24/02/2011

La souris

« Papa, j’en ai une. Devine ». « Heuuu. Tu as dit une, donc c’est féminin. Jusque là j’ai bon. Voyons, voyons. Tu as, tu as, une punition à l’école ? ». « Hé, hé, non non, papounet » « Si je te dis que tu as une petite amie, est-ce que tu rougis ? ». « Non, papa, je suis le digne fils de mon père, j’en ai des dizaines ». « Heuuu, pourquoi dis-tu ça, gamin ? ». « Ben, papa, tu m’as déjà raconté que, lorsque tu étais jeune, je veux dire moins vieux, tu partageais un cornet de frites avec Marie-Thérèse, tu te promenais avec Raymonde, tu te secouais sur le siège arrière d’une 2 chevaux qui faisait ressort mieux que le fauteuil de ton pépé, tu jouais à qui se touchera le popotin avec Olga, mais j’arrête parce que j’ai entendu du bruit et je pense que la connasse de voisine palier est derrière la porte et que cette salope va encore laisser des traces de sa cire d’oreille sur la garniture de la serrure. Papa, voyons, nous sommes jeudi et j’aimerais te poser la question du jour ». « Vas-y, gamin, je suis toutou oui ». « Papa. Quel est le biscuit préféré des souris ? ». « Heuuu. Gamin, tu m’aurais demandé l’appareil électroménager préféré des souris je t’aurais répondu l’ordinateur. Mais le biscuit ! ». « Je file à l’école, papa. A demain pour la réponse ».

07:30 Écrit par Fanny | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : énigme, souris, gamin |  Facebook |

12/11/2010

La suite du lapin

« Papa, as-tu trouvé le lapin idéal qui ne meurt pas et qui ne disparaît que s’il s’envole ? ». « J’en ai trouvé plusieurs, gamin, certains n’étaient pas assez longs ». « Assez longs ? ». « J’hésite à en prendre un avec de longs poils, ça doit tenir plus chaud l’hiver, gamin ». « Tu as peur qu’il mette des poils partout, papa ». « Non, gamin, les poils doivent tenir car ils disent qu’il est lavable en machine ». « Mais c’est interdit, ça, papa, tu vas avoir tous les tordus de la S.P.A. à tes trousses ». « Gamin, je vais encore perdre des lectrices à chacha et à chienchien avec tes conneries animalières ». Mais c’est toi qui ne veut pas de chat ni de chien dans l’appartement, papa ». « Gamin, je n’ai pas les moyens d’acheter une laisse longue de plus de cinq étages pour que le toutou ou le pâté de volaille aille faire sa crotte sur le trottoir ». « Papa, sérieusement, parce qu’il me semble que tu allonges la sauce. C’est quoi cette histoire de lapin à longs poils lavable en machine ? ». « Un boudin, gamin, un boudin avec des poils et une des oreilles façon lapin pour mettre en dessous de la porte-fenêtre du balcon parce que le froid pénètre quand il y a du vent ». « Papa, aujourd’hui c’est à moi de dire ‘ Heuuu ‘ ».

09/11/2010

Chanson

« Papa, chante-moi la chanson ‘ Ah, caleçon ‘ ». « Oula, gamin, je ne m’en rappelle plus ». « Si, hein, papa, c’est de Henri Comassiasse ». « Aaah oui, gamin, je m’en souviens. Trois, quatre. Ah caleçon jolie les fiiilles de mooon pays, laï laï laï laï lala, laï laï la¨la ». « Bof, il y a mieux, papa ». « Oui, mais je ne m’en souviens pas, gamin ». « Les p’tits trous, les p’tits trous, toujours les p’tits trous, de mémoire papa, avant qu’on ne te mette dans un grand trou ». Gamin, ce soir je t’invite à regarder la télé. Ils passent ‘ La guerre de boutons ‘ ». « Ah non, papa, je ne fais pas dans l’archéologie cinématographique. Tout est scratch maintenant : les chaussures à scratche, la veste à scratch, mon cartable à scratch ». « Gamin, tu oublies les chemises ». « Mais je n’ai pas de chemise, papa. Je subodore que tu n’as pas envie de me les fermer ». « Tu subodores, gamin ! Heuuu, ça veut dire quoi ? ». « Renifler en-dessous des aisselles, papa ». « Heuuu ».

18/09/2010

Le cramique

« Bonjour, madame ». « Bonjour, monsieur ». « Hier je suis venu acheter un, heuuu, une sorte de pain amélioré avec des raisins ». « Vous voulez dire un cramique, monsieur ». « « Oui. Parce que le gamin aime bien quand il y a des raisins dedans ». « Et alors, monsieur ». « Voila : aujourd’hui je voudrais acheter un vélo ». « Un vélo ! Pour faire quoi, monsieur ? ». « Pour aller d’un raisin à l’autre. Et toc ».

08:04 Écrit par Fanny | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : cramique, vélo, gamin |  Facebook |

29/08/2010

Robert mastique

Quand je rends visite à mon collègue Robert à l’hosto pour une affaire de polype qui l’empêche de manger, je pense à Kiki. Kiki, c’est le hamster du gamin. Je n’ose pas le dire à Robert car il a déjà vu Kiki. Quand le gamin donne une pistache ou une noix d’acajou à Kiki, ça dure, ça dure. Il grignote, il grignote. Robert, c’est la même chose mais avec un centimètre cube de pain de mie. La vision de Kiki m’obsède. Hier soir, allant voir Robert, j’ai fait une boulette. Toc toc. Robert était en train de terminer le premier quart de sa tartine de midi. « Salut, Kiki ». « Monsieur, la section Alzheimer est au troisième étage ». « Heuuu. A demain ? ». « Oui, à demain ».

05/08/2010

Le linge de Robert

J’avais promis à Robert, hospitalisé, de l’installer dans sa chambre et de ranger son linge. Lui, il jouait comme un gamin avec les commandes de son lit. Hopla, une partie de jambes en l’air. Hopla, vol à l’horizontale. Hopla, montée en altitude. Hopla, trou d’air. Il n’y a que le looping qu’il n’a pas su faire. « Robert, arrête de faire le con, l’infirmière pourrait entrer ». « Et alors. En pédiatrie les enfants ont des cubes pour jouer. Ici c’est l’avion. C’est compris dans le prix du séjour, je ne vais pas m’en priver ». « Robert, tu comptes rester longtemps ici ? ». « Le temps d’une session d’examens. Pourquoi ? ». « Robert, tu as pris des slips pour deux mois ». « Ecoute, je sais que je vais me faire chier ici alors j’ai pris mes précautions ». « Heuuu ».

20/07/2010

P Q

« Dis, papa ». « Quoi, gamin ? ». « Tu as le derrière qui a enflé ? ». « Pourquoi dis-tu ça, gamin ? ». « Le dernier papier cul que tu as acheté est maxi de chez maxi, en longueur comme en largeur ». « Je sais, gamin. Je me suis trompé. C’étaient les essuie-tout qui étaient en promotion, le sixième paquet de douze était gratuit ». « On va faire quoi avec tout ça, papa ? ». « Ciseaux, gamin, je n’ai pas de tronçonneuse ».

08:30 Écrit par Fanny | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : gamin, papier cul |  Facebook |

10/07/2010

Cherche d'où vient l'odeur

« Papa, ça pue dans la cuisine, ça sent les patates brûlées ». « Je sais, gamin, c’est l’eau des patates qui bout, qui déborde et qui se répand sur la cuisinière. La cuisinière chaude fait évaporer l’eau et brûle les bouts de patate qui se sont échappés lors de l’ébullition. C’est un phénomène naturel, gamin, comme le réchauffement climatique ». « Mais, papa, ça pue. Fais quelque chose ». « Ouvre la porte-fenêtre qui donne sur le balcon. Comme ça, gamin, si l’odeur de patates brûlées te dérange tu auras celle des gaz d’échappement. Tu y es habitué. Moi pas ». « C’est quoi tes odeurs préférées, papa ». « Heuuu, l’odeur du lait qui sort du pis de la vache, l’odeur de la lavande mais pas dans le savon ou le nettoyant pour la vaisselle, la vraie lavande qu’on trouve dans le parc communal. Mais, gamin, il faut bien choisir sa lavande. Celles du bord sentent le pipi de chien. Il faut marcher dans les parterres pour s’y vautrer à plat ventre et humer le Sud. Mais attention, gamin. Il ne faut pas bouger. Un jour, je m’étais allongé ventre contre terre dans le parterre de lavandes du parc, j’avais les jambes qui battaient de l’aile en l’air et je criais : ‘Ah, je jouis, je jouis, je jouis’ quand une patrouille de policiers qui surveillait les éventuels pédophiles à la sortie de l’école près du parc m’a pris en flagrant délit ». « Et alors, papa ? ». « Commissariat, gamin ». « Et alors, papa ? ». « Sauvé par une femme, gamin. La commissaire s’appelait Delphine et elle, elle a compris qu’un homme pouvait aimer les fleurs ». « Tu lui dis quoi, à cette madame Delphine, papa ». « Merci ».

03/07/2010

Le pied de porc facile (5)

« Gamin, gamin, j’ai enfin trouvé une recette de pieds de porc facile ». « Chouette, papa, parce que, depuis que tu les as achetés, les pieds de porc comment à courir tout seul ». « Ecoute ça, gamin, c’est pour six personnes : six pieds de porc, 300 grammes de viande de porc hachée, du sel, un œuf, de la cannelle et de la muscade, une crépine et un peu de mie de pain ». « Et c’est quoi une crépine, papa ? ». « Je suppose que c’est un sac, gamin, parce qu’ils disent qu’après avoir désossé le pied de porc et l’avoir coupé en deux parties il faut lui faire une farce avec le porc haché assez zoné et refermer le pied avec la crépine ». « Papa, tu te sens capable de faire de la chirurgie esthétique ? ». « Gamin, qui n’essaye rien n’a rien ». « Mais, papa, la recette est pour six personnes ». « Gamin, je n’ai que deux pieds, donc je vais diviser par trois ». « Papa, tu as dit qu’il fallait un œuf. Comment vas-tu le couper en trois ? ». « Gamin, tu as raison. Changement de programme : raviolis. Vas chercher l’ouvre-boite ».

30/06/2010

Le pied, ce n'est pas le pied (4)

« Papa, tu fais les pieds de porc ? ». « Gamin, écoute ça : il faut braiser et désosser les pieds de porc ». « C’est quoi, braiser, papa ? ». « C’est là que je coince, gamin. Je suppose qu’il n’y a pas une erreur d’impression mais je n’ai jamais braisé personne ». « Et désosser, c’est enlever les os, papa ? ». « Je suppose, gamin. Pourtant, quand j’achète du jambon à l’os il n’y a pas d’os dedans. Et le jambon c’est juste ce qu’il y a au dessus du pied de porc, que je sache ». « Parce que le jambon c’est du cochon, papa ? ». « Ben oui, gamin, c’est ce qu’il y a entre les pieds et les côtelettes. C’est pour ça que le jambon est cher : c’est parce que le cochon a des milliers de côtelettes mais il n’a que quatre pattes dont deux avec du jambon ». « Pourquoi, papa ? ». « Les cochons, c’est comme les grenouilles, gamin. Dans les grenouilles on ne mange que les pattes de derrière, celles qui servent à sauter. Celles de devant c’est pour lire le journal, se brosser les dents ou faire des pieds de nez ». « Et des pieds de nez, ça se mange, papa ? ». « Je n’en ai jamais vu au rayon des surgelés, gamin. ». « Papa, j’ai appris à l’école qu’on pouvait faire du vin en plantant des pieds de vigne. Si tu plantais les pieds de porc dans des pots que tu mettrais sur le balcon, on aura peut-être du jambon pour pas cher ». « Bonne idée, gamin. Vas fouiller dans la poubelle de la voisine de palier. Elle se fait souvent des moules mais elle ne mange pas la barquette. On va y planter les pieds de porc. Gamin, si tu trouves des pieds de vigne, ramènes-les, on fera du vin ». « Oui, papa ». (la suite vendredi)

29/06/2010

Le pied de porc (3)

« Papa, parle-moi du pied de porc ». « Gamin, c’est notre chance, pendant que tu étais à l’école je suis allé en acheter deux pour demain et deux côtelettes de porc pour aujourd’hui. Regarde ». « Berk, berk, berk, les pieds de porc ». « Ne t’en fais pas, gamin, les pieds de porc doivent mijoter, ce sera pour demain. Aujourd’hui c’est côtelette de porc et purée en poudre ». « C’est quoi, mijoter, papa ? ». « Je ne sais pas encore, gamin, je dois me renseigner sur l’ordinateur ». « Montre-moi les côtelettes, papa, que je comprenne ce qu’est un porc ». « Regarde, gamin, voici une côtelette. Voici l’autre. Si je les mets l’une à côté de l’autre dans ce sens ça ne marche pas mais, dans l’autre sens, tu vois bien que la tronçonneuse a débité la même bébête. Imagine des milliers et des milliers de côtelettes qui se suivent et tu as un porc. Mais, gamin, un porc n’est pas un ver de terre. Il a des pattes, deux devant et deux derrière. Et, au bout des pattes, qu’est-ce qu’il y a, gamin ? ». « Des pieds, papa ». « Oui, gamin, mais des pieds de quoi ? ». « Des pieds de côtelettes, papa ». « Fils de con, ce sont des pieds de porc ». « Et ça se mange ? ». « Demain, tu en auras à midi ». « Papa, tu aurais du acheter des pieds de mille-pattes, tu en aurais eu plus ». « Heuuu ».   

28/06/2010

Prendre son pied de porc (2)

« Papa, tu m’as promis de m’expliquer le pied de porc ». « Gamin, c’est simple. Porc égale cochon ». « Comme quand tu vas sur les sites cochons quand je dors, papa ? ». « Non, gamin. Tu as déjà mangé une côtelette, non ? ». « Des côtelettes d’agneau chez Mamy et Papy ». « Je m’en doutais, gamin, tes grands-parents maternels te font sucer des bouts d’os barbecutés en te disant que ça sent bon le romarin en poudre. C’est ça ? ». « Oui, papa, ça pue le méthanol et il n’y a à manger que des patates à peine cuites dans du papier aluminium qu’il faut éplucher soi-même ». « Gamin, et ta maman ne t’épluche pas les pommes de terre ? ». « Non, Mamy et Papy m’explique qu’elle a trouvé un type qui sait la faire sauter et que ça la change de toi ». « Ah bon ! ». « Oui, papa ». « Sauter ? ». « Oui, papa ». « Pourvu qu’en la faisant sauter ce type la mette sur hors-bite ». « Oui, papa. Dis, papa, c’est quoi le pied de porc ? ». « Demain, gamin. Je te le dirai demain. Aujourd’hui il faut que j’imagine la boustifaille que les vieux cons te font bouffer ». « Oui, papa ».

27/06/2010

La quinzaine du pied (1)

« Papa, Cédric et ses parents vont en vacances à Saint Jean Pied de Porc. C’est où ? ». « Gamin, merci de m’avoir posé la question. Contrairement à ce que beaucoup de gens croient, c’est dans le pays basque et pas en Normandie ». « Et pourquoi ils se trompent les gens, papa ? ». « Parce qu’ils croient que les vieux du coin se promènent avec une crêpe noire et plus que centenaire sur le crâne. La crêpe normande ça se bouffe, ça se mange, ça se déguste. Le truc noir c’est un béret ». « C’est quoi un béret, papa ? ». « C’est une crêpe noire et plus que centenaire que les basques mettent sur leur tête, gamin ». « Et pourquoi c’est Jean du pied de porc, papa ? ». « De port, gamin, avec un T. Avec un C c’est une autre histoire ».

23/06/2010

Cherche à ne pas être un numéro

« Papa ». « Oui, gamin ». « C’est quoi être un numéro ? ». « C’est quand on ne te connait plus, gamin, tellement il y a des gens. Alors on leur donne un numéro. Mon compte en banque c’est le 321-4444719-44 ». « Quat’ quat’ quat’ quat’ sept un œuf, c’est comique, papa ». « Oui mais, gamin, je ne rigole pas quand je dois épeler tout haut au guichet de la salle d’attente mon dossier médical qui commence par 7 1 Q ». « Pourquoi, papa, tu deviens une célébrité. Etre un cul n’est pas donné à tout le monde ». « 3aboqphié, c’est pour les factures de gaz, facile, heureusement je ne dois pas le crier ». « Papa, pour tout retenir, tu dois utiliser mémé comme technique ». « 7 1 K L H O O Q, c’est ma référence pour l’électricité ! Di dju, quelle bande de numéros ». « Papa, tu sais quoi ». « Non, gamin ». « On serait moins nombreux sur terre et il y aurait moins de numéros ». « Heuuu ».

22/06/2010

Cherche d'où je suis champion

«  Papa ». « Oui, gamin », dessine-moi un permazotoïde pour l’école. Je n’y arrive pas ». Facile, gamin, regarde : une grosse tête et une longue flagelle ». « C’est quoi une flagelle, papa. C’est la longue queue, gamin, parce que le spermatozoïde fait la course avec les autres dans un milieu aqueux ».  « A queue comme le piano de ton idole Johnny, papa, celui qui a les mains moites et les pieds poites ? ». « Gamin, il faut l’excuser, son spermatozoïde était belge ». « Mais le tien aussi, papa ». « Je sais, gamin, j’ai une grosse tête aussi ». « C’est quoi aqueux, papa ? « Aquatique si tu préfères, gamin. Le spermatozoïde qui gagne, et les perdants aussi, font la course en nageant dans un liquide, comme de l’eau. Nous sommes tous nés champions puisque nous avons commencé notre vie par être le gagnant de natation ». « Mais, papa, ta grosse tête je comprends mais pas champion de natation. A ton âge tu ne sais toujours pas nager ». « Heuuu ».

19/06/2010

Cherche les bonnes études pour le gamin

" Tu fais quoi, gamin ? ".'" J'étudie, papa ". " C'est bien, gamin. pour que tu aies des vitamines je vais ouvrir une boîte de soupe. A quoi la veux-tu, la soupe, gamin ? ". " Aux champignons, papa ". " Y a plus, gamin ". " Pas grave, papa. J'aime bien celle à la tomate quand tu me donnes toutes les boulettes ". " Y a plus, gamin ". " Alors la soupe blanche avec des asperges, du choux-fleur et des oignons ". " Y a plus, gamin ". " Papa, dis-moi ce qu'il reste, ça ira plus vite ". " Du chicken soup en sachet, gamin. Si tu veux j'ajouterai des lettres en pâte ". " D'accord, papa ". " Dis, gamin, tu étudies quoi ? ". " EDM, papa ". " C'est quoi ce truc, gamin ". " Etude du milieu, papa ". " Quoi, étude du milieu ! Mais c'est chaque année que tu étudies le milieu. Et la gauche, hein, et la droite, hein, ça existe, non. Et le nord, et le sud, hein ". " Papa, calme-toi. Dans une tartellette aux fraises c'est le milieu qui est le meilleur, non ". " Heuuu ".

13/06/2010

Cherche le 13 juin 2010

 

« Papa, tu sais qu’aujourd’hui c’est la fête des pères ». « Oui, gamin. D’ailleurs, pour l’apéritif, je me suis acheté un paquet de douze zakouskis surgelés faits comme à la maison ». « Mais tu n’en as jamais fait, papa ». « C’est ce qui est écrit sur la boîte, gamin ». « Papa, j’ai besoin d’un carton et de la colle forte ». « Ah bon ! ». « C’est pour finaliser l’esquisse de mon cadeau pour ta fête » ? « Finaliser l’esquisse ! Que veux-tu dire, gamin ? ». « Le 14 mai, dans la colonne Archives, tu n’avais pas l’air ravi de ma composition. Alors j’ai revu ma copie ? C’est pour mettre sur la porte des toilettes quand tu ne veux pas que je te dérange pendant que tu lis. Vas voir, c’est sur ton bureau ». « Oufti ! Tu n’aurais peut-être pas du mettre les petites crottes, on va nous prendre pour des lapins ". 

065

06/06/2010

Les suites du retard d'hier

« Papa, Cédric sait que sa maman a du retard mais ne sait pas pourquoi et voudrait que tu m’expliques pour que je le lui dise ». « Gamin, une chose à la fois, procédons par étape ». « Oui, papa. Avec toi je me crois être au tour de France. Vas-y, papa, pédale dans ton encyclopédie qu’on avance un peu ». « Gamin, quand vas-tu la prochaine fois chez Cédric ? ». « Bientôt ». « Gamin, chez Cédric, es-tu obligé de rester dans sa chambre pour jouer ou peux-tu vaquer dans la maison ? ». « Je suppose que je vaque puisque je ne dois pas rester dans sa chambre ». « Bien. On avance. Joue à cache-cache avec Cédric ». « Chouette, j’adore. J’ai compris, papa. Je me cache. Cédric ne me trouve pas. Ses parents non plus. Quand ça devient panique à bord je dis que je dirai où je suis contre paiement d’une rançon et que la rançon c’est expliquer à Cédric le retard de sa maman ». « Non, gamin. Tu en profites pour tout explorer, sauf le frigo, et tu repères la manne à linge ». « Pourquoi, papa ? ». « Parce que c’est souvent au repassage que les femmes ont du retard ».

05/06/2010

Cherche le pourquoi du retard

« Papa ». « Oui, gamin ». « Cédric a entendu sa maman dire à son papa qu’elle avait du retard et que c’est peut-être une bonne nouvelle mais que c’est trop tôt pour le dire à lui. Cédric n’ose pas demander et me demande de te demander ce que ça veut dire parce qu’il sait que tu connais plein de choses ». « D’abord, gamin, ça veut dire que Cédric ne me connais pas bien. Je suis peut-être une encyclopédie mais une à trois roues. Ou alors à deux roues mais avec des stabilisateurs ». « Papa, ça veut dire que tu pédales dans la semoule ? ». « Un peu, gamin ». « Dis-moi au moins quelque chose, papa ». « Gamin, moi, quand j’ai du retard, c’est que c’est raté et que je dois attendre le train suivant ».

01/06/2010

Cherche entre ver et verre

« Papa ». « Oui, gamin ». « Aujourd’hui le papa de Cédric a fait la leçon à Cédric ». « Ah bon, Cédric a été grondé par son papa ! ». « Non, papa, le papa de Cédric a vu que Cédric buvait du whisky en cachette ». « Ah, ça, ce n’est pas bien. Même pour les papas, en cachette ce n’est pas bien. Et alors, gamin, Cédric a reçu la grosse baffe ou le coup de pied au cul ? ». « Mais non, papa. Son papa lui a donné une leçon avec deux verres et deux vers ». « D’accord, gamin, j’ai compris, avec quatre verres, abrège ». « Deux verres pour boire et deux vers de terre ». « Fallait le dire tout de suite, gamin. Tu tiens dans la laine des lecteurs inutilement. Et moi aussi. Bon, ensuite ». « Dans un verre, celui dans lequel il avait versé de l’eau le papa de Cédric a mis un ver de terre et l’autre ver, ver de terre, papa, il l’a mis dans le verre où il avait mis du whisky ». «  Quel gâchis ! ». « Mais non, papa, c’est de la science, une leçon de sciences : le ver de terre est ressorti du verre d’eau et, pfouit, le ver de terre du whisky a été cuit ». « On dit qu’il a eu sa cuite, gamin. Et quelle leçon Cédric a tiré de cette torture animalière ? ». « Son papa lui a dit que lui, son papa, devait de temps en temps prendre un verre de whisky pour ne pas avoir de ver dans son ventre ». « Gamin, il y a des jours où j’apprécie la science ».

31/05/2010

Cherche la suite du bulletin

« Papa, tu as oublié de signer mon bulletin ». « Mais non, gamin. Hier j’ai tout lu et j’ai signé ». « Papa, il fallait signer en dessous de la page suivante sur laquelle il y a aussi une remarque, celle du directeur. J’ai essayé de marchander en disant que quand c’est signé c’est signé mais madame est devenue toute rouge de colère ». « Tu as bien fait, gamin, ces derniers temps je la trouve pâlotte. Montre-moi ça. Connaît un étrange décalage horaire comme si son horloge biologique interne était réglée sur l’hémisphère sud. Heuuu, ça veut dire quoi, gamin ». « Alors, papa, tu signes ? ». « Gamin, chaque fois que j’ai signé un bon de commande sans voir la marchandise j’ai été roulé ». « Alors, papa, tu signes ? ». « En fait, d’abord, je dis non puisque je sais que le bidule proposé ne me sera pas utile ». « Alors, papa, tu signes ? ». « C’est de la faute des vendeurs : ils insistent ». « Alors, papa, tu signes ? ». « A la cinquième fois je craque ». « Alors, papa, tu signes ? ». « Voila, gamin, c’et signé. A propos, ça voulait dire quoi la remarque ? ». « Que je dors en classe, papa ». « Heuuu ».

30/05/2010

Cherche le bulletin

« Gamin, n’est-ce pas le jour du bulletin intermédiaire ? ». « Oui, papa ». « Et que fait un gamin le jour où il a reçu son bulletin ? ». « Il dit qu’il l’a oublié à l’école, papa ». « Gamin, sans contrepet, si tu ne me montres pas ton bulletin j’entreprends des fouilles curieuses dans ton cartable ». « Et avec contrepet, papa ? ». « Des couilles furieuses, gamin ». « Ni l’un ni l’autre, papa. J’ai mon bulletin ». « Montre ». « Papa, tu me traduiras ce qui est écrit, j’ai lu mais je n’ai rien compris ». « Ne présente aucune appétence génétiquement manifeste pour le travail scolaire et se montre réfractaire à tout type de dépense d’énergie intellectuelle qui lui semble inutile. Gamin, je n’ai pas tout compris non plus, sauf ton côté génétique. Madame n’a pas fait de commentaires ? ». « Elle a simplement dit : Tout à fait son père ». « Mais c’est génial, ça, gamin. Félicitations ».

24/05/2010

Cherche à comprendre le progrès

(Ceci est la suite d’hier) « Alors, gamin, tu réponds au téléphone, oui ou non ? ». « Oui, papa. Mais ça fait tûûût tûûût tûûût, papa. Non seulement il n’y a pas de fil à ton téléphone mais, en plus, il n’y a personne au bout du fil qui n’existe pas. Tu y comprends quelque chose, papa ? ». « Pas vraiment, gamin. Ah, quelle époque ! Même les téléphones s’enfilent ! ». « Et les souris aussi, papa ». « Oui, mais ça je peux comprendre, gamin ». « Tu sais, papa, on n’arrête pas le progrès ». « A propos, gamin, tu ne devineras jamais ce que j’ai vu en démonstration récemment. J’ai vu un fer à repasser à vapeur en fonctionnement, tu sais, ceux avec de l’eau. J’ai regardé partout : il n’y avait aucun tuyau qui reliait le fer à un robinet ». « C’est parce qu’il y a un réservoir, papa ». «  Ah bon ! Tu es sûr ? Heuuu ».

23/05/2010

Cherche le bout du fil

« Gamin ». « Oui, papa ». « Téléphone ». « A qui, papa ? ». « Gamin, le téléphone a sonné. Il y a quelqu’un pour toi au bout du fil ». « Quel fil, papa ? Il n’y a pas de fil à ton téléphone ». « Heuuu. C’est une expression, gamin, elle date de l’époque d’après le téléphone sans fil avec des signaux de fumée ». « Pourquoi, papa ? ». « On a inventé le téléphone à fil pour pouvoir téléphoner la nuit ». « Papa, ici, c’est idiot d’avoir quelqu’un au bout d’un fil qui n’existe pas ». « Je t’ai dit que c’est une expression, gamin. Et ton grand-père maternel, alors, hein, qui dit qu’il a une dent contre moi. Demande-lui, combien il lui en reste, de dents, de vraies, à lui. Zéro, un gros zéro. Comme lui ».

22/05/2010

Cherche à maigrir

« Papa, le papa de Cédric est gros et pas toi, pourquoi ? ». « Heuuu. C’est une très bonne question, gamin ». « Alors, papa, pourquoi le papa de Cédric est plus gros que toi ? ». « En fait, heuuu, gamin, comment dire, quand un papa célibataire, le soir, va voir ce qu’il y a dans le frigo et n’y trouve rien d’intéressant, il retourne au lit. Et quand un papa marié va voir dans le lit, n’y trouve rien d’intéressant, il va voir dans le frigo et il grossit ». « Papa, tu préfères avoir un frigo plutôt qu’une femme, si j’ai bien compris ». « Heuuu. Disons que pour garder une silhouette svelte comme la mienne, rien de tel qu’un frigo vide ».

07:30 Écrit par Fanny dans petites annonces | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : lit, frigo, femme, papa, gamin, cedric, gros, heuuu |  Facebook |

17/05/2010

Cherche la satisfaction

« Papa ». « Oui, gamin ». « C’est quoi être insatisfait ? ». « Pour un homme ou pour une femme, gamin ? ». « Pourquoi, papa, il y a une différence ? ». « Heuuu. Non non, gamin. Quand on est insatisfait on est insatisfait ». « Alors c’est quoi, papa, être insatisfait ? ». « Gamin, rappelle-toi lorsque nous sommes allés au restaurant pour ton anniversaire manger des petits pains tout mous avec, à l’intérieur, de la sauce qui dégoulinait de tous les côtés chaque fois qu’on mordait dedans ». « Mmmmm, oui, papa. Vite mon prochain anniversaire ». « A la table à côté il y avait une espèce de sale petit morveux mal éduqué qui s’est mis à hurler quand il a vu que tu mangeais autre chose que lui ». « Je me rappelle, papa, tu étais prêt à aller le consoler mais tu ne l’as pas fait parce que tu as trouvé que sa maman était trop moche ». « Oui, gamin. Et bien, être insatisfait, c’est regarder dans l’assiette des autres même s’il n’y a pas d’assiette et qu’on doit manger avec ses doigts ». « C’est comme mes copains qui sont jaloux de l’auto d’un autre papa ? ». « Oui, gamin, tu as tout compris ». « Papa, tout à l’heure tu as demandé si c’était l’insatisfaction d’un homme ou d’une femme. C’est différent ? ». « Pas beaucoup, gamin. Chez les femmes ça se passe dans des restaurants où il y a couteau et fourchette, nappe en tissus, bougies allumées, musique d’ambiance et quand, une fois servies, elles voient arriver sur la table d’à côté ‘LE’ plat qu’elles ont oublié de lire sur la carte du restaurant. Elles piquent une crise d’insatisfaction ». « C’est compliqué les femmes, hein, papa ». « Heuuu ».

15/05/2010

Cherche la souris fantôme

« Papa ». « Oui, gamin ». « C’est bizarre, papa. Hier j’avais un trou à une de mes chaussettes. Pendant la nuit le trou a changé de côté ». « Je sais, gamin, ça fait partie des phénomènes naturels inexpliqués, catégorie vie quotidienne ». « Ce serait une souris fantôme, papa ? ». « Ah oui ! Comme celle qui vit dans le frigo et qui fait disparaître des tranches de jambon. C’est cela, oui, c’est cela ». « Tu crois que c’est la même, papa ? ». « Il y en a peut-être plusieurs, gamin. Une spécialisée dans le déplacement nocturne des trous de chaussette et une autre dans la disparition des tranches de jambon ». « Il y en a d’autres, papa ? ». « Ecoute, gamin. Pas plus tard que la semaine dernière j’arrive au bureau. Devine ce que je fais ». « Tu dis bonjour à tout le monde, papa ». « Gamin, la toute première chose que je fais, c’est pipi. C’est une réaction due à une combinaison. Les petits cafés du petit déjeuner et la durée du trajet pour aller au bureau. Devine ce qui m’arrive ». « J’sais pas, papa ». « J’arrive dans les toilettes homme, devant un urinoir. Debout. Fixe. Puis repos. Déposer mallette. Ouvrir braguette pantalon. Chercher l’engin. Surprise. Pas d’accès via le slip ! Obligé baisser pantalon. Fouilles. Une souris fantôme avait mis la braguette à l’arrière de mon slip. Je te fais grâce de la suite parce que trois collègues sont entrés dans les toilettes à ce moment là ».

13/04/2010

Cherche une autre piscine

"Oui, monsieur le directeur de la piscine, je m'en excuse, monsieur le directeur de la piscine. Mais, si je peux me permettre, monsieur le directeur de la piscine, il n'y a pas que mon gamin, tout le monde fait pipi dans la piscine, non ? ". "Oui, monsieur, mais votre gamin est le seul a le faire du haut du plongeoir ". " Heuuu ".

07:30 Écrit par Fanny dans petites annonces | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : piscine, gamin, heuuu |  Facebook |

04/04/2010

Cherche la surprise de Pâques

" Papa ". " Oui, gamin. Que se passe-t-il ? Tu as l'air triste ". " Ben oui, papa ". " Mais c'est Pâques, gamin, les alouettes sont de retour ". " Les hirondelles, papa ". " Quoi, gamin ? Les alouettes ne reviennent pas cette année ? ". " Papa, je m'attendais à recevoir des oeufs pour Pâques ". " Gamin, bien sûr, Pâques, les oeufs. Ton papa a pensé à tout. Ce midi il y aura une surprise. Pas que des oeufs, gamin, hé, hé. C'est une surprise. Il y aura aussi des champignons en lamelles, tous frais, j'ai acheté la boîte hier. Ce midi, gamin, la surprise que je te fais c'est une omelette géante aux oeufs et aux champignons en lamelles ".

 

 

01/04/2010

Le bon jour

" Gamin, c'est la tuile, le grille-pain ne fonctionne plus ". " Tu dois le brancher, papa ". " Gamin, au secours, je viens d'utiliser le sèche-cheveux et je suis tout blanc ! ". " C'est peut-être de la farine, papa ". " Ah bon ! Mais cet appartement est hanté ! Et mes ongles, ils sont peints au vernis à ongle rouge. Gamin, tu m'entends ? ". " Oui, papa. A mon avis une fée s'est penchée sur toi cette nuit pendant que tu dormais ". " Une fée, une fée. Et l'oeuf cassé planqué au fond de mon gant de toilette, c'est aussi une fée sans doute. Mais je deviens fou, gamin ". " Avoue que tu l'étais déjà un peu avant, hein, papa ". " Et quand j'utilise le savon liquide il ne mousse pas. On dirait de l'huile de tournesol ". " C'est peut-être pour huiler tes articulations, papa ". " Et cette pancarte sur la porte des toilettes hors d'usage ? Mais on dirait ton écriture, gamin. Avoue ". " Poisson d'avril, papa "." Et le grille-pain ? ". " Poisson d'avril, papa ". Et la farine dans le sèche-cheveux ? Et mes ongles vernis ? ". " Poisson d'avril, papa ". " Ah ça alors. Et dire que j'y ai cru à la fée ".