14/02/2010

Cherche la culotte de cheval (jour 2)

« Heuuu ». « Oui, monsieur ». « Heuuu, vous, vous êtes la, la réassortisseuse du rayon ? » ? « Oui, monsieur, la lingerie féminine c’est mon rayon ». « Ha. Je vais vous parlez tout bas parce que c’est très intime. Avez-vous une culotte de cheval ? ». « Goujat, voyeur, exhibitionniste, salaud. Oui, monsieur, j’ai une culotte de cheval, et même la peau d’orange, ça se voit, non, que j’ai un gros cul à cause du stockage d’eau et de graisse sous la peau de mes fesses. Pourquoi me posez-vous cette question dégueulasse ? ». « Heuuu, disons que je connais un gamin et je voudrais lui montrer une culotte de cheval ». « Pédophile, en plus. J’alerte la sécurité ». « Non, non, non, madame, je ne voulais pas rentrer dans votre corps, je veux dire dans votre corpulence. En fait, j’ai déjà vu des chienchiens ridicules avec une petite culotte de chien mais je n’y connais rien en chevaux ». « Dites, monsieur, on n’est pas à Vincennes, ici ». « Heuuu, qu’y a-t-il à Vincennes, madame ? ». « Un hippodrome ». « Ha ! Et, heuuu, c’est loin, Vincennes ? Parce que, voyez-vous, hier j’ai promis à quelqu’un de lui ramener une culotte de cheval ». « En tout cas, monsieur, vous n’aurez pas la mienne. Au revoir ». « Heuuu ».

06/02/2010

Cherche à lui dire zut

" Goujat ". Vlan. " Papa, c'est quoi ce bruit de porte qui claque ? ". " C'était ma réponse à la voisine de palier, gamin ". " Qu'a-t-elle dit, papa ? ". " Elle m'a traité de goujat, gamin. Et je n'aime pas qu'on me traite de noms que je ne comprends pas ". " Papa, il a du certainement se passer quelque chose, voyons. Un goujat, c'est joli, ça vit dans l'eau, ça fait blup blup ". " Non, gamin, ça, c'est un goujon, un joli petit poisson que tu peux écailler, couper la tête et la nageoire, vider les entrailles, laver, éponger, rouler dans la farine et frire dans une poêle avec du beurre ou de l'huile sans oublier de les saler et poivrer ni de les retourner plusieurs fois ". " Papa, beurk, je préfère le vrai poisson, rectangulaire, sans tête ni nageoire,  blanc à l'intérieur et recouvert de chapelure dorée à l'extérieur. Mais, papa, mon papounet tout excité, que s'est-il passé entre la connasse d'en face et toi ". " Vois-tu, gamin, elle est venue nous offrir des pizzas à la cassonnade et au chocolat pour la Chandeleur ". " Tu as sûrement du la choquer, papa, pour qu'elle te traite de machin dégueulasse avec une tête et des nageoires ". " Non, gamin. Je lui ai simplement et calmement répondu que si elle croyait que le chemin le plus court pour conquérir le coeur d'un homme était l'estomac elle visait un peu trop haut ".

12/02/2008

Tûûût 04. Cherche à sortir maman

« Allo, maman ». « Et bien, ça alors. Lucienne, un miracle, mon fils me téléphone ». « Ben, heuuu, oui ». « Tu as besoin d’argent ? ». « Oui, heuuu, non non, ce n’est pas pour ça ». « Tu veux savoir comment repasser les cols de tes chemises ». « Heuuu, ça aussi, mais non, pas pour ça ». « Lucienne, ce n’est pas un miracle. Mon fils me téléphone et il ne sait pas pourquoi ». « Si, si, maman, j’ai la publicité devant moi ». « Encore des trois pour le prix de deux, sans doute. Tu en manges un et les deux autres s’empilent dans ta cave ». « Heuuu, non, non, c’est pour la foire aux antiquités, j’ai reçu une entrée gratuite. Si Lucienne paye son entrée, vous irez chacune à moitié prix ». « Parce que tu penses que je vais donner une demi place à Lucienne, peut-être ». « Allo, maman, tu parles trop bas ». « C’est toi qui es trop bête. Et pourquoi j’irais faire la foire ? ». « Ben, heuuu, je me disais que tu devrais sortir plus souvent et voir des choses de ton âge ». « Goujat ». « Heuuu, où ça, dis tu ? C’est à Namur ». Tûûût, tûûût, tûûût.