas-y, papa, pédale dans ton encyclopédie qu’on avance un peu ». « Gamin, quand vas-tu la prochaine fois chez Cédric ? ». « Bientôt ». « Gamin, chez Cédric, es-tu obligé de rester dans sa chambre pour jouer ou peux-tu vaquer dans la maison ? ». « Je suppose que je vaque puisque je ne dois pas rester dans sa chambre ». « Bien. On avance. Joue à cache-cache avec Cédric ». « Chouette, j’adore. J’ai compris, papa. Je me cache. Cédric ne me trouve pas. Ses parents non plus. Quand ça devient panique à bord je dis que je dirai où je suis contre paiement d’une rançon et que la rançon c’est expliquer à Cédric le retard de sa maman ». « Non, gamin. Tu en profites pour tout explorer, sauf le frigo, et tu repères la manne à linge ». « Pourquoi, papa ? ». « Parce que c’est souvent au repassage que les femmes ont du retard ».

22/05/2010

Cherche à maigrir

« Papa, le papa de Cédric est gros et pas toi, pourquoi ? ». « Heuuu. C’est une très bonne question, gamin ». « Alors, papa, pourquoi le papa de Cédric est plus gros que toi ? ». « En fait, heuuu, gamin, comment dire, quand un papa célibataire, le soir, va voir ce qu’il y a dans le frigo et n’y trouve rien d’intéressant, il retourne au lit. Et quand un papa marié va voir dans le lit, n’y trouve rien d’intéressant, il va voir dans le frigo et il grossit ». « Papa, tu préfères avoir un frigo plutôt qu’une femme, si j’ai bien compris ». « Heuuu. Disons que pour garder une silhouette svelte comme la mienne, rien de tel qu’un frigo vide ».

07:30 Écrit par Fanny dans petites annonces | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : lit, frigo, femme, papa, gamin, cedric, gros, heuuu |  Facebook |

15/05/2010

Cherche la souris fantôme

« Papa ». « Oui, gamin ». « C’est bizarre, papa. Hier j’avais un trou à une de mes chaussettes. Pendant la nuit le trou a changé de côté ». « Je sais, gamin, ça fait partie des phénomènes naturels inexpliqués, catégorie vie quotidienne ». « Ce serait une souris fantôme, papa ? ». « Ah oui ! Comme celle qui vit dans le frigo et qui fait disparaître des tranches de jambon. C’est cela, oui, c’est cela ». « Tu crois que c’est la même, papa ? ». « Il y en a peut-être plusieurs, gamin. Une spécialisée dans le déplacement nocturne des trous de chaussette et une autre dans la disparition des tranches de jambon ». « Il y en a d’autres, papa ? ». « Ecoute, gamin. Pas plus tard que la semaine dernière j’arrive au bureau. Devine ce que je fais ». « Tu dis bonjour à tout le monde, papa ». « Gamin, la toute première chose que je fais, c’est pipi. C’est une réaction due à une combinaison. Les petits cafés du petit déjeuner et la durée du trajet pour aller au bureau. Devine ce qui m’arrive ». « J’sais pas, papa ». « J’arrive dans les toilettes homme, devant un urinoir. Debout. Fixe. Puis repos. Déposer mallette. Ouvrir braguette pantalon. Chercher l’engin. Surprise. Pas d’accès via le slip ! Obligé baisser pantalon. Fouilles. Une souris fantôme avait mis la braguette à l’arrière de mon slip. Je te fais grâce de la suite parce que trois collègues sont entrés dans les toilettes à ce moment là ».

27/08/2009

Cherche à attraper un lapin

 Un lapin, c'est bon. Surtout avec des pruneaux d'Agen. Un lapin de Garenne avec des pruneaux d'Agen. Et des oignons de Mulhouse. Et de la moutarde de Dijon. Et du sporting d'Anderlecht. Et du basilic de Koekelberg. Mais, comment attraper un lapin ? On m'a dit : lapin, ça linge. Je n'y connais rien en lingerie, je n'ai que des slips, taille M comme Mâle. Les S me serrent à la taille, je dois en mettre deux, un à chaque jambe, ce qui n'est pas économique pour les lessives. Avec les XXL, je pourrais faire un parachute. Donc j'ai des slips M. Mais où donc est le lapin dans cette histoire de slips ? Je ne me vois dire à une rencontre, blonde avec du monde au balcon : "Je vais te montrer ma queue de lapin". Une trompe d'éléphant, oui, mais pas une queue de lapin. Je n'ai pas de trompe d'éléphant. Ni une queue de lapin. Mais j'ai vu un lapin. Dans des bruyères chez un voisin. J'ai les oignons de Mulhouse, la moutarde de Dijon, du basilic de chez Carrefour et un autocollant du sporting d'Anderlecht sur le frigo. Aidez-moi à l'attraper. D'avance merci.

072

15/08/2009

Cherche la faim du gamin

 " Gamin ". " Oui, papa ". " Tu n'as pas bien mangé ce midi chez Cédric ? ". " Ce n'était pas bon, papa ". " C'était quoi ? ". " Je ne sais pas, papa. C'étaient des restes d'un peu tout parce que la maman de Cédric devait vider le frigo parce qu'ils partent en week-end prolongé ". " Et le poulet, tu l'as trouvé comment ? ". " Il n'y avait pas de poulet, papa ". " Peut-être qu'il n'y en avait pas chez Cédric mais ici, il y en avais un. Entier ". " Ah bon ! Où ça, papa ". " Gamin, soit tu es rentré dans l'appartement avec un chat, soit tu t'es farci les deux cuisses du poulet. Parce qu'un chat qui sait ouvrir une porte de frigo, je n'ai jamais vu ". " Mais, papa, comment sais-tu que j'ai mangé un tout petit bout de poulet alors que tu n'as pas regardé dans le frigo ". " Gamin, je t'ai déjà dit que mon petit doigt me dit tout. Il m'a dit que tu as mangé un demi poulet et il m'a dit aussi que tu as oublié de remettre ce qui reste du poulet dans le frigo ". " C'est pour ma croissance, papa, je dois compenser l'énergie que je perds en jouant ". " Et tu as joué à quoi chez Cédric ? ". " Avec sa game boy, papa ". " Effectivement, gamin, ça demande beaucoup d'énergie. Surtout dans les doigts. Dis, gamin, tu aurais pu me laisser une cuisse, quand même. Tu sais très bien que c'est ce que je préfère dans le poulet ". " Et c'est ce que tu regardes le plus chez les femmes quand on va à la mer, hein, papa ". " Mais enfin, gamin, comment oses-tu dire ça ? ". " Le papa de Cédric dit qu'il n'y aurait pas de papa en été sur les plages s'il n'y avait pas de belles paires de cuisses à regarder ". " Tu me sembles bien jeune pour apprendre la philosopie, gamin. A propos, au-dessus des cuisses il y a le cul. Et il y a l'expression 'Et mon cul, c'est du poulet ?' Tout ça pour te dire que tu vas commencer par ranger le poulet dans le frigo tout de suite ". " Oui, papa ".

001

26/07/2009

Cherche un anti-mouche

« Papa, il y a au moins 20 mouches sur le fromage, c’est normal ? ». « Oui, gamin, c’est normal. Les mouches sont comme qui dirait des sans papiers qui s’installent n’importe où et qui se croient tout permis ». « Papa, donne-leur un rouleau de papier essuie-tout pour les sans papiers et pour qu’on puisse manger le fromage ». « Bonne idée, gamin. Mais j’ai une autre idée : je vais ranger le fromage dans le frigo, j’ai l’impression que si je range le fromage dans le frigo les mouches iront sur les coquilles de moules de la semaine dernière qui traînent sur le plan de travail et, comme personne d’entre nous deux n’ira lécher les coquilles de moules puisqu’elles sont vides, nous aurons un aquarium à mouches dans la cuisine ». « Papa, tu es génial, j’adore voir des mouches qui copulent ». « Des mouches qui quoi, gamin ? ». « Qui copulent, papa ». « C’est quoi ça, gamin ? ». « C’est comme tu as fait avec maman pour me faire, papa ». « Ah bon ! Heuuu ».

17/05/2009

Cherche à passer un bon dimanche

« Papa, c’est dimanche. Je peux aller sur le balcon jouer au golf miniature que les cloches m’ont apporté à Pâques ? ». « Gamin, je te répondrai quand tu auras rangé l’aspirateur et son tuyau ». « Pourquoi, papa ? Tu veux inviter ma madame de l’école ? ». « Gamin, tu lis dans les pensées, maintenant ? Si oui, dis-moi ce que tu vois dans mes yeux ». « Je vois la grosse paire de lolos de madame ». « Gamin, tu te trompes, c’est sur le frigo que j’ai mis des tas de nénettes aux gros nénés. Même que, lorsque j’ouvre le frigo, je ne sais plus ce que j’allais y chercher ». « Papa, tu devras t’en séparer si ma madame vient ». « Pourquoi viendrait-elle, ton institutrice, gamin ? ». « Elle nous a dit qu’il faut aider les pauvres d’esprit, les esseulés et les grabataires et que, avec ton bras dans le plâtre, tu étais un bon exemple parce que tu fais partie des trois catégories ». « Heuuu. Elle compte venir quand, ta madame, gamin ? ». « Je ne sais pas, papa, mais elle a dit que le vrai don c’est quand l’autre ne s’y attend pas ». « Gamin, range l’aspirateur, descend les assiettes et les casseroles qui sont dans l’évier à la cave, tire la chasse dans les toilettes et utilise ce que tu appelles le changement de vitesse pour brosser la cuvette, ramasse le paquet de pâtes qui s’est ouvert quand je l’ai sorti de l’armoire, fais un tas avec toutes les factures et mets le tout sous mon oreiller, change l’eau de Maurice le poisson rouge et la litière des hamsters, mets du savon de vaisselle dans les soucoupes des plantes pour parfumer l’appartement au citron. Pendant ce temps-là je vais me raser, m’extraire de mon pyjama pour enfiler une tenue décente et me mettre du spray à la lavande sous les aisselles. Gamin, si ta madame débarque à l’improviste dans son rôle de bonne sœur, il faut que tu sois digne de ton papa. Compris. Exécution ».

10/03/2009

Cherche mon premier cri

Bonjour, maman. Quelle bonne idée de m’avoir fait lancer mon premier cri un dix mars dans une belle maison en pierre, au premier étage, le long d’une jolie rivière. Déjà tu me disais que j’irais loin dans la vie, comme papa, et que je devais m’élever dans la société. J’ai retenu la leçon, maman. J’habite non pas au premier mais au cinquième étage et j’ai l’impression que les pensées que je te destine arrivent plus vite à toi. Je profite de ce jour béni pour enfin te l’avouer : quelques années plus tard c’est moi qui avais peint les œufs en vert dans le frigo, te faisant croire que des grenouilles géantes avaient envahi le quartier. Impossible de te les renvoyer. Quand j’essaye ils retombent. Je suis soulagé : faute avouée est à moitié pardonnée. Pourquoi n’es-tu pas sur facebook ? Il n’y a pas ça là-haut ? Enfin, il me reste la pensée. Je pense à toi, maman. Gros bisous à papa.

25/12/2008

Cherche Noël

« Papa, houhou, papa, il est midi, jésus est né ». « Oufti ». « Papa, papa, père Noël a passé des capsules de bière dans mes chaussures, c’est normal ? ». « Oufti ». « Papa, papa, je sais que père Noël est passé, la porte du frigo est restée grande ouverte ». « Oufti ». « Papa, papa, le foie gras pour le nouvel-an a disparu ». « Oufti, quel salaud le père Noël ». « Papa, papa, monsieur Gonzales dit que t’as dégueulé plein son balcon ». « A cause du vent, gamin, à cause du vent ». « Papa, dis-moi, c’était quoi Noël, avant ? ». « Demande à ta mère, gamin, et laisse-moi dormir ».

21/10/2008

Cherche échange autocollants Panini (2)

Comme promis hier, voici la liste des autocollants qui manquent au gamin : de 1 à 16, 18, 19, 20, 21, 22, 23, 25, 26, 29, 30, 31, 32 et la suite. Le 32 vous étonne puisque, hier, je l’ai proposé en échange. C’est parce que le gamin l’a collé sur la porte du frigo. Je ne vois pas comment je pourrais coller une porte de frigo de 52 centimètres x 94 centimètres dans un album de 30 sur 21. Grosse récompense à qui retrouvera le chat des Gonzales.

20/10/2008

Cherche échange autocollants Panini (1)

J’échange des autocollants Panini, numéros 17, 24 (deux fois), 27 (légèrement déchiré à cause de Kiki, le hamster du gamin,  28 (il manque les bords, on dirait un timbre-poste), 32 (mais il faut également prendre la porte du frigo parce que je n’arrive pas à le décoller. J’ai vu aussi que le gamin en avait collé un sur le chat des Gonzales du troisième mais je n‘arrive pas à lire le numéro. Cette sale bête veut me griffer. Pour ne pas faire long, je dirai demain ce qu'il manque au gamin pour pouvoir comprendre l'histoire.

03/02/2008

Cherche à prendre la porte

« Allo, Gérard ». « Oui ». « Peux-tu venir m’aider, je dois descendre la porte du frigo ». « Tu as bu hier soir ? ». « Heuuu, oui, pourquoi ? ». « Alors répètes-moi lentement ce que tu viens de dire ». « Gérard, peux-tu m’aider à descendre la porte du frigo du cinquième étage. Si c’est non, c’est non, hein ». « Dis-moi d’abord pourquoi ». « J’avais acheté quarante timbres de Noël pour mes vœux. Tu sais, les timbres autocollants avec un sapin. Tu m’écoutes, Gérard ? ». « Continue, tu m’intéresses ». « J’ai oublié d’envoyer mes vœux ». « Effectivement je n’ai rien reçu de ta part. Nous ne sommes pas brouillés, si je comprends bien. C’est un oubli. Merci d’avoir téléphoné. Mieux vaut tard que jamais, comme on dit aux chemins de fer ». « Attends, Gérard, je n’ai pas fini. Le gamin a trouvé les timbres et les a collé sur la porte du frigo ». « Ah, ah, ah. C’est Noël tous les jours, alors, chez toi ». « Ben, heuuu, oui. Et je me dis qu’à Pâques ça fera mauvais genre ». « Tu vas faire quoi, alors ? ». « J’ai téléphoné à la firme du frigo. Ils veulent bien échanger la porte si je leur envoie la mienne ». « Et tu vas l’emballer dans quoi ? ». « Enfin, Gérard, grand sot. Si je l’emballe je vais devoir remettre d’autres timbres sur l’emballage. Il y a déjà assez de timbres dessus ».

10/10/2006

Cherche une porte de frigo

Maman a acheté des tas de magnets. Ce sont des plaquettes aimantées avec des personnages de bande dessinée. "Et ça sert à quoi, maman ?". "C'est pour des oeuvres, idiot, et c'est pour décorer le frigo". "Ah, mais ça doit être beau, ça !". "Non, ça ne tient pas". "Ca ne tient pas ?". "Tu n'as qu'à venir me voir plus souvent, idiot, et tu saurais que la porte de mon frigo est en bois, comme la cuisine équipée". "Heuuu, t'inquiètes pas, je solutionne". Je cherche une porte de frigo, rien que la porte, en métal, pour que maman puisse y mettre ses magnets.

23/07/2006

Vacances à la mère - 1 -

Et paf, les vacances sont finies. Maman est repartie. Elle a téléphoné au fils d'une de ses amies pour la reconduire en voiture. Je voulais la ramener dans le caddy que j'ai chipé au supermarché mais elle n'a pas voulu : "ah, non, tu vas pousser très vite et ma jupe va s'envoler, ah non". Tant mieux car si, sur la route, le caddy est très maniable, dans l'herbe ou le gravier, il faut le tirer ! Tirer le caddy, mais aussi maman, ses deux valises, sa machine à coudre et le reste de salade qu'elle veut reprendre pour manger demain car elle dit que je vais la laisser moisir dans le frigo, que ce n'est pas bien parce que j'ai besoin de vitamines naturelles et pas en gellule et que ce n'est pas pour des prunes qu'elle a nettoyé le frigo. L'important : elle est partie. Je vais pouvoir me partager entre ma résidence secondaire, la cave, très fraîche en cette période de canicule, et l'appartement du cinquième pour prendre des douches quand je veux, na. Les détails de mes vacances à la mère suivront les jours prochains.

20:28 Écrit par Fanny | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : caddy, maman, frigo, canicule, vacances, cave |  Facebook |

11/07/2006

Cherche àvoàus dire bojour

Se matin je m'é lever, j'a fé pipi, j'a dessendue àla cuissine, ouver frigo, vide, ronger les oncles, panser à moi, i a du solleil, va fer chau, j'é un essamen de pasage en ortografre, pa prti en vaquance a causse des con de profe, pa possibe de travaler fé trod chau, men fou de ches men fou, sui puni, jesé pa qoui dire, ces con l 'ortografre, on se conpren non, il m'on dis aroser les plante, men fou, kel craive, vé devoir allé chéz carfour acheté du macarioni pour diné, fé tro chau, je fré pa mes devoir, i son parti san moi, crot, je fé lagreffe des devoir de vacence, lavie est bel, je vou dis bojour.

01:07 Écrit par Fanny | Lien permanent | Commentaires (16) | Tags : amour, sexe, ecole, vacances, frigo |  Facebook |