06/08/2009

L'énigme remplacée par le jeu de l'été 2009

Pas d'énigme ce jour sur ce blog. Pour en avoir une vraie, une bonne, une qui fait reculer Al Zameur, il faut aller sur http://carpe-diem-lbsp.skynetblogs.be Ici, on joue, crise oblige, pour un euro. Avec un embouchoir. " Papa, c'est quoi, un embouchoir ? ". " Gamin, je n'en savais rien avant d'voir lu le ticket de caisse que je lis toujours pour avoir l'heure exacte parce que j'ai une montre qui retarde ". Photos :

059

 060

Matériel : les deux embouchoirs à un euro et des boulettes de papier, gratuites. Seule condition : savoir bander. Tel Guillaume qui le faisait avec son arc le jour où il a inventé la compote sur la tête de son gamin. Photo :

061

N'oubliez pas de déterminer une cible : le décolleté de belle-maman, la soupière, voire, à la volée dans un restaurant chic, avec des lentilles sèches J'ai essayé, ça marche mais il faut le faire en fin de repas pour être mis à la porte sans devoir payer. Filez vite acheter deux embouchoirs pendant que j'essaye de résoudre l'énigme de Raphaël. Bon amusement.

01/10/2008

Cherche à régler le thermomètre

« Allo, Gérard ». « Oui ». « Comment peut-on régler la vitesse d’un thermomètre ? ». « Répète, je n’ai pas tout compris ». « C’est simple, Gérard. Comment fait-on pour régler la vitesse d’un thermomètre ? ». « Tu te l’es mis où, ce thermomètre ? ». « Sur le balcon, Gérard. Je l’ai cloué au mur ». « Et quel est le problème ? ». « Je l’ai surveillé. Ce matin, à six heures six degrés, à sept heures sept degrés, à huit heures huit degrés, à neuf heures dix degrés, tu retiens, hein, Gérard, dix degrés à neuf heures. A dix heures douze degrés. Et demi. Mon thermomètre s’emballe, Gérard ». « Et cent balles c’est pas cher ». « Que dis-tu ? ». « Rien, rien. Une question : n’aurais-tu pas cloué ton thermomètre face au soleil ? ». « Dis, Gérard, un thermomètre, ce n’est pas fait pour obtenir les horaires des marées, hein. Je m’en fiche des marées, Gérard, j’habite au cinquième. Si la mer monte j’ai le temps de voir venir.  Si je veux connaître la température extérieure, je dois mettre mon thermomètre à l’extérieur, voyons. C’est comme quand tu dois te prendre ta température à toi, Gérard. Tu te le mets où, hein ? Pas dans le bocal de confiture, quand même ». « Je vais te donner un truc pour avoir l’heure sur ton balcon : cloue une montre ». « Heuuu ».

27/11/2006

Cherche à être agréable

"Madame, ça va ?". "Qui êtes-vous ?". "Je suis votre voisin de palier et, en passant devant la porte, j'ai entendu des rugissements". "Tout va bien, allez, ouste". "Mais j'en entend encore, c'est horrible, voulez-vous que j'appelle les pompiers". "Rentrez chez vous, je n'ai besoin de rien". "J'insiste, madame, il y a des rugissements dans votre appartement". "Fichez le camp, et vite". "Vous êtes prise en otage ? Voulez-vous que j'aille chercher un canif ?". "Fichez-moi la paix, ça ne vous est jamais arrivé d'être constipé, non". "Aaah, ah, ah, les cris horribles, c'est vous, aaah". "Rentrez chez vous, je veux être seule, chez moi, sans écoute téléphonique ou autre". "Mais je ne suis pas au téléphone, j'ai l'oreille collée sur votre porte de palier. Ah, je viens d'entendre ploc, puis plouf, ça va mieux ?". "Partez". "C'est pas votre montre, hein". "Monsieur, disparaissez, vous me faites chier". "Aaah, c'est grâce à moi, alors, oh, ma joie de vous être agréable". Difficile, hein, d'être agréable avec les gens, surtout avec les voisines de palier constipées.