07/08/2010

La vengeance de Robert

L’hôpital c’est comme une boucherie : il faut prendre un ticket pour dire qu’on a bobo et s’inscrire pour avoir le sparadrap. « Ding,dong, on sert le 503 au guichet B ». Le premier jour, Robert, qui, une fois sa prise de sang faite trois fois car c’est difficile de trouver ses veines, et qui avait du temps à perdre, s’est amusé à prendre des tickets et des tickets en cachette dans la salle des entrées. Quel concert ! « Ding, dong, on sert le 712 au guichet A », « Ding, dong, on sert le 713 au guichet B », « Ding, dong, on sert le 714 au guichet A, B ou C ». « Ding, dong, les tickets numéros 712 à 750 sont servis à n’importe quel guichet ».  « Ding, dong, le premier arrivé au guichet A sera servi le premier ». « Ding, dong, celle ou celui qui détient le plus petit numéro et qui se présente au guichet reçoit un thermomètre à triple fonction : buccale c-à-d dans la bouche, axillaire c-à-d dire sous les aisselles et rectale c-à-d dans le cul ». Robert m’a dit que c’était très mal organisé, que jamais ils n’auraient du parler de triple fonction. C’est bien vrai, ça. Je n’ai jamais vu de sucette à se mettre dans l’oreille.

23/06/2010

Cherche à ne pas être un numéro

« Papa ». « Oui, gamin ». « C’est quoi être un numéro ? ». « C’est quand on ne te connait plus, gamin, tellement il y a des gens. Alors on leur donne un numéro. Mon compte en banque c’est le 321-4444719-44 ». « Quat’ quat’ quat’ quat’ sept un œuf, c’est comique, papa ». « Oui mais, gamin, je ne rigole pas quand je dois épeler tout haut au guichet de la salle d’attente mon dossier médical qui commence par 7 1 Q ». « Pourquoi, papa, tu deviens une célébrité. Etre un cul n’est pas donné à tout le monde ». « 3aboqphié, c’est pour les factures de gaz, facile, heureusement je ne dois pas le crier ». « Papa, pour tout retenir, tu dois utiliser mémé comme technique ». « 7 1 K L H O O Q, c’est ma référence pour l’électricité ! Di dju, quelle bande de numéros ». « Papa, tu sais quoi ». « Non, gamin ». « On serait moins nombreux sur terre et il y aurait moins de numéros ». « Heuuu ».

24/10/2009

Cherche à lui faire voir

" Allo, je suis bien au numéro des orphelins indignes ? ". " Maman, je t'ai reconnu. Quelle surprise, maman. Pourquoi me téléphone-tu ? ". " J'ai toujours ton enveloppe avec ton argent de poche pour la nouvelle année et, comme nous sommes presque fin octobre, je me demande ce que je vais en faire ". " Mais, maman, je t'ai dit que tu pouvais m'envoyer l'argent par la Poste ". " Pas de bisou, pas de sou, fils indigne. Il y a plus d'un an que tu es venu me voir ". " C'est pour ne pas te déranger, maman, je sais que tous les soirs tu joues au monopoly avec ton amie Lucienne ". " Cette vieille carcasse de Lucienne n'a rien à voir dans notre conversation. Dis plutôt que tu ne sais même plus si j'existe ". " Maman, ne dis pas de mal de Lucienne. Elle est sur facebook, Lucienne, avec son chat sur les genoux ". " J'espère que sur la photo on voit les poils de son chat qui volent partout, chez cette malpropre ". " Maman, je pourrais faire savoir tout ce que tu dis à Lucienne, via facebook ". "Fais-le, grand dadais, et ajoute que si je n'étais pas là pour les arroser, ses plantes ressembleraient à des salades cuites ". " Maman, j'ai l'impression que t'es disputée avec Lucienne ". " Ce n'est pas moi. C'est elle. Elle voulait qu'on joue à trois au monopoly, elle, moi et son chat. Et j'ai refusé ". " Et alors, maman ? ". "Je joue toute seule au monopoly, une fois pour moi, une fois pour le cactus de la cuisine. Je suis toute seule. Je n'ai plus de mari mais ça, un fainéant pareil, ça a été une délivrance ; je n'ai pas de fils digne du nom pour lui donner ses étrennes en octobre ; je n'ai pas de chat qui grimpe sur la table. J'ai un cactus. Si un jour j'écris un livres le titre sera Une vie pleine d'épines ". " Mais je pense à toi, maman, tous les jours. Depuis hier parce que j'ai acheté une décoration pour Halloween ". " Je vois ça d'ici, un énorme potiron court sur pattes pour me rappeler que je ne suis plus celle que j'étais? C'est ça, dis le, fils de fainéant ". "Heuuu, non, disons que, heuuu, non, maman, c'est un personnage haut en couleur ". " Tu m'intrigues, fils sans nom ". " Tu n'a qu'à sonner pour venir voir, maman, avec l'enveloppe. Je descendrai te montrer la chose sur le trottoir ".

044 (2)