24/09/2008

Tûûût 26 bis. Cherche à colmater

« Allo ». « Bonjour, plomberie Lafuite, je vous écoute ». « Heuuu, je crois que ça s’agrandit, pouvez-vous venir en urgence, ici, c’est devenu du Schubert, la fuite vagabonde ». « Il me semble que je reconnais votre voix. J’y suis. Vous êtes le petit con d’hier, c’est ça ? ». « Heuuu ». « Ah ah, monsieur Choubert, la moquette fait ploutch ploutch ? On est moins fier, hein, on est dans la purée, la rata de choubert  ». « Pas Schubert. Mon nom est Biglodion et la fuite, c’est au ». « Biglodion, aaaaah, ah, ah. Germaine, tu ne me croiras jamais, j’ai un biglodion qui fuit au bout du fil, aaah, aaah, aaah ». « Mets du mastic comme d’habitude, ça tiendra les six mois de garantie ». « Monsieur, c’est sérieux, j’ai une fuite ». « Une fuite ! ça coule de source, sinon vous n’appelleriez pas un plombier, aaah, aaah, aaah ». « Mais, monsieur, je fais quoi avec la fuite ? ». « Téléphonez à Bob l’éponge ».