23/07/2009

Cherche le trois pour deux

Acheter le trois pour le prix de deux c’est mon sport favori. Hop, trois boîtes de champignons à réchauffer au four à micro-ondes pour le prix de deux, hop, dans le caddy, trois boîtes de raviolis sauce tomate à réchauffer au four à micro-ondes pour le prix de deux, hop, dans le caddy. Malgré mes efforts je n’ai jamais trouvé de chaussettes à trois pour deux. Pourtant, je serais content d’avoir une troisième chaussette quand mon orteil gauche fait coucou à travers de la deuxième. Trois saucisses de campagne pour le prix de deux, hop, dans le caddy. Deux paquets. Six saucisses pour le prix de quatre. Nous sommes deux, le gamin et moi, et ça fait trois jours de saucisse de campagne raviolis sauce tomate pour le prix de deux. Je suis un fanatique des trois pour deux : j’ai trois paniers pour chien avec coussin dont je me servirai pour mettre les petits pains quand je recevrai des invitées, j’ai trois recharges d’agrafes et j’attends que les agrafeuses soient à trois pour deux, j’attends impatiemment que les sapins de noël soient à trois pour deux pour les stocker dans la cave. Hier, le gamin m’a empêché de faire une bêtise.  « Papa, que vas-tu faire avec trois bouettes sur le balcon au cinquième étage ? ». Il a raison mon gamin, je dois maîtriser mes impulsions.

15/05/2009

Cherche de l'huile de coude

Suite à la présence d’un plâtre sur mon bras gauche je suis plus large que d’habitude. Avec Gérard, un copain qui me conduit en voiture au supermarché, on rigole beaucoup quand j’abats une colonne de boîtes de conserve avec mon plâtre. Parfois sans le faire exprès et parfois pour rigoler. Devant l’attroupement je me mets à pleurer : ouiiin, ouiiin. Gérard, tout haut : « Ah, quelle salope, ce sont sûrement les chevrotines qu’elle t’a tiré dans le bras qui te font faire ça. C’est en plomb les chevrotines et le plomb ça donne le saturnisme ». Moi : « Ouiiin, ouiiin ». Des dizaines de mains tenant un mouchoir en papier se tendent vers moi. Gérard : « Surtout pas, mesdames. Quand il se mouche à une main il en envoie partout. Ce qu’il lui faudrait c’est quelqu’un, jeune et jolie, qui viendrait chez lui pour lui ouvrir ses boîtes de conserve. Soyez sans crainte, il a terminé ses viagra hier ». Bizarre, plus d’attroupement. Alors Gérard et moi rejoignons la sortie par des allées différentes pour ne pas éclater de rire. Dans l’appartement c’est différent : c’est aux chambranles de portes que je me cogne. En plus du gros orteil droit j’ai le coude tout bleu. Je cherche une huile de coude, légèrement parfumée, pour retrouver mon teint habituel.

14/05/2009

Cherche du viagra

J’ai du m’absenter des blogs suite à un dérapage non contrôlé sur le tuyau de l’aspirateur dérangé, c-à-d non rangé. J’ai toujours le gros orteil bleu. Le gamin me nargue en chantant « Quand on a les pieds bleus c’est qu’on est amoureux ». Le pire, c’est écrire. A cause du plâtre au bras gauche. Surtout les majuscules parce qu’il faut souvent les deux mains. J’ai trouvé le truc : j’utilise les pilules de viagra achetées un jour par curiosité et que je n’ai jamais utilisées par manque d’occasion malgré mes nombreuses tentatives. J’ai un problème : l’effet du viagra s’évapore en plein milieu d’une phrase, sans prévenir. alors je fais appel aux veuves récentes. mesdames, tout d’abord je vous présente mes condoléances. si, en fouillant dans les tiroirs secrets de feu votre homme, vous retrouvez des pilules de viagra, vous pouvez me les envoyer. j’en ferai un usage honnête. d’avance merci.  

04/08/2006

Cherche deux petits parapluies

J'ai passé toutes mes vacances avec des tongs. Le tong, c'est le string des pieds. Au début, ça fait un peu sado-maso à la japonaise. Poupouce s'écarte de la meute. Poupouce, c'est comme ça que j'appelle mon gros orteil. J'ai beau lui chanter "Viens, Poupouce, viens Poupouce, viens" il s'écarte, à cause du string. Aujourd'hui j'ai repris le boulot. En tongs. Plus moyen de faire rentrer mes cinq petites saucisses dans le soulier. Poupouce reste dehors. J'ai des pieds de palmipède. Je ne veux pas attraper la grippe aviaire et, comme il pleut, je cherche deux petits parapluies pour tongs.