25/06/2010

Vibre, oh, masseur

« Gamin, j’ai bien réfléchi à ta question d’hier ». « Papa, tu es mieux que notre miroir dans le hall. Parce que lui, pour qu’il réfléchisse, il faudrait peut-être le dépoussiérer ». « Gamin, sache que la fée du logis n’a pas son équivalent au masculin ». « Si, papa, le fait rien au logis ». « Hé, cow-boy, tu veux la trace de mes cinq Frankfort sur ton visage pâle ? Si tu continues tu l’auras ». « Non non, papa, indien vaut mieux que deux tu l’aura ». « Alors, gamin, pourquoi les femmes belges n’utilisent pas de vibromasseur ». « Vu que tu ne trouvais pas, je me suis permis de demander la réponse au papa de Cédric sans ton autorisation paternelle ». « Et alors, gamin, pourquoi ? ». « Il paraît que ça fait sauter les plombages ? « Heuuu ».

04/12/2008

Fermé pour cause de Ste Barbe

Ste Barbe, c’est ma patronne. Car j’ai poursuivi des études d’ingénieur et même si je ne les ai jamais rattrapées. Grâce à elle(s) (je ne sais pas si c’est grâce à mes études ou à Ste Barbe) j’ai accumulé des connaissances sur le jus de houblon (bière pour les français). Je pense à elle (Ste Barbe) tous les matins, quand je me rase. Un jour sur deux, mal éveillé, j’envoie la mousse à raser n’importe où. Pas moyen de m’autotéléguider dans le miroir, il est décoré de flocons. C’est Noël tous les jours. Il ne manque que la guirlande qui clignote. Ste Barbe, ah, c’te barbe, faites que ça pousse moins vite.