27/09/2010

C'est le moment des champignons

" Gamin, on a bien fait de ne pas aller à la cueillette des champignons avec tes instituteurs et institutrices ". " Pourquoi, papa ? Il a plu ? ". " Ils sont tous morts, gamin. Ils se sont fait une omelette ". " Youpiiiiiiiiiiie ". " Gamin, tu n'as pas honte ! ". " Non, papa ". " Gamin, c'était une blague, voyons ". " Elle ne me fait pas rire, papa ". " Gamin, avec ta réflexion stupide je viens de perdre des lecteurs et lectrices parmi le personnel enseignant ". " Bien fait, papa ". " Fils de con ". " Prometteur de bons jours ". " Débile précoce ". " Politicien ". " Ah, gamin, ça, jamais ". " Biloute molle ". " Gamin, tu arrêtes ou tu es privé de repas ce soir ". " Tant mieux ". " J'ai acheté deux plats déjà préparés, gamin ". " C'est quoi, papa ". " Surprise, gamin ". " Tu vois, papa, la négociation c'est important ". " Heuuu ".

07:30 Écrit par Fanny | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : champignons, omelette, blague |  Facebook |

04/04/2010

Cherche la surprise de Pâques

" Papa ". " Oui, gamin. Que se passe-t-il ? Tu as l'air triste ". " Ben oui, papa ". " Mais c'est Pâques, gamin, les alouettes sont de retour ". " Les hirondelles, papa ". " Quoi, gamin ? Les alouettes ne reviennent pas cette année ? ". " Papa, je m'attendais à recevoir des oeufs pour Pâques ". " Gamin, bien sûr, Pâques, les oeufs. Ton papa a pensé à tout. Ce midi il y aura une surprise. Pas que des oeufs, gamin, hé, hé. C'est une surprise. Il y aura aussi des champignons en lamelles, tous frais, j'ai acheté la boîte hier. Ce midi, gamin, la surprise que je te fais c'est une omelette géante aux oeufs et aux champignons en lamelles ".

 

 

18/05/2008

Cherche à faire l'omelette

« Mais, papa, pourquoi fais-tu l’omelette par terre ? ». « Heuuu, j’ai glissé, gamin ».

06:45 Écrit par Fanny dans petites annonces | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : papa, gamin, omelette, heuuu |  Facebook |

17/11/2007

100.000 blogs (4)

Rediffusion du reportage en 6 épisodes de la fête des 100.000 blogs le 24 septembre 2006 pour fêter Skynet et féliciter l’équipe à l’occasion des 150.000 blogs. Dimanche 24.09, fête des 100.000 blogs. Buffet offert par Skynet. J'y suis allé avec maman, 80 ans. "Manges ton poisson". "Oui, maman". "Ca suffit avec les frites, hein, penses à ton cholestérol". "Oui, maman. Je vais voir à ta brochette". "Tu restes ici, tu surveilles ma sacoche, tu ne sais même pas te faire une omelette, tu ne vas pas te mêler de cuire ma brochette". "Oui, maman". ... ... "Mais tu en as profité pour remplir la carafe de vin". "Oui, maman". C'est au moins la troisième". "Heuuu". "La quatrième ?". "Heuuu". "Arrètes de boire, tu ne sauras pas me ramener". "Mais je ne compte pas te ramener, maman, je t'ai amenée ici pour que tu fasses des rencontres". "Tu es pire que feu ton père, il avait déjà essayé de me perdre à l'expo 58". "Ah, il n'a pas eu de chance, alors". "Tu dis encore une fois ça et tu reçois une fessée devant tous tes petits amis". "Non, maman, pas la fessée ici, j'ai 58 ans et eux, ils ont des appareils photo". "Alors, manges ton poisson".

22/06/2007

Cherche toilettes en urgence

« Bonjour, maman ». « Ah, c’est toi, idiot, il est temps ». « Heuuu ». « Tu sais, la fête des mères, c’était il y a plus d’un mois ». « Heuuu ». « Tu viens parce que tu as oublié d’acheter des œufs et que tu veux te faire une omelette, c’est ça ? ». « Heuuu, je viens pour une urgence, maman ». « Une urgence, laisse moi rire ». « C’est urgent, maman ». « C’est ça, tes raviolis sont en train de brûler et tu viens me demander comment éteindre la cuisinière ? ». « Heuuu, maman, les toilettes sont bouchées et je, heuuu, c’est urgent ». « Tu reviendras quand tu te seras soulagé ». Vlan. Je cherche une toilette en urgence, pas occupée si possible.

27/09/2006

100.000 blogs Skynet (4)

Dimanche 24.09, fête des 100.000 blogs. Buffet offert par Skynet. J'y suis allé avec maman, 80 ans. "Manges ton poisson". "Oui, maman". "Ca suffit avec les frites, hein, penses à ton cholestérol". "Oui, maman. Je vais voir à ta brochette". "Tu restes ici, tu surveilles ma sacoche, tu ne sais même pas te faire une omelette, tu ne vas pas te mêler de cuire ma brochette". "Oui, maman". ... ... "Mais tu en as profité pour remplir la carafe de vin". "Oui, maman". C'est au moins la troisième". "Heuuu". "La quatrième ?". "Heuuu". "Arrètes de boire, tu ne sauras pas me ramener". "Mais je ne compte pas te ramener, maman, je t'ai amenée ici pour que tu fasses des rencontres". "Tu es pire que feu ton père, il avait déjà essayé de me perdre à l'expo 58". "Ah, il n'a pas eu de chance, alors". "Tu dis encore une fois ça et tu reçois une fessée devant tous tes petits amis". "Non, maman, pas la fessée ici, j'ai 58 ans et eux, ils ont des appareils photo". "Alors, manges ton poisson".

24/08/2006

Cherche à éliminer des merguez

Les toilettes étaient occupées, l'urgence devenait insoutenable, je me tortillais dans tous les sens, je suis allé dehors me soulager dans un vieux bac en fer. Je ne savais pas que c'était le barbecue du copain. Il n'a jamais su l'allumer. Moteur noyé. Le copain pestait. Quel redoutable pesticide quand il s'y met. Moi : "Heu, non, rien vu, j'avais le dos tourné, j'admirais tes hortensias, peut-être une averse très localisée, c'est la mode en ce moment". Les nanas invitées se sont évaporées les unes après les autres. Dommage, car après les huit litres de sangria améliorée gin-vodka, elles étaient à point. C'est pas comme les merguez. C'est dégueulasse des merguez crus. J'ai essayé de les fumer avec un briquet mais la graisse explose. Le copain pesticide déprimait, il voulait se pendre à sa ciboulette. Quelle idée, un effet secondaire de la sangria je suppose. Non mais, je l'en ai empêché, la ciboulette, pour moi, c'est sacré. Quand un curé fera ses hosties en omelette à la ciboulette, je retournerai à la messe. Content que je reste avec lui pour contempler le désastre, le copain m'a offert les huit kilos de merguez. Crus. Oui, crus, pas cuits. Je cherche quelqu'un chez qui il ne pleut pas et qui fait un barbecue pour refiler huit kilos de merguez. Sangria s'abstenir, uniquement pastis.