23/05/2010

Cherche le bout du fil

« Gamin ». « Oui, papa ». « Téléphone ». « A qui, papa ? ». « Gamin, le téléphone a sonné. Il y a quelqu’un pour toi au bout du fil ». « Quel fil, papa ? Il n’y a pas de fil à ton téléphone ». « Heuuu. C’est une expression, gamin, elle date de l’époque d’après le téléphone sans fil avec des signaux de fumée ». « Pourquoi, papa ? ». « On a inventé le téléphone à fil pour pouvoir téléphoner la nuit ». « Papa, ici, c’est idiot d’avoir quelqu’un au bout d’un fil qui n’existe pas ». « Je t’ai dit que c’est une expression, gamin. Et ton grand-père maternel, alors, hein, qui dit qu’il a une dent contre moi. Demande-lui, combien il lui en reste, de dents, de vraies, à lui. Zéro, un gros zéro. Comme lui ».

25/05/2007

Cherche un bonzaï

« Papa, tu dois planter un arbre ». « Mmmm ». « Papa ». « Mmmm. Gamin, tu vois bien je dors ». « Ben non, tu ne ronfles pas ». « Qu’y a-t-il, gamin ? ». « Tu dois planter un arbre, papa, madame l’a dit ». « C’est idiot, gamin, on n’a pas de chien et les hamsters font pipi dans leur litière ». « C’est pour sauver la planète ». « Hé, gamin, on n’habite pas sur toute la planète, on habite au cinquième étage. En plus, on a déjà un bonzaï ». « C’est pas un arbre, ça, papa ». « Comment ! Mais si. C’est un arbre du futur. Quand nous serons trop nombreux sur la planète, les hommes deviendront de plus en plus petits pour avoir assez d’espace. Les nains de jardin seront grands comme la statue de la liberté et on construira le métro dans les galeries de souris ». « T’es sûr, papa ? ». « Pas tout à fait. Mais je sais que si tout le monde plante un arbre, chaque année, il n’y aura plus de terrain de football, plus de prairie, plus de vache, et il y aura devant chaque maison des murs de bois à brûler qu’on ne pourra pas utiliser parce que la fumée ça pollue ». « Papa, plante un bonzaï ».