23/06/2009

Cherche l'araignée

Une jeune collègue nous a montré l'album de photos de son mariage. Voulant dire quelque chose d'intelligent j'ai dit que ça me rappelait un film dont je ne me souvenais pas bien du nom, quelque chose comme " Les mariés de l'andouille ". Le chef a dit que j'avais une araignée au plafond. Je vous le jure, ce type n'a jamais mis les pieds chez moi. Comment a-t-il pu savoir que j'avais une araignée au plafond ? Depuis, je cherche l'araignée.

009 - Copie

11/11/2008

Tûûût 28 bis Cherche à vous donner le truc

Je sais, vous êtes nombreux à avoir envie de passer des coups de fil anonymes. Vous avez peur que votre numéro soit affiché et je vous comprends. Mon truc : participer à des cocktails de mariage. Impératif : ne pas connaître les mariés ni leur famille, à cause de la traçabilité. Si on arrive à le faire aujourd’hui avec une côte à l’os, il faut se méfier. Mot de passe si quelqu’un vous accoste durant le cocktail : « Sciouze mi sœur, ouanne momènne plîze ». Dirigez-vous alors d’un pas ferme et décidé, l’air soucieux, murmurant « mêêêde de mêêêde de mêêêde » vers le téléphone de la maison que vous aurez repéré au préalable et hop, le tour est joué.

29/10/2008

Cherche la Toussaint pour Monmon

Pour la Toussaint, sur la tombe de  mon Monmon, j’ai mis une boîte de cassoulet. Il avait horreur des fleurs coupées. Lui, il aimait le cassoulet, avec beaucoup de haricots, parce qu’il était champion pétomane et qu’il amusait les gens lors des mariages et des fêtes d’école. Je suppose que, là-haut, ça doit péter ferme. Alors je lui ai amené du carburant. Une boîte. Date de péremption dans plus de deux ans. J’ai lu l’étiquette, il n’y a que de bon, rien d’italien, pas de mozzarella. Monmon, si tu m’entends, fais nous un gros orage, je saurai que c’est toi.

06/10/2008

Cherche de la crème à lancer

Du 4 au 19 octobre : le salon de l’alimentation à Bruxelles. J’ai les entrées gratuites (voir hier) et, pour vous, j’ai encore quinze entrées à 4 euros au lieu de 8. Je me suis inscrit au Théâtre des dégustations. C’est gratuit si on emmène son ordinateur pour prouver qu’on a réservé une place. J’ai choisi le thème des tartes. J’ai toujours eu envie de badigeonner une tarte avec des tonnes de crème fraîche et de la lancer dans le public, surtout quand il y a du monde : mariage, enterrement, file à la caisse du supermarché, quai de gare un jour de grève des cheminots. Je cherche de la crème fraîche en vrac au prix de gros.

01/09/2008

Cherche une gomme en urgence

« T’es prêt, gamin ? ». « T’as ma gomme, papa ? ». « Tout est prêt, gamin ». « T’as ma gomme, papa ? ». « Ecoute, gamin, nous venons de faire la tchèque liste et tout le monde a répondu présent, depuis la règle graduée flexible jusqu’aux tartines. Ne te trompe pas, celles plafonnées de pâte à tartiner au chocolat sont ta collation pour la récré du matin et celles au maroilles sont celles de midi. Si tu as des problèmes pour les reconnaître demande à madame. Le slip de rechange que j’ai mis dans ton cartable c’est au cas où, à n’utiliser qu’en cas d’urgence, pas pour faire le con comme lorsque je m’étais déguisé la tête en corsaire au mariage de la petite cousine Lucie ». « T’as ma gomme, papa ? ». « Si madame te demande ce que tu as fait pendant les vacances, n’oublie pas de dire que je t’ai appris à masser mon dos avec de la pommade pour coups de soleil. Elle comprendra que nous ne sommes pas restés en Belgique. Ne dis surtout pas que tu m’as massé dans la cave parce que j’avais peur que les habitants du cinquième des buildings d’en face ne regardent avec des lunettes d’approche ». « T’as ma gomme, papa ? ». « A propos de vacances, c’est inutile de dire que je t’ai offert un voyage d’un jour dans le Pas de Calais parce que j’avais reçu deux places en renouvelant le stock de boîtes de raviolis. Ah, quel souvenir. Quel succès quand j’ai fait pipi au même endroit que dans le film en chantant : ‘Je vais bien, tout va bien’. Gamin, c’est un souvenir rien que pour nous, hein, compris ». « T’as ma gomme, papa ? ». « N’oublie pas les questions que je t’ai demandé de poser à ta nouvelle madame, surtout savoir si elle a un petit ami ». « Pour jouer avec elle à la mer, papa ? ». « Pourquoi à la mer, gamin ? ». « Ben, papa, un petit tamis c’est pour jouer dans le sable ». « Grand sot. Le Tupperware vide dans ton cartable, c’est pour y mettre de la soupe. Celle que tu recevras à midi. Tu sais, tu es en pleine croissance, deux fois des légumes par jour ça te feras du bien ». « T’as ma gomme, papa ? ». « Si le couvercle est difficile à fermer, fais comme moi, monte sur la boîte ». « T’as ma gomme, papa ? ». « Mais, attention, vérifie que le couvercle soit bien posé dessus. Si tu mets le couvercle en dessous tu auras la même catastrophe que j’ai eue. Autre chose. Si tu as de nouvelles petites copines, essaye de savoir si le papa et la maman habitent ensemble. Et aussi s’il y a des frères et sœurs. Ne prends pas encore d’engagement quant à inviter ta nouvelle petite copine et sa maman à ton goûter d’anniversaire. Crois-moi, il y a des gens qui habitent au rez-de-chaussée et qui rêvent de prendre de l’altitude au cinquième étage. Ne dis surtout pas que nous avons un nouvel ascenseur parce que ça voudrait dire que nous habitons dans un vieil immeuble ». « T’as ma gomme, papa ? ». « Gamin, est-ce que tu m’écoutes ? ». « T’as ma gomme, papa ? ». « Oui, gamin, oui, j’ai ta gomme. Tu crois peut-être que j’efface mes erreurs de sudoku avec une ponceuse électrique. Tu imagines le bruit. Tiens, j’ai deux six dans ce carré là, bizarre. Bzzzzz. Et deux neuf là. Bzzzzz. Il y a de quoi trouer le papier ». « Papa, j’ai besoin de la gomme pour l’école ». « Et le sudoku, gamin, je le fais comment, hein ? ». « Papa ». « Ecoute, gamin, c’est parce que tu es mon gamin, hein. Prends la gomme ». « Merci, papa ». Je cherche d’urgence une gomme. Si possible habituée au sudoku.

05/06/2008

Cherche à être absent

Je serai moins présent sur les blogs durant quelques jours. Le gamin m’a annoncé qu’il allait avoir des examens de repassage et que je devrai l’aider vu la défaillance pour cause de sénilité de ses grands-parents maternels. Je suis d’accord avec l’avis de sénilité des deux vieux schnocks mais pas avec le fait que ce soit le père du gamin qui doive se taper le repassage.  Le père du gamin, c’est moi. Et je n’ai jamais repassé de ma vie. Je me suis inscrit à des cours. Et j’ai acheté un fer. Enfin, deux. Parce que le premier, c’était un fer à souder, paraît-il. Tout le monde peut se tromper. Pour le cours j’aurais du acheter une chemise, avec un col et des manchettes. Zut, je prendrai un T-shirt. Une chemise avec un col et une cravate, j’en ai une mais je ne m’en sers qu’aux mariages, aux communions et aux enterrements. Elle n’est pas usée. Cinq mariages, deux communions et seize enterrements, c’est rien pour une chemise. Pour la cravate non plus. Elle peut encore servir. Un jour j’ai eu peur. Erreur du serveur et paf, tache de jus de viande quelque part entre le cubitus et le duodénum. Sur le ventre, quoi. Et sur une chemise blanche. On ne voit plus rien.  Merci Tipp-Ex, on ne voit plus rien. Bon, stop, la vie privée de ma chemise ne vous regarde pas. Suite à des cours de repassage j’aurai encore le temps de poster entre les deux tasses de café du matin mais, vu que le bus qui m’amène à l’heure à la gare passe à 7 h 10 et, qu’avant, je dois faire mes lacets et que le bus suivant, à 7 h 45, arrive à la gare après le départ de mon train, j’aurai juste le temps de lire vos blogs et vos commentaires mais pas d’y répondre. Et le soir je vais aux cours du soir. De repassage. Vous comprenez, il ne faut pas que je rate ni le bus du matin ni les cours du soir.

14/09/2006

Cherche des chansons (3)

Je répète pour un mariage où il y aura un karaoké obligatoire. Quand la mer mooonte, j'ai hooonte, j'ai hooonte, quand elle descend, je l'attend. Hommage ému à Raoul de Godsvarvelde. Je chante et je pleure. C'est con, ça. Quand je chante du Dalida et que je passe langoureusement mes mains sur mon crâne à demi chauve, je ne pleure pas. J'essaye de loucher mais j'ai peur de rester paralysé. Il faudrait que j'aie une perruque. Ou une serpillière. Ou alors, je me renverse des macaronis sur la tête. Pas trop cuits, sinon, ils vont glisser. Je vais essayer, peut-être qu'avec une sauce au fromage, ils vont coller; Djidji l'amoroso, c'est bon, ça, non. Djidji, l'amoroso, croqueur d'amour, l'oeil de velours comme une careeeesse. Djidji l'amoroso, toujours vainqueur, parfois sans coeur, mais jamais sans tendreeesse. C'est bon, ça ? Avec une perruque en macaronis. Ce qui est chouette, c'est que si des macaronis tombent par terre, les suivants vont se casser la gueule. Si, si, ça glisse, des macaronis. Bon, décidé. C'est Djidji l'amoroso au macoroni sauce fromage. Qui a les paroles ?

Cherche des chansons (2)

Je dois aller à un mariage. Avec karaoké. Tu chantes, tu manges. Tu chantes pas, tu manges pas. C'est du chantage, non. Je manque d'inspiration. Dans sa maison, un grand cerf, regardais par la fenêtre, un lapin veniralui et criérainsi : cerf, cerf, ouvre moi. Ouvre-moi la porte, pour l'amour de dieu. Non, non et non, si j'y vais, à ce mariage, c'est pour manger des zakovskis. Plein de zakovskis. Riquita, jolie fleur de Javaaa, donnes nous, donnes nous des baisers. Non, on va croire que je drague. Ne me quitte pas, il faut oublier, tout peut s'oublier, qui s'enfuit déjà, oublier le temps, des malentendus, et le temps perdu. Triste, c'est à chier, ce truc. Je n'aurai pas à manger. J'ai bien mangé, j'ai bien bu, j'ai la peau du ventre bien tendu, merci, petit, jésuuus. Ah, ça, c'est mieux. Surtout avant de manger. C'est comme un rappel : "tous à table".  Je cherche la partition de J'ai bien mangé, j'ai bien bu.

12/09/2006

Cherche des chansons

Vive la musique. Tsim tâ lala, tsim tâ lala, et boum, boum, boum, mi ré mi ré mi si ré do laaaaa, do mi la siiii, si ré do laaaa, si do ré miii, mi fa mi réééé, sol si ré, sol fa si la si ré, moulemoulemoule je n'veux plus aller maman, les gens de la villevilleville ont pris mon panier maman, les gens de la villevilleville ont pris mon panier, maman, mi ré mi ré mi ré mi si ré dolaaaa, do mi la siiii, tousse, tousse, tousse, à Toré Molinos, nous irons tousse, tousse, tousse, à la pêche aux moulemoulemoules, je me lève, au petit matin, com' d'habituuuude, tu ne te réveilles pas, mais laisse mes mains sur tes han hanches, ne fais pas ces yeux furibonds, tombe la neige, tu ne viendras pas, ce soir et merde, je vais me taper un café en poudre. Je suis invité à un mariage. Il y aura un karaoké. J'espère que ce ne sera pas pendant la messe. Ca résonne dans la collégiale. Je chante comme une casserole. C'est d'ailleurs ce que j'ai offert : une casserole. Prenez-en une à pressions, m'a dit la vendeuse. Ah bon. Mais je m'égare comme une anorexiste qui décrit ses calories. Au mariage, si je veux manger, je dois chanter. Je suis mort de trouille. Mon répertoire est limité. Ah oui : Dooo minique, nique, nique, mais la suite, hein ? Gare aux goriiii iiii iiii ii es. Sur le pont, d'Avignon, on y danse, on y danse. C'est ringard, ce truc.Tant qu'on y est, pourquoi pas la danse des canards. C'est la danse des canards, tsouin, tsouin, tsouin, tsouin. Mais comme je transpire en dessous des bras, je ne peux pas faire les gestes. Je cherche d'urgence des chansons faciles, style mariage.

10/04/2006

Cherche explications sur les coutumes japonaises

Un gars du bureau, un japonais, va épouser une japonaise. Les collègues m'ont dit "Ne fais pas l'andouille, jeter du riz, ça se fait chez nous mais pas chez eux. Chez eux on lance des frites." Ils ont ajouté "A la sortie il faut les encourager en faisant beaucoup de bruit, viens avec ton wok et tes baguettes". Je réfléchis. D'un côté je ne peux pas être le seul sans accessoire au mariage, le japonais va rire jaune. De l'autre côté, je ne peux pas être le seul avec trois kilos de frites surgelées en train de faire bom, bom, bom sur mon wok, je vais l'abîmer. Troisième côté : je pourrais ne pas aller au mariage mais alors je n'aurai pas de chouchi au saké d'honneur. Je dilemme. Je dilemme et je dis zut, flute, rastaquouère, j'aurais du m'abonner à l'exploration du monde. Aidez-moi et dites-moi quelles sont les coutumes de mariage au pays du soleil et le vent. Bonzaï !

08:19 Écrit par Fanny | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : mariage, japonais, frites, surgeles, wok |  Facebook |